AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Et si on changeait un peu l'histoire?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Lun 08 Déc 2008, 08:37

Merci beaucoup ça me fait super plaisir
Je sais que vous vouliez sans doute une confrontation antonio/carmen/gabi, elle viendra mais j'ai pas pu m'empecher de la différer un peu en fait j'ai changé mes plans et c'est par quelqu'un d'autre qu'elle va tout comprendre (enfin presque) donc j'étais pas trop sûre du chapitre Rolling Eyes

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 03:37

Hello!
Nouveau chapitre tout chaud....
J'espère qu'il vous plaira parce que la ça se complique, bientôt va sonner l'heure des explications lol
Je tiens à remercier les revieweuses et celles qui passent un peu de temps à me lire
Dites moi ce que vous en pensez


Chapitre 5:





La matinée au commissariat passa à grande vitesse, le jeune pour qui il s’était déplacé était un délinquant récidiviste qu’il avait cru aider il y a quelques semaines mais qui n’avait pas tenu sa parole et après avoir dit qu’il avait agit parce qu’il était possédé, la drogue faisait vraiment de serieux ravages, avait finalement conssentit à se confesser. Ce matin passa tellement vite qu’il s’aperçut qu’il était bientôt midi et qu’il n’avait pas encore croisé Ricardo, ce dont il fût reconnaissant il devait bien l’admettre. Jusqu’à ce que Ruiz lui demande comment son frère se remettait de sa blessure, il comprit alors que Ricardo n’avait pas encore reprit son service. C’était dommage que ça soit le jour off de Gabi sinon ils auraient pu se croiser avant l’heure. Ce qui lui rappellait qu’il devait partir s’il ne voulait pas être en retard pour déjeuner avec elle.

Quand il arriva elle était déjà attablée et regardait distraitement le menu jusqu’à ce qu’elle l’aperçoive, ses yeux s’illuminèrent alors et sa bouche se fendit d’un sourire des plus accueillant. Il aurait tant aimé pouvoir l’embrasser ici et maintenant mais c’était trop tôt et il ne pouvait pas, pas alors que la salle était remplie de gens qu’ils connaissaient tous les deux. Il aurait vraiment du lui donner rendez-vous autre part.

-Hey !

-Comment c’est passée ta matinée ? J’ai entendu dire que tu étais allé au commisssariat ?

-Oui pour un des jeunes que j’ai aidé, enfin disons que je n’ai pas si bien réussi que ça.

-Je suis désolée, mais ce n’est pas de ta faute Antonio.

-Je sais. Au moins j’aurai essayé.

-Oui. Au fait que voulait ta mère ce matin ?

-Rien de bien spécial.

-Mouais. Elle t’a encore mis en garde contre moi c’est ça ?!

-Entre autre oui. Elle est venue parce qu’en tirant ses cartes elle a découvert que tu avais un amant.

-Bien maintenant je ne dirai plus que ce sont des foutaises. On fait quoi alors ?

-J’allais te demander la même chose. J’étais à deux doigts de tout lui révéler mais j’ai préféré attendre de voir avec toi et de toute façon ce matin c’était vraiment pas le bon moment.

-Oui, en parlant de ça je suis désolée pour…… enfin je suis désolée de t’avoir fuit et de m’être réfugiée dans ta salle de bain.

-C’est rien, c’est à moi de m’excuser je n’aurais pas du me conduire de la sorte. C’est juste qu’après notre…. notre réveil, enfin qu’en on nous a dérangé, l’ambiance a changé et je ne savais pas comment…..

-C’est pas grave, je comprends. Mais c’est la dernière fois que tu me fais ça hein !?

-Oui. Tu sais j’ai promis à ma mère de passer la voir en fin de journée, ça te dirais de venir avec moi ?

-C’est pas comme si j’avais le choix….

-Gabi si tu ne veux pas…..

-Je plaisante, enfin à peu près, mais on doit le faire et tout les deux, ensemble, alors j’irai avec toi.

-Bien. Et toi tu as fais quoi ce matin ?

-Déjà j’ai évité de me faire repérer à l’église avant de venir te voir et ça pas été facile j’ai failli me faire surprendre par une de tes nouvelles recrues !

-Une novice Gabi, pas nouvelle recrue.

-Comme tu veux. En tout cas j’ai eu de la chance comme elle ne me connaissait pas j’ai inventé cette histoire comme quoi j’étais venue me confesser mais que je m’étais perdue en cours de route.

-Comme tu dis tu as eu de la chance.

-Et après t’avoir quitté je suis retournée au loft…..

-Gabi ! Pourquoi tu ne m’as pas attendu ? Qu’est-ce qu’il a dit ? Il ne t’as pas fait mal au moins ?

-Il n’était pas là.

-Comment ça pas là ? Il était où ? Il n’a pas reprit son poste en tout cas.

-Je ne sais pas où il est allé mais tu aurais du voir l’état du loft on aurait dit qu’un combat de boxe avait eu lieu, j’ai un petit peu rangé.

-Ca ne m’étonne pas de toi ça ! Pourquoi tu y es retournée ?

-Pour récupérer mes affaires. Et aussi pour voir comment il allait, d’après ce que j’ai pu constater ça ne va pas bien du tout.

-Tu t’attendais à quoi Gabi ?

-J’en sais rien.

-En tout cas moi je suis content qu’il n’est pas été là. Franchement tu pensais à quoi ?! Après la petite scène d’hier tu aurais pu m’attendre ou au moins ne pas y aller seule.

-Je voulais juste vérifier qu’il allait bien c’est tout et puis de toute manière il fallait que je prenne mes affaires !

-Désolé c’est juste que rien que de t’imaginer seule avec lui, maintenant qu’il est au courant, ça m’inquiète.

-Pas grave. Tu es très mignon quand tu es inquiet !

Et elle lui fit un clin d’œil, ce qui ne manqua pas de faire rougir Antonio.

-Et si…… et si on commandait ?

-Très bonne idée !

Gabi éclata de rire devant son air géné alors qu’une serveuse s’approchait d’eux pour prendre leur commande.

-Alors on va prendre………..







&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&







En plein milieu de l’après-midi, alors qu’elle n’avait pas grand-chose à faire, Carmen se remit à penser au comportement curieux d’Antonio ce matin même. Il avait eu l’air d’être dérangé par sa présence, d’ailleurs il avait mit un temps considérable à sortir de sa chambre, un comble pour lui qui d’habitude était debout aux aurores, et puis il avait eu l’air d’être prit en faute, de quoi elle ne saurait le dire mais ses yeux brillaient de culpabilité. C’est alors qu’elle se souvenu d’Antonio paniqué à l’idée qu’elle avait parlé à Ricardo avant de venir le voir. En y repensant bien c’était très étrange, ils s’étaient toujours très bien entendus depuis qu’ils étaient enfants, mais ces derniers temps Antonio se montrait distant, et pas qu’avec son frère mais avec elle aussi, les seules autres personnes de qui il était très proche était Maria et….. et Gabi. Elle eu un sentiment bizarre, evidemment que ça avait un rapport avec Gabi ! Elle avait sûrement du lui avouer quelque chose et maintenant il ne savait pas comment agir avec Ricardo alors il l’évitait. Cette femme n’apportait vraiment que des complications ! …….. Mais il y avait eu leur échange de ce matin, c’était comme si………… non elle n’irait pas dans cette direction c’était vraiment impensable. Antonio ne ferait jamais ça ! Pourtant…… Non ! Elle devait aller voir Ricardo, c’est ça vérifier comment son bébé allait après s’être fait tirer dessus. Elle n’aimait vraiment pas cet aspect du métier de policier, mais bon quelle mère digne de ce nom aimait ce coté la ?!

Arrivé au loft, une chose la frappa : un certain chaos y régnait, comme si on avait tout rangé pour tout mettre à sac par la suite. Quelque chose n’allait pas, pas du tout. Dieu mais où était Ricardo !?

-Oh tient salut mama !

Elle sursauta, et le regarda de la tête au pied : pantalon ouvert, chemise froissé et mal reboutonné et cheveux en bataille. Il avait bu. Et il continuait à en juger par la bouteille de bière qu’il avait en main.

-Ricardo ! Mi hijo ! C’est toi qui à mis la maison dans cet état là ?!

-Euh ouais.

-Mais pourquoi ? Que se passe-t-il ? Et pourquoi tu bois ? Tu as bu combien de bières !?

-Assez. Assez pour oublier en tout cas.

-De quoi tu parles Ricardo ? No entiendo. Tu souffres ? Ta blessure, Mon Dieu ne me dis pas que ta blessure s’est rouverte ?!

-Non. C’est bien pire ! Cette sale petite garce est revenue ici ! Non mais comment elle a pu remettre les pieds ICI !!! Elle est revenue prendre ses affaires !! Trainée ! Et lui, je suis sur qu’il s’est fait un plaisir de l’accompagner ! Ils doivent chercher un petit nid douillet à l’heure qu’il est !! Connard ! Je les hait ! Je les maudit ! Tous les deux !!

-Tu….. tu parles de Gabi ?

-Ouais c’est de cette trainée la dont je parle !

-Ah. Elle t’a donc avoué qu’elle avait un amant.

-Tu le savait ?!

-Ca fait des semaines que je te le dis Ricardo !

-Donc tu ne sais pas ?

-Savoir quoi ?

-Oh tu vas être ravie mama ! Gabi reste dans la famille !

-De quoi tu parles ? Explique-toi Ricardo !?

-Oh mais je veux parler de Gabi et d’Antonio mama. De qui d’autre bien sur !
………………………..


_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
mariatorresevans



Féminin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 5373
Age : 27
Personnage préféré : Maria / Ben
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 08:40

Super Nouvelle fan fic Very Happy J'adore !!!!!
comme tu dis , l'heure est venue aux explications Smile C'est trop bien !
Vivement la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 17:58

Merci
Bon je sais pas encore comment je vais me dépétrer mais je vais le faire lol
Demain la suite normalement

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Crazyben



Féminin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 30351
Age : 45
Personnage préféré : BEN EVANS et sa petite Meg...
Jude, Bette,
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 18:42

Ouah.....tout ça ?? mince j'arrive pas à suivre moi No va falloir que je prenne le temps pour lire ça bientôt, en plus tu as de l'inspiration à ce que je vois....mais quand je vois l'heure que tu les postes, ça me fait peur !! dis-moi tu dors quand même ?? réfléchie

En tout cas merci de partager tes fanfics bravoyoupi

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lagaleriedelittlecrazy.centerblog.net/
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 19:03

LOL merci et de rien c'est plutot moi qui vous remercie de les lire sinon ça sert pas à grand chose lol!
L'inspiration c'est pas ce qui me manque d'ailleurs j'ai d'autres idées mais plutot pour des one-shot donc ça sera plus simple à suivre
Et sinon ouais je dors 3/4h par nuit (merci à ma fille lol) et puis je fais des petites siestes dans la journée aussi

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
AntonioFan
Admin


Féminin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 45416
Age : 30
Personnage préféré : Antonio
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 19:08

J'ai pas encore tout lu, j'ai fini le chapitre 2 Very Happy et pour l'instant je trouve que Ricardo est assez fidèle à lui même, je le verrais bien réagir comme tu l'as fait réagir super , pour Antonio I love you et Gabi ça peut aller aussi même si je ne les vois pas trop réagir comme ça mais bon en même temps c'est une fan fictions, tu racontes de ce que tu veux lol! et puis faut que je lisse la suite bravoyoupi . En tous cas pour l'instant j'aime bien .

_________________

Merci Élo !!!


Arrow https://www.facebook.com/nickkiriazisfans  Arrow http://www.sunsetbeachsoap.com

Revenir en haut Aller en bas
http://sunsetbeach.ref.free.fr
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 09 Déc 2008, 19:19

Merci.
Pour ricardo vu qu'il a un peu pété un cable dans la série c'est donc plus simple de décrire ses réactions mais tu as raisons pour antonio et gabi mais si je les décrit comme dans la série ça fait pas avancer les chose lol! , j'ai toujours trouvé qu'ils s'auto-censuraient donc j'ai juste eu envie de débrider ce qu'ils avaient sous le capot mdr donc si on part de là ils sont un peu OOC j'avoue Embarassed mais bon j'espère que la suite te plaira quand même

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mer 10 Déc 2008, 04:39

Voilà un autre chapitre
Il est un peu moins long que d'habitude parce que Lou-Anne n'a pas eu pitié de moi et m'a fait vivre un enfer lol donc je suis crevée et moins inspirée lol
J'ai l'impression que dans ce chapitre ma carmen est moins véhémente que l'originale mais bon elle en a pas fini avec eux pour l'instant
PS: "puta" veut dire chienne en espagnol et pas pute hein lol
Dites moi si vous aimez ou pas
Bonne lecture


Chapitre 6:




-……………….

-Alors tu ne réponds rien mama ?

-Si. Tu devrais vraiment arrêter de boire ça te fais divaguer mon fils !

-Oh tu ne me crois pas ?

-Bien sur que non je ne te crois pas ! Antonio ne ferait jamais une chose pareille !!

-Alors tu ne connais pas ton fils aussi bien que tu le crois. Ton cher petit Antonio couche avec ma – oh combien charmante – fiancée !!

-Jamais !

-Et ils sont amoureux à ce qu’ils m’en ont dit !

-Arrête de raconter n’importe quoi sur ton frère Ricardo ! Et je n’aime pas du tout cet air sarcastique que tu prends lorsque tu bois tu sais !

-Désolé mama mais sur ce coup ci j’en ai vraiment besoin. Tu devrais prendre un verre toi aussi !

-Ca suffit ! ………… Il faut….. il faut que j’aille parler à Antonio !

-Fais donc ça !

Carmen sorti en quatrième vitesse, non sans lui avoir jeté un « Te quiero » avant.

-Ouais. Ces temps ci l’amour n’est plus ce qu’il était.



&&&&&&&&&&&&&&&



Elle avait passé sa fin d’après-midi à chercher Antonio. Elle avait essayé tous les endroits dans lesquels il était susceptible de se trouver et nada. En demandant à l’église on lui avait dit qu’il était parti déjeuné avec Gabi et qu’on ne l’avait plus revu depuis. Cette simple idée la faisait trembler de rage et des pensées insidieuses s’installèrent dans son esprit. Antonio et Gabi ensemble. Faisant l’amour. Non ça ne…… ce n’était pas possible ! Elle avait réussi à ne pas y penser, se concentrant uniquement sur la recherche de son fils, mais là elle ne pouvait faire autrement, trop de preuves s’accumulaient contre lui. Qu’est-ce que cette catin avait fait à son bébé !? C’est dans un état second qu’elle rentra chez elle, sortant de sa torpeur quand elle vit qu’Antonio se trouvait déjà là.

-Mi hijo !! Je t’ai cherché partout ! Où tu étais ?

Antonio resta figé quelques secondes alors que les bras de sa mère l’encerclait, puis il se détendit et répondit à son étreinte.

-J’avais des choses à régler. Il y’a des choses….. des choses vont changer mama.

-Non. Non.

-J’ai quelque chose d’important à te dire. En fait je ne suis pas tout seul à……………

-Merci Antonio de m’avoir laissé utiliser les toilettes. Tu crois que Carmen m’en vou…….. dra.

-Vous !!!!!!!

-Re-bonjour Carmen.

-Vous ! Vous…….. Qu’est-ce que vous faites là ?!

Carmen regardait Gabi, sous le choc, puis son regard ne cessa de passer de Gabi à Antonio, qui eux partageaient un regard lourd de sens. C’était donc vrai. Poussé par un élan incontrôlable elle envoya une gifle magistrale à Antonio, puis se tourna vers Gabi et essaya d’en faire de même tout en vociférant en espagnol.

-Mama ! Tu es devenue folle ou quoi ?!

-Et toi ? Tu es devenu fou ?

-De quoi….

-Je sais tout ! Tout ce que cette catin t’a obligé à faire !!!!!

-Elle ne m’a obligé à rien du tout ! C’est ma décision de quitter l’église !

-De… !?…… Tu…. Tu quittes l’église ?? Tu quittes le séminaire pour cette…. cette puta !?

-Non mama. Je quitte la prêtrise pour être avec Gabi. Ce n’est pas comme si c’était une simple histoire de…..

-Alors Ricardo avait raison.

-Tu as parlé à Ricardo !?

-Oui. Et il est anéanti. Il boit plus que de raison et…..

-Oh Mon Dieu il ne doit pas mélanger de l’alcool avec ses antidouleurs !

-Parce que ça vous intéresse sale petite garce !? Vous avez détruit ma famille !!! Et mes deux fils !! Vous les avez séduits et ensorcelés ! Vous êtes contente de vous ?!

-Carmen non. Je n’ai jamais voulu faire souffrir qui que ce soit. Je ne voulais pas………..

-Arrête mama !

-Et toi mon fils tu as fait serment d’allégeance à Dieu ! Comment as-tu pu rompre tes vœux !? Pour elle ??!!

-Je n’ai pas à me justifier.

-Tu crois ça ?!

-Pas devant toi en tout cas. Je dois répondre de mes actes devant le diocèse, et je le ferai, mais en attendant tu n’as pas à juger ! Ni la situation, ni Gabi, ni moi.

-Mais………..

-Non. Je suis amoureux de Gabi. On s’aime. Fin de la discussion !

Gabi n’en revenait pas. Il avait prit sa défense et il s’était opposé à Carmen, pour elle. Enfin pour eux se corrigea-t-elle mentalement. Elle avait déjà entendu parler des mouvements de colère d’Antonio, Maria et Ricardo avaient des tas d’anecdotes là-dessus, mais n’en avait jamais été témoin. Maintenant elle comprenait. Il bouillait littéralement de colère mais n’en restait pas moins maitre de lui. Ca n’avait rien d’étonnant. Et dire que sous les décombres, cette fois là, il n’était pas content de lui parce qu’il était sensé être un homme sous contrôle !

-Antonio mi hijo tu fais une erreur, une grave erreur. Si tu penses que cette femme est…………

-Je ne te le redirai plus ! Arrête de parler de Gabi en ces termes sinon tu ne me reverras pas avant un long moment !

-Mi hijo tu ne peux……………

-Si je le peux et je le ferai. Je ne suis pas Ricardo mama. Et je n’accepterai pas que tu parles mal de la femme que j’aime. Est-ce que c’est clair ?!

-Si. Si.

-Bien. Je suis désolé tu ne t’attendais surement pas à ça mais je fais ce qui est juste pour moi, j’espère que tu le comprends, et qu’un jour tu me pardonneras.

-Si. Tu es toujours mon fils tu sais et même si je ne comprends pas, je t’aime quoiqu’il arrive. Je ne cautionne pas ce que tu fais mais ce n’est pas ma vie et je n’ai donc pas à m’en mêler.

-Je suis content que tu dises cela. ………………….. On va y aller. On était venu te mettre au courant. ………….. Merci mama.

Il la prit dans les bras, la remercia encore une fois, de quoi elle ne le savait pas car elle n’avait certainement pas dit son dernier mot, et reparti accompagné de Gabi. Maudite soit cette femme ! Une fois qu’ils furent partis et seulement à ce moment là, elle s’autorisa à craquer. S’asseyant sur la première chaise venue, elle laissa les larmes la submerger. Un flot ininterrompu et qu’elle laissa l’épuiser jusqu’à endormissement.


_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
mariatorresevans



Féminin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 5373
Age : 27
Personnage préféré : Maria / Ben
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mer 10 Déc 2008, 07:37

Génial la suite !!! C'est toujours aussi bien Very Happy !
Bravo missycam et continue comme ça Smile
Revenir en haut Aller en bas
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mer 10 Déc 2008, 17:39

Merci de tes encouragemments ça me fait plaisir Very Happy
Maintenant qu'ils ont mit à peu près tout le monde au courant antonio va devoir affronter ses paires et ça va pas etre une partie de plaisir lol

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Jeu 11 Déc 2008, 03:28

Voilà un chapitre tout neuf! lol
Et pour me faire pardonner du petit chapitre d'hier, celui là est un petit peu plus long (il fait un peu moins de 1700 mots lol)
Comme d'hab faites partager vos avis


Chapitre 7:





Après avoir affronté Carmen, ils allèrent se promener sur la plage. Ca avait été éprouvant et ils avaient besoin tous deux de se détendre et de se retrouver. La main d’Antonio trouva naturellement celle de Gabi qui, lui envoya un regard interrogateur.

-Quoi ?

-Rien c’est juste que c’est pas un peu tôt pour se prendre la main dans un lieu public ?

-Gabi on se tient la main, on ne fait pas l’amour.

-Je sais, désolé. Je suis un peu tendue je crois.

-Oui ça doit être ça.

-Antonio ? Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

-On se promène !?

-Non je veux dire avec tout ça. Nous. Tu comptes vraiment quitter l’église pour moi ? Tu as vu le révérend ?

-Oui je vais vraiment quitter l’église et non je n’ai pas encore vu le révérend mais je compte le voir demain à la première heure.

-Tu es sur ?

-Oui je le suis. Pourquoi ? Tu ne veux…… Tu préfère……….

-Non ! Mais avec tout ce qui se passe j’ai l’impression d’être en train de rêver.

- Alors laisse-moi te dire que tu ne rêves pas.

Il se pencha légèrement vers elle, mais alors qu’elle pensait qu’il allait l’embrasser, ce qui n’était pas très envisageable vu le nombre de personnes présente sur la plage en ce début de soirée, il lui remit tendrement une mèche de cheveux derrière l’oreille et lui glissa amoureusement quelque chose qui la fit sourire.

-J’en envie de t’embrasser.

Son sourire la faisait rayonner et il le lui rendit. C’était comme si ils partageaient un secret. Et c’était le cas, plutôt deux fois qu’une.

-J’ai envie que tu puisses le faire.

-S’il il n’y avait pas tout………..

-Oui.

Ils continuèrent à marcher main dans la main pendant encore quelques minutes, en silence. Jusqu’à ce qu’ils arrivent dans une crique un peu reculée où ils s’assirent et contemplèrent l’océan, toujours sans prononcer un mot. Gabi commença à se relaxer dans les bras d’Antonio, sans doute l’influence des légers baisers qu’il déposait sur sa tempe et dans ses cheveux.

-J’ai envie de rester comme ça pour toujours.

-Moi aussi mais ne crois tu pas qu’il y a des choses toute aussi intéressantes à faire ?

-Antonio !

-Quoi ?! Regarder le coucher de soleil est magnifique mais le regarder se lever l’est tout autant.

-Aurais-tu l’âme d’un poète Antonio ?!

-Non mais j’aimerai bien parfois.

Elle le sentit, plus qu’elle ne l’entendit, soupiré.

-Qu’est-ce qu’il y a ?

-Rien. Je pensais juste.

-A quoi ?

-Au changement.

En entendant sa réponse, Gabi se retourna dans ses bras de sorte à pouvoir le regarder dans les yeux et lire se qui s’y trouvait et dont il ne parlait pas.

-Ne te méprends pas, je suis content qu’on est enfin…….. éclaircit la situation, mais j’ai passé ces six dernières années à consacrer ma vie à Dieu et disons que je ne peux pas tourner la page du jour au lendemain. Mes paroissiens, les jeunes de la maison de quartier, toutes les personnes qui me connaissent……

-Tu as peur de ce qu’on pourrait penser de toi ?

-Non mais je voudrai toujours pouvoir aider tous ces gens.

-Mais rien ne t’en empêches Antonio. Tu quittes l’église mais ton pouvoir d’aider les autres tu le possèdes encore.

-Merci c’est gentil.

-Et c’est vrai. Je le pense sincèrement Antonio. Tu pourrais travailler dans des associations ou en collaboration avec l’assistance sociale.

-Peut-être. Je ne sais pas, il faut que j’y réfléchisse. A ça comme au reste. Me trouver un appartement pour commencer.

-Tu pourrais revenir à Surf Central.

-Ce n’est pas là où tu comptais aller ?

-Si. On pourrait…..

-Ce n’est pas une bonne idée Gabi.

-Pourquoi ça ? On a déjà vécu là bas.

-Oui mais pas en tant que couple. Je ne crois pas que les autres occupants voient ça d’un bon œil. A moins que tu veuilles qu’on ait de nouveau nos chambres.

-Non j’en voyais plutôt qu’une.

-C’est bien ce que je pensais, donc cette option n’est pas envisageable.

-Mais je ne vois toujours pas pourquoi. Ce sont nos amis, ils comprendront……

-Quoi !? Que si on a trahit Ricardo c’est parce qu’on s’aime et que tout est pardonné ?! Ce sont les amis de Ricardo aussi et dans cette histoire c’est nous qui avons le mauvais rôle.

-Oui tu as raison.

Ils restèrent ainsi pendant quelques instants, chacun perdu dans ses pensées.

-Ca veut dire que je ne pourrais même pas retourner là-bas.

-Gabi ça n’est pas ce que j’ai dit.

-Mais tu as raison, c’est moi la fiancée infidèle et je ne suis pas sûre qu’ils m’accueilleront joyeusement si je leur demande de m’héberger pendant quelque temps.

-Je n’ai pas voulu dire…………….

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Jeu 11 Déc 2008, 03:30



-Je sais. Je crois qu’on est bon pour l’hôtel alors.

-Juste pour quelques jours Gabi je te le promets, on trouvera une alternative.

Elle se recala alors confortablement dans ses bras et s’extasia devant la beauté naturelle du site.

-C’est splendide !

-Oui. Splendide.

Il lui déposa un doux baiser sur la tempe alors qu’il lui faisait ce compliment puis il rajouta :

-Au moins maintenant on a plus à se préoccuper de la cassette.

-Oh Mon Dieu ! Je l’avais complètement oublié !

-Oui moi aussi, enfin presque. Après tout si on en est là c’est un peu grâce à elle.

-Qu’est-ce que tu veux dire ?

-Que la toute première fois qu’on à parlé à cœur ouvert de ce qui s’était passé sous les décombres c’était dans le chalet de Francesca alors qu’on cherchait cette maudite cassette.

-Ce qui m’a amené à réfléchir une fois rentrée à Sunset pour y repartir ensuite.

-Et c’est là où je t’ai retrouvé et que tout à commencé.

-Oh je crois que ça à commencer bien avant.

-C’est juste. En tout cas on a plus à avoir peur qu’elle ne soit découverte.

-Un peu quand même, non ? Je veux dire ce qui est dessus est très personnel et intime et puis c’est compromettant.

-Gabi je crois que les gens vont très vite se faire une idée quand ils nous verront ensemble. Un prêtre qui quitte son église pour une femme c’est qu’il s’est forcément passé un truc avant.

-Tu parles d’une étiquette collé à vie !

-Si tu veux on pourrait partir.

-Quitter Sunset Beach ?!

-Oui. Pour un nouveau départ, une autre ville où les gens ne nous connaîtraient pas, une nouvelle vie.

-Non. C’est tentant mais je préfère rester ici, c’est devenu chez moi ici. C’est chez moi.

-Ca me rassure, moi non plus je ne me voyais pas partir.

-Il va donc falloir subir les conséquences de nos actes.

-Peut-être que ça sera moins pire que ce que l’on pense.

-Peut-être. Peut-être pas. Mais je ne suis pas inquiète, tant qu’on est ensemble je ne suis pas inquiète.

-Alors tu ne t’inquièteras de rien pendant longtemps parce que je ne compte pas te laisser. Jamais.

Submergée par l’émotion, Gabi lui fit face et l’embrassa avec tout l’amour qu’elle éprouvait pour lui. Il y a quelques instants encore Ricardo, leur histoire et leurs « adieux » de la dernière fois lui avaient traversé l’esprit mais entendre Antonio lui dire ce dont elle rêvait depuis toute gamine, qu’elle ne serait plus abandonnée, jamais, avait balayé Ricardo et les quelques remords qu’elle avait encore. Elle avait aimé Ricardo mais Antonio, son frère, était l’homme de sa vie et tant pis si le fait qu’il soit prêtre et qu’elle elle était à l’origine la fiancée de son frère, rendent leur histoire peu commune. Après tout c’étaient les plus belles.

Ils s’embrassèrent passionnément pendant un long moment, heureusement qu’Antonio avait troqué sa tenue habituelle de prêtre contre des vêtements civils, tout ce qui avait de plus séduisant en plus. Il revint très vite à la réalité quand il sentit Gabi jouer avec les boutons de sa chemise, comme la dernière fois avant qu’ils ne fassent l’amour. Il mit fin alors au brasier qu’elle avait allumé.

-Je suis désolé. On ne peut pas……

-Pas maintenant je sais.

-Non, j’allais dire pas ici mais c’est vrai que maintenant n’est pas le bon moment non plus.

Ils se sourirent. Encore. A croire qu’ils ne savaient faire que ça. Mais ils étaient amoureux et c’était une étape que tous les amoureux connaissaient, les sourires idiots juste parce qu’on est heureux d’être avec l’autre, peut importaient les circonstances.

Il se leva et l’aida à en faire de même, puis ils repartirent en sens inverse, se tenant toujours la main.

-Tu viens avec moi ?

-Où ça ?

-A l’hôtel.

-Je ne crois pas que ça soit une très bonne idée Gabi.

-D’accord.

-D’accord ? Tu es juste d’accord ?

-Tu aurais voulu que je te convainque avec un super plaidoyer ?

-Non mais ça m’étonne que tu ne te battes pas plus c’est tout.

-Je peux très bien le faire mais vu comment c’est passée la nuit dernière je pense que le plus raisonnable c’est de ne pas redormir dans le même lit pour l’instant. Même si j’en meurs d’envie.

-La nuit sera dure.

- A qui le dis-tu !?

Ils marchèrent tranquillement jusqu’à ce qu’ils aient trouvé une chambre à Gabi, puis vint le moment de la séparation.

-Bon.

-Bon. Te voilà dans ta chambre. Je vais…….. je vais retourné au presbytère maintenant. Bonne nuit Gabi.

-Merci, bonne nuit à toi aussi. Au revoir Antonio.

Il parti à reculons.

-Et puis merde ! Gabi !?

-Oui ?

Sa bouche s’écrasa sur la sienne dans un baiser à lui faire perdre la tête.

-Fais de beaux rêves !

-Compte sur moi ! ………………….. Antonio !? Appelle-moi une fois que tu seras arrivé. S’il te plait.

-D’accord. A tout à l’heure.

-A tout de suite.

Elle lui envoya un baiser de la main et lui fit un clin d’œil.

-Maintenant je suis sur de faire de beaux rêves !

Elle referma la porte tout en riant. Puis elle s’y adossa, passa ses doigts sur ses lèvres, qui s’étirèrent en un énorme sourire et murmura :

-Je t’aime Antonio. Si tu savais à quel point.

Dieu que la nuit allait être longue. Interminable même.


_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
mariatorresevans



Féminin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 5373
Age : 27
Personnage préféré : Maria / Ben
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Jeu 11 Déc 2008, 08:16

Quel talent immense tu as missycam !
Je viens de lire avec plaisir cette nouvelle fan fiction ! Vraiment superbe Very Happy
Vivement la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Jeu 11 Déc 2008, 17:23

Mici c'es zentil
Je fais ce que je peux pour que ça colle un tant soit peu aux persos mais bon parfois jsuis pas très sûre
Ravie que ce chapitre te plaise, y'en a encore quelques uns en réserve
et merci encore pour ta review

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
AntonioFan
Admin


Féminin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 45416
Age : 30
Personnage préféré : Antonio
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Jeu 11 Déc 2008, 22:31

Je fait un pause lol! je viens de finir le chapitre 6 Very Happy . Je trouve ça bien, même si ça fait bizarre de les voir enfin ensemble j'ai une vision de se que ça aurait pu donner dans la série alors et pour cette fanfic. Par contre tu dis qu Gabi n'a jamais vu Antonio I love you en colère mais en faite elle l'a déjà vu ou plutot entendu quand il était avec Francesca.

J'ai bien aimé la claque de Carmen à Antonio I love you . La pauvre c'est clair que ça doit la choqué qu'il ai envie de quitter l'église.

Je lirais la suite plus tard mais je suis pressé de voir ce que ça donne avec ses patrons Very Happy .

PS : Au faite ça vet dire quoi OOC confus

_________________

Merci Élo !!!


Arrow https://www.facebook.com/nickkiriazisfans  Arrow http://www.sunsetbeachsoap.com

Revenir en haut Aller en bas
http://sunsetbeach.ref.free.fr
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Jeu 11 Déc 2008, 22:36

Merci d'avoir prit le temps de lire cendrine je croyait que tu avais abandonner lol parce que c'était pas assez réaliste Embarassed
Je savais bien que parfois y'avait des incohérences lol mais j'ai la mémoire qui flanche comme dirait l'autre lol!
Tu as raison de faire une pause, là je planche sur le chapitre 8 comme ça tu pourras lire le 7 et le 8 en même temps
et OOC = Out Of Character (désolé je lis un peu trop de fic en anglais lol)
Merci pour ta review Very Happy

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Ven 12 Déc 2008, 03:52

Voici le chapitre 8, la fin se rapproche......
Je ne veux pas que ça fasse trop gnian gnian et là c'est déjà pas mal guimauve lol alors il n'y aura pas encore beaucoup de chapitres, 2 ou 3 je pense, dites moi ce que vous en pensez
Enfin j'ai d'autres fics de prévu si vous m'autorisez à les mettre ici Embarassed Very Happy
Bonne lecture

Chapitre 8:




Arrivé au presbytère, Antonio remercia le ciel qu’il fut aussi tard et qu’il n’y ait pas âme qui vive. Il n’aurait pas aimé rencontrer quelqu’un, surtout aussi vite après avoir quitté Gabi, il était complètement ailleurs et………. , bref il ne voulait voir personne.

Après une douche rapide, il se mit au lit. Etant fatigué, il pensait que le sommeil ne tarderait pas à venir. S’était sans compter sur ses méninges qui marchaient à plein régime. Les récents événements lui revenant sans cesse en tête, et Gabi. Gabi qui lui souriait, Gabi qui l’embrassait. Ses mains à lui sur son corps à elle….. D’impuissance il se retourna dans son minuscule lit et plongea la tête sous son oreiller. Là c’était sur le sommeil allait le fuir ! Il se leva pour chercher un verre d’eau, vit son portable sur le bureau, l’attrapa et envoya un texto, tout ceci s’en vraiment s’en rendre compte. Une minute plus tard, le portable, qu’il tenait toujours en main, vibra, désireux de connaitre sa réponse, il regarda au plus vite.

-Tu me manque aussi. J’aimerai que tu sois là pour me prendre dans tes bras.

Rejoins-moi.-

C’était tout ce qu’il fallait pour que son cœur ne prenne le pas sur sa raison. Il prit ses affaires et parti en direction du motel où se trouvait Gabi. Il devait absolument voir le Révérend demain matin, donc passé la nuit là bas n’était pas spécialement la bonne chose à faire, mais ce n’était pas important, il trouverait un moyen pour revenir bien assez tôt, ce qui était important en revanche, c’était de retrouver Gabi et de pouvoir la serrer contre lui. Parce que, malgré l’air sur de lui et son apparente maitrise de soi, lui aussi avait du mal à croire qu’ils y étaient, que tout ceci était bien réel.

Gabi n’arrivait pas à dormir, rien de bien étonnant là dedans, ça faisait un bout de temps maintenant qu’elle était sujette aux insomnies. Au départ ça avait été les remords d’avoir trompé Ricardo qui l’avaient tenu éveillée, ensuite le chantage de Francesca en avait rajouté une couche, puis l’admission secrète qu’elle était amoureuse d’Antonio n’avait certainement pas arrangé les choses et enfin ce qui se passait entre eux maintenant ne lui donnaient pas mais alors pas du tout envie de dormir, c’était même plutôt l’inverse. Elle était impatiente d’être au lendemain. Ca ne l’empêcha pas de faire un bond de deux mètres quand elle entendit frapper.

-Qui est-ce ?

-C’est moi Gabi.

Elle lui ouvrit sans prendre la peine de passer un peignoir, même si cela aurait été la voix de la raison.

-Mais qu’est-ce que tu fais là ?

-Ce n’est pas ce que tu voulais ? Ton texto disait………..

-Si bien sur que je te veux avec moi, dans ma chambre, mais après ton discours de tout à l’heure je ne pensais pas que tu viendrais.

Elle ne lui laissa pas le temps de répondre qu’elle l’embrassait déjà. Elle savait que ça n’était pas bien, ils avaient peut-être mit la situation au clair avec Ricardo, et Carmen avait beau être au courant, Antonio n’avait toujours pas quitté son statut de prêtre, mais elle ne pouvait s’en empêcher, pas après avoir gouté à ces instants de liberté volés avec lui. C’était si bon de pouvoir se comporter comme n’importe quel couple.

-Je suis ravie que tu sois là.

-C’est ce que je crois comprendre ! Tu veux faire quoi ?

-Dormir ?! Tu croyais que j’avais autre chose en tête ?

-Peut-être.

-Désolé mais je ne préfère pas tenter le Diable ! ………… Désolé.

-C’est bon Gabi t’inquiète pas j’ai compris. ………….. Allez au lit mademoiselle !

-Bien monsieur !

Ils se mirent au lit, mais ne trouvant pas plus le sommeil l’un comme l’autre, ils étaient bien trop fébriles, Antonio décida d’allumer la télé. Ils tombèrent sur une rediffusion de Jay Leno, ils regardèrent l’émission pendant un moment puis il sentit à sa respiration qu’elle s’était endormie. Il décida alors d’en faire de même.

Elle sentit quelque chose bouger sous elle, non plutôt quelqu’un. Antonio.

-Qu’est-ce que tu fais ?

-Il faut que j’aille boire.

-Antonio ?

-Il est bientôt 5 heure et il faudrait que je rentre.

-Oh.

-Ouais.

-J’ai pas envie que tu partes.

-Moi non plus.

-Alors reste encore un peu.

Tout en disant ça, elle passa sa main sous son t-shirt, oui il avait eu le malheur, façon de parler, de dormir avec un simple t-shirt et son boxer, c’étaient de bien fins remparts contre le désir qu’il avait d’elle. Plus ses mains flattaient son abdomen et moins il avait envie de lui résister. Elle remonta alors le léger bout de tissu qui le couvrait et y déposa un baiser incertain près de son nombril. Ne voyant aucune résistance de sa part elle continua, remontant, passant de ses abdos à ses pectoraux, pour un homme de Dieu il savait certainement prendre soin de lui, et c’était loin de lui déplaire au contraire. Elle s’arrêta à la hauteur d’un téton et lui réserva un traitement tout particulier, le voyant fermer les yeux, elle sourit tout contre sa peau.

-Tu aimes ?

Pour toute réponse il la remonta à lui et l’embrassa, faisant passer tous ses sentiments par ce simple contact. Il la fit rouler sous lui et ne put s’empêcher de la toucher. Il fallait que ses mains soient partout sur son corps, mais lorsque son bassin s’appuya de façon prononcée contre le sien et qu’elle laissa échappé un soupir de plaisir, il se raidit, dans tous les sens du terme. Il inspira bruyamment.

-Gabi.

-Je sais. Tu ne peux pas. On ne peut pas.

-Je n’ai envie que de ça tu le sais ?! Mais on ne peut pas se laisser aller comme après l’explosion.

-Oui je sais on n’est pas en danger de mort imminente, même si je vais mourir si tu ne parles pas à qui de droit très vite.

Il sourit devant son air dramatique, elle aurait fait une parfaite Juliette ! Mais Dieu qu’il la comprenait, lui aussi allait rapidement perdre la tête s’il ne parlait pas bientôt au Révérend. Il croyait même l’avoir déjà perdu, mais le supplice de ses lèvres sur sa peau avait ravivé bien trop de sensations agréables pour qu’il ne lui refuse cette tendre caresse. Il regarda encore une fois l’heure.

-Il faut que j’y aille maintenant Gabi. Je dois parler au Révérend maintenant. Enfin pas maintenant mais au plus vite comme ça nous pourront reprendre là où nous en étions resté.

-Je vois que quelqu’un est très impatient !

-Plutôt oui !

Il se leva, se rhabilla et l’embrassa une dernière fois avant de repartir.

-N’oublies pas que je t’aime.

- Ca ne risque pas. File sinon je ne suis pas sûre de te laisser partir !

-Bye.

-Bye.

Sur le chemin qui le ramenait à la mission il se dit qu’il était chanceux, très chanceux même mais qu’il devait vraiment parler à l’archidiocèse parce que la situation devenait insupportable. Il s’était toujours considéré comme quelqu’un de discipliné, il avait été un bon prêtre, ne cédant jamais à la tentation. Gabi était à part, bien sur pendant un temps elle avait incarné cette tentation, puis elle était devenue quelque chose de plus puissant, plus pure. Et l’amour ne pouvait vraiment pas être considéré comme une tentation, si ? En tout cas en à peine trois jour il avait faillit lui faire l’amour plus d’une fois et y avait pensé bien plus encore. Il devait faire quelque chose ! Il avait envie d’elle, c’était viscéral mais il ne pouvait se résoudre à rompre ses vœux, pas encore une fois et certainement pas de la sorte. La dernière fois avait été un cas particulier. Dieu ne méritait pas ça, pas plus qu’elle d’ailleurs.

Ce fut le cœur soulagé qu’il rentrât dans son bureau, à plus de 7 heure passé ça ne servait à rien de repasser par sa chambre, à part pour se changer se corrigea-t-il, mais c’était trop tard il avait déjà ouvert la porte et fut accueilli par le Révérend, qui lui fit un sourire polit et l’invita à s’assoir. C’est là qu’il vit que le dit Révérend avait en main la photo de Ricardo, Gabi et lui prise sur la plage.


_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
mariatorresevans



Féminin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 5373
Age : 27
Personnage préféré : Maria / Ben
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Ven 12 Déc 2008, 08:10

Ouah super la suite Smile j'adore !!!
J'ai hate de connaitre la suite Very Happy
BRAVO !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Ven 12 Déc 2008, 10:22

Merci beaucoup Very Happy
Moi aussi j'ai hate de connaitre la suite lol! je sais pas encore comment je vais tourner ça mdr

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Sam 13 Déc 2008, 05:22

Chaud devant le chapitre 9 arrive! Very Happy
Bon j'avoue que j'aime bien ce chapitre et que jsuis plutot fière de moi sur ce coup là mais dites moi toujours ce que vous en pensez hein!
Y'a peut-etre des "boulettes" lol parce que les extraits avec le révérend je les ai qu'en VO et que moi et la religion ça fait 4 -donc je ne sais plus trop comment antonio l'appelle dans la série donc là il ne l'appelle pas Laughing par contre une ou deux fois il lui dit "monsieur" alors je sais bien que ça peut faire militaire mais rien d'autre ne m'est venu en tête et puis ça fait quand même signe de respect je trouve.
-Et 2nd point: le révérend tutoie antonio parce qu'il me semble qu'il le connait depuis qu'il est tout petit (si j'ai fait une erreur je m'en excuse d'avance Embarassed ) et je sais pas si dans la série il le fait.
Bref voilà la suite...... Enjoy!


Chapitre 9:





Antonio se mit à gesticuler sur sa chaise, se retrouver devant le regard pénétrant de cet autre homme de Dieu lui faisait penser à une visite chez le principal. Non qu’il n’en ait eu beaucoup mais la seule et unique fois lui avait suffit pour en avoir un souvenir gravé à jamais dans sa mémoire.

-Vous vouliez me parler de quelque chose ?

-Pourquoi cette question Antonio ?

-Il n’est même pas 8 heure et vous êtes dans mon bureau, alors j’en conclu que vous vouliez me consulter.

Le Révérend n’avait toujours pas lâché la photo des mains et l’esprit d’Antonio tourna à mille à l’heure, ce qui ne manqua pas d’aggraver son coté paranoïaque. Et s’il avait parlé à Ricardo ?! Non. Ce n’était pas possible. D’après les dires de Gabi et Carmen, il était « inconsolable » et noyait son chagrin dans l’alcool. Quand aurait-il eu le temps de parler au Révérend ? Le temps et l’envie. Qu’est-ce que ça pouvait bien lui rapporter après tout !? Beaucoup, beaucoup trop de chose. Ricardo avait un sens élevé de l’honneur et un égo qui allait de paire, et ce qu’il…….. ce que lui et Gabi lui avaient fait subir allait sans doute réveiller le Parrain qui dormait en lui. La « petite » crise de la dernière fois n’avait été qu’un échauffement, une réaction directe et spontanée du au choc de leur révélation. Mais il savait combien son frère pouvait être un fin stratège et un manipulateur hors paire quand il avait décidé qu’il se devait vengeance. Non. Non ! Non !! Tout ça allait bien trop loin. Ricardo ne ferait jamais une chose pareille. D’un autre coté, lui, ne se serait jamais vu tomber amoureux de la fiancée de son frère, sans parler de faire l’amour avec elle, tout en étant prêtre rien que ça ! Il allait exploser avec toutes ces théories. Il faillait qu’il soit sur. Le Révérend devait lui parler ! En levant la tête il vit que c’était déjà le cas.

-Antonio ? Vous m’avez écouté ?!

-Non. Je suis désolé, j’ai beaucoup de chose en tête en ce moment.

-Je vois ça. Vous voulez m’en parler ?

-En fait……. oui mais pas maintenant. Vous paraissez soucieux. De quoi m’avez-vous parlé ?

-Du Guatemala.

-Du Guatemala !? Pourquoi ça ?

-Antonio vous vous souvenez que vous deviez y partir. Il y a eu un léger contre temps du à cette explosion, - quel acte terrible – heureusement pour nous tous ici vous et mademoiselle Martinez en avaient réchappés, Dieu soit loué, mais je pense qu’il serait bon de……..

-Donc vous n’avez pas croisé mon frère.

Il fut soulagé de faire cette constatation.

-Non, pourquoi aurai-je du ?

Il le fut un peu moins, en entendant cette question.

-Vous avez déjà……………..

-Antonio que se passe-t-il ?

-Je n’en sais rien. Strictement rien. Un jour je suis dévoué à………………. Vous êtes vous déjà demandé si vous aviez choisi la bonne voix ?

Il commençait à comprendre. Il connaissait Antonio depuis très longtemps, comme tout le reste de sa famille au demeurant. Et quand il le vit se tourner vers Dieu, au moment de la disparition de sa sœur bien aimée, ce fut les bras grand ouvert qu’il l’accueilli. Antonio eut toujours l’air de bien s’accommoder de sa fonction de prêtre jusqu’à récemment, il dut bien l’admettre. Il avait tout du prêtre quasi parfait, ce qui était plus qu’honorable il faut l’avouer. Mais ces temps derniers il semblait préoccuper, happé dans ses réflexions, tourmenté. Maintenant il voyait la situation dans sa totalité. Une femme était apparue. Voilà ce qui était arrivé à Antonio Torres l’homme, et qui ébranlait le Père Antonio. S’il avait bien raison, ce dont il ne doutait pas. Il était sur que si on faisait des statistiques, les prêtres ayant déjà connu une vie à l’extérieur du cloître, avaient plus de propension que les autres à quitter l’église.

-Oui. Oui je me le suis déjà demandé. Je pense que c’est une phase que l’on doit tous affronter un jour où l’autre.

-Et comment avez-vous su avec certitude que vous aviez fait le bon choix ?

-Je l’ai compris c’est tout, mais on est jamais sur de tout à cent pour cent, il faut juste accepter de vivre avec les choix qu’on a fait, ou se remettre en question et tout recommencer. Par contre toi, Antonio, le fait que tu te t’infliges toute cette tourmente, m’en dit plus que n’importe quel discours.

-De quoi parlez-vous ?

-Tu questionnes ton « Appel ».

-Non. Enfin oui, en quelque sorte. Non ! Je veux dire……….. Je me demande si pendant tout ce temps j’ai été un bon prêtre.

-Tu veux dire en opposition à maintenant ?

-Quoi !? Je ne comprends pas.

-Moi non plus, j’essaie juste de suivre ta ligne de pensée.

-Oh. Alors j’ai été un bon prêtre ?

-Oui.

-Mais…… !

-Mais quoi ?

-Rien.

……………

-Je pense à quitter l’église. Non, en fait je vais quitter l’église.

-Je sais.

-Je sais que je dois vous…………. Comment ça vous savez ?!

-Le fait que tu ais développé des sentiments envers une femme ne fait pas de toi un mauvais prêtre Antonio. Cela fait de toi un homme de chair et de sang.

-Comment………… ?

-Je le sais ?!

Et voilà que le Révérend lui souriait maintenant. Il lui annonçait qu’il quitter l’église, pour une femme qui plus est, et lui il lui souriait d’un sourire avenant et presque paternel. Mon Dieu ! Le ciel allait lui tomber sur la tête ! C’était beaucoup trop inconcevable !

-J’ai beau avoir été dans la prêtrise une bonne partie de ma vie, je ne suis pas énuque et encore moins aveugle. Certains signes ne trompent pas.

Il se mit à rire en voyant la mine déconfite que son subordonné faisait.

Les pensées d’Antonio, elles, étaient toutes autres. Certains signes. Quels signes !? Oh Mon Dieu ! Il est au courant pour Gabi !! Il faut lui expliquer au plus vite !

-Monsieur laissez moi vous expliquer. La situation est particulière. Cette femme est spéciale. Je veux dire………..

-Oui elle doit l’être en effet.

-Pardon ?

-Elle doit être très spéciale si elle a réussi à envahir ainsi votre cœur.

Il n’était pas au courant. Dieu merci ! Il pouvait à nouveau respirer.

-Oui elle l’est Monsieur.

Il se demandait brièvement ce que penserait le Révérend lorsqu’il découvrirait tout. Il chassa cette pensée, ça arriverait bien assez tôt.

-Mais……. comment être sur que c’est la bonne décision ?

-Ferme les yeux.

-Pourquoi ?

-Parce que. Ferme les yeux.

-D’accord.

-Que vois-tu ?

Il répondit alors sans la moindre hésitation.

-Gab…… Elle Monsieur.

-Alors c’est la bonne décision.

Le Révérend, voyant très bien qu’Antonio avait encore une question en tête, le pressa.

-Oui ?

-Mes paroissiens ? Et vous-même ? L’Archidiocèse ? Qu’est-ce que vous allez tous penser de moi ? Je ne veux pas que vous croyez que j’ai…….

-Cela t’empêcherait-il de partir ?

-Non.

-Alors qu’importe. Pour ma part je ne vois qu’un homme qui s’est laissé piéger par l’amour, mais il n’y a pas plus beau piège n’est-ce pas ?! Je ne dis pas que le prêtre en toi n’est qu’un détail mais tu as été assez homme pour venir en parler et faire face aux conséquences, quelles qu’elles soient, et ça je l’applaudis.

-Je ne sais pas quoi dire. ………………… Merci.

-Rien n’est encore fait. Antonio dis toi bien que tu n’as pas failli à ta condition de prêtre.

Ca y’est il allait se sentir mal là.

-Tu as été un très bon prêtre pendant six ans et maintenant c’est une autre voie qui s’ouvre à toi.

-Je…………………. Je………. Je dois y aller.

Le Révérend se dit qu’il y était peut-être allé un peu fort mais il voulait qu’Antonio comprenne qu’il n’avait fait rien de mal. On ne pouvait pas flageller les gens parce qu’ils tombaient amoureux !

-Antonio !?

-Oui ?

-Merci à toi d’être venu m’en parler.

Et avec un dernier sourire Antonio disparu de son bureau. Voilà c’était fait. Ca n’était pas tout à fait fini, il devrait sans doute voir toute la hiérarchie, et écrire une lettre, une lettre devait certainement faire partie du processus il en était sur, mais le plus dur, pour lui, avait été fait. Et plutôt bien fait, à en juger la conversation qui avait prit place. Il grimaça légèrement en repensant aux belles paroles du Révérend. La chute sera dure quand il saura toute la vérité. Aie. Mais tant pis, pour le moment rien ne pouvait lui faire plus plaisir que de savoir que le futur qu’il prévoyait pour Gabi et lui devenait de plus en plus réel.


_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
mariatorresevans



Féminin
Cancer Serpent
Nombre de messages : 5373
Age : 27
Personnage préféré : Maria / Ben
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Sam 13 Déc 2008, 15:54

Super Nouvelle fan fic Very Happy Bravo !
Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Sam 13 Déc 2008, 20:36

Merci jsuis contente sue ça te plaise Very Happy
Prochain chapitre lundi Wink

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Sam 13 Déc 2008, 21:53

Merde en me relisant je vois que j'ai mélangé du vouvoiement (au début) et du tutoiement je suis vraiment désolée

_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Missycam



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 38752
Age : 29
Personnage préféré : Antonio - Gabi
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Mar 16 Déc 2008, 03:08

Voilà le chapitre 10 qui a eu du mal à venir lol donc je m'excuse pour le retard mais j'étais engluée dans une fic "buffy" et puis l'inspiration a mit du temps à venir donc
@Diane: j'espère que le chapitre te plaira mais je suis pas sûre de l'exactitude de mes évènements enfin de la chronologie donc désolé d'avance parce que je sais plus si après "BigBear", Ben e Maria c'est définitivement fini et si les papiers du divorce sont signés
PS: J'ai prit la liberté de prendre une "photo promo" pour une description, je sais que celle de la série est différente, d'ailleurs j'en parle aussi
PS2: "mon" Ricardo à un peu plus de sang froid que dans la série dites moi si c'est crédible ou non
Bref donnez moi vos avis


Chapitre 10:





Maria Torres Evans, pardon ex Evans, se promenait sur la plage, l’esprit occupé. Bien évidemment ces temps-ci elle avait de quoi l’être, entre Benjy son fils, Ben son ex mari et Meg sa future femme, avec laquelle elle avait été amie, elle avait de quoi faire. Alors quand elle avait rendu visite à sa mère, qu’elle trouva dans un état pratiquement second, cela en avait été trop. Elle n’avait pas comprit la moitié des paroles de Carmen, mais ça avait apparemment à voir avec Ricardo qui buvait trop, Gabi qui était infidèle et Antonio qui devenait fou. Tout cela la rendit perplexe et voyant que sa mère était loin d’avoir fini de déblatérer, elle préféra s’en aller et se vider l’esprit, d’où sa présence ici. Mais le vidage d’esprit n’avait pas tellement fonctionné et elle ne cessait de repenser aux paroles prononcées plus tôt par Carmen. Le fait qu’elle avait traité Gabi de femme infidèle et adultère n’était pas un fait nouveau, et d’après les « aveux » qu’elle avait tiré d’Antonio, les accusations étaient plutôt bien fondées, mais elle savait que la situation était beaucoup plus compliquée et que Gabi n’avait pas voulu intentionnellement blessé Ricardo, elle était juste tombée amoureuse de quelqu’un d’autre, d’Antonio. Et elle connaissait assez bien son frère pour savoir qu’il n’avait pas prévu cela, d’ailleurs on ne prémédite pas de tomber amoureux, elle en savait quelque chose, elle était elle-même coincée dans un triangle amoureux, ancien triangle amoureux se corrigea-t-elle douloureusement. Ben avait fait son choix. Elle chassa cette idée et repartie vers un sujet plus sur. Donc les paroles de sa mère n’avaient rien d’étonnant pour ce qui était de Gabi, mais en ce qui concernait Antonio, elle ne comprenait pas. Ce n’était pas le genre de sa mère de parler de la sorte d’un de ses enfants et encore moins d’Antonio. Il faudrait qu’elle lui en parle. Et puis elle avait dit quelque chose à propos de Ricardo. Qu’il buvait. Ca ne l’étonnait qu’à moitié, après tout il s’était fait tiré dessus et était en arrêt, ça devait le démoralisé un peu alors elle s’y était attendue. Regardant les vagues au loin se briser sur les rochers, Maria prit la décision d’aller au loft, il fallait qu’elle sache comment aller son frère, réellement.

Elle toqua une fois arrivé et attendit patiemment qu’on lui ouvre. Deux minutes passèrent avant qu’elle ne se décide à entrer, se rendant compte que soit il n’y avait personne, soit on ne voulait pas lui ouvrir.

-Ricardo ? Gabi ? Il y a quelqu’un ?

Elle marcha à travers le salon, plus désordonné que jamais, quand elle se rendit compte qu’elle marchait sur du verre. Baissant les yeux elle vit des tas de débris, ceux d’un vase ayant contenu des roses, les dites roses jonchant le sol, et le verre des cadres photos. L’une d’elles, celle où Ricardo et Antonio se tenait fièrement par l’épaule, était déchirée en quatre, leur beau sourire coupé net. Ramassant ce qui restait de la photo pour la mettre à la poubelle, elle déplia l’autre qui n’était plus qu’une minuscule boule de papier, c’était celle où Ricardo, Gabi et Antonio posaient, souriant, un jour où elle les avait tous conviés à un pique-nique sur la plage. C’était curieux parce qu’en y regardant de plus près on jurerait que Gabi était avec Antonio et que Ricardo était seulement le « bon copain ». Elle avait vu cette photo des centaines de fois avant et n’avait jamais remarqué à quel point les sentiments de son petit frère et de Gabi étaient transparents : Gabi était dos à Ricardo, qui la tenait par la taille, alors qu’elle avait passé les deux bras autour du cou d’Antonio et souriait comme si c’était l’un des meilleurs moments de sa vie, ce qui était peut-être le cas. Fronçant les sourcils elle se rappela qu’Antonio avait presque la même photo dans son bureau, sauf qu’elle était bien moins compromettante, ils étaient juste tous les trois, Gabi se trouvant au milieu. Il avait sans doute jugé bon de prendre le cliché le moins « inoffensif » des trois ou quatre qu’ils avaient fait. Elle en était là dans son observation quand Ricardo se décida enfin à pointer le bout de son nez.

-Maria ! Ma chère, très chère sœur !

Elle voyait ce que sa mère avait voulut dire en disant qu’il buvait trop, quel doux euphémisme.

-Tu viens voir comment ton frère adoré gère la situation ?!

-Ricardo………………

-Comme tu peux le constater je gère plutôt bien, non ?!

-Ricardo je ne pense pas que boire autant puisse t’aider. Ce n’est pas une bonne idée de mélanger tes antidouleurs et l’alcool, je sais bien que tu n’aimes pas rester là sans rien faire mais tu vas bientôt pouvoir reprendre le travail, ce n’est pas comme s’ils allaient te remplacer et te mettre aux contraventions. Ca t’ennuis tant que ça de ne pas travailler ?!

-Le boulot ! C’est bien ça, le boulot, je vais pouvoir me jeter dedans à cœur perdu ! C’est bien ce qu’on est sensé faire après une peine de cœur hein ?!

Là Maria était perdue. Elle avait cru qu’il déprimait parce qu’il se sentait inutile et qu’il voulait reprendre le travail. Elle savait que son frère n’aimait pas l’inactivité, alors se retrouver en congé forcé…….. Mais ça n’avait aucun rapport avec ce qu’il racontait. Une peine de cœur ? Ca non plus ça n’avait pas de sens. Gabi et lui allaient parfaitement bien. Elle avait même accepté de l’épouser.

-Ricardo est-ce que ça va ?

-Ben écoutes pour un cocu je vais assez bien je crois !

-Pour un………

Oh Mon Dieu ! Il savait ! Aie !

Ricardo, lui, tout ce qu’il voyait c’est qu’elle n’était pas surprise. Enfin si, mais il y avait un petit « je-ne-sais-quoi» qui se mêlait à sa surprise, de la culpabilité. Il n’en était pas sur, il avait pas mal d’alcool dans le sang quand même, mais il aurait juré qu’elle avait un air coupable.

-Tu savais.

-Je…….. Non. Enfin…….

-Je suis le dernier à savoir ! Ca m’étonne pas ! C’est toujours le cocu qui est le dernier au courant !

-Ricardo, je suis désolée. C’est juste que………

Elle marchait sur des œufs, elle ne savait pas exactement quoi dire vu qu’elle ne savait pas ce qu’il savait, enfin à quel point il était au courant. Qu’il sache que Gabi avait fait l’amour avec un autre homme était totalement différent que de savoir avec QUI elle l’avait fait.

-Ric……

-Tu les protégeais ?

-Quoi ?!

-C’est pour ça que t’as rien dit ? Parce qu’elle est ton amie et que lui c’est ton petit frère préféré !!? Et moi alors ?????!!!!!!!

Alors il savait tout. Sur le moment Maria resta sans voix.

-Non ! Je peux t’assurer que non. Ce n’est pas….. Ce n’était pas mon intention de te cacher…… la vérité.

-Mouais.

-Antonio m’a parlé de ses…… de ses sentiments pour Gabi et…………

-Et tu lui as pas dit que c’était mal !? Qu’il aurait du s’éloigner ! J’en sais rien moi !

-Il allait le faire.

Voyant qu’il ne comprenait pas, elle crut bon de clarifier.

-Il allait partir pour le Guatemala.

Ricardo était perdu. La colère était passée, enfin pas tout à fait mais maintenant il cherchait à y voir plus clair, c’était peut-être l’effet « apaisant » des trois verres de whisky qu’il avait prit mais il voulait vraiment voir où il s’était planté. Il était sur qu’à un moment Gabi et lui s’étaient aimés, et il avait bien l’intention de découvrir le fin mot de l’histoire. Même si il avait envie de leur arracher la tête à tous les deux et de planifier une revanche digne de ce nom, la partie lucide de son cerveau ne pouvait concevoir qu’ils avaient fait ça rien que pour le plaisir de le faire. Il avait cette intuition qu’Antonio allait quitter l’église pour elle. Et on ne fait pas ça si on n’est pas amoureux. De plus il le lui avait dit la dernière fois qu’il les avait vus tous les deux, c’est-à-dire quand ils lui avaient tout avoué. Donc comme c’était parti les repas et les fêtes en famille allaient se faire avec eux deux, en couple. S’il ne s’était pas trompé. Quelque part dans la nuit, ou dans la matinée, il ne savait plus très bien, il s’était dit que s’il ne pouvait les tuer de ses propres mains alors il devait apprendre à vivre avec, à faire la paix avec cette histoire. D’où sa colère relativement apaisée et son envie de comprendre.

-Il allait partir.

-Oui. Ecoute Ricardo il ne m’a pas fait d’aveux ni quoi que se soit d’autre, mis à part qu’il était amoureux d’elle, pour le reste c’est moi qui ai assemblé les pièces du puzzle toute seule.

-Et tu n’as pas préféré m’en parler ?

Voyant qu’il était calme, enfin pas prêt à faire de bêtise en tout cas, elle continua.

-Non. Ce n’était pas ma place et puis de toute façon ils avaient du réglé ça et mettre tout derrière eux puisqu’elle t’a dit oui.

-Merci. Je fais second choix dans ton histoire ! Elle n’a pas pu l’avoir lui alors elle se contente du frère !

-Ce n’est pas ce que j’ai……

-Je sais mais de toute façon il n’y aura pas de mariage.

-Ricardo tu devrais……

-Non. Le mariage est annulé. C’est elle qui l’a annulé et je pense qu’elle a bien fait. Je ne veux être le second choix de personne, et surtout pas un substitut de mon frère.

-Oui moi aussi je crois que c’est préférable ainsi.

Ils restèrent un long moment silencieux. Puis piquée par la curiosité Maria demanda.

-Tu es calme pour un homme qui….. enfin……

-J’ai piqué ma crise quand ils m’ont tout déballé. Et puis j’ai cassé pas mal de trucs aussi.

-J’ai pu constater oui.

Ils se sourirent. Au moins tout n’était pas noir, il avait sa sœur.

-Je suppose que je vais devoir aller présenter des excuses maintenant. A mama. Et à eux aussi.

-Tu as le temps. Enfin pas pour mama mais pour eux. …………. Bon je vais ranger tout ce bazar avant que quelqu’un ne perde un pied !

-Maria ?!

-Oui ?

-Tu crois que tout ira bien ?

-Oui. Ca mettra du temps mais je suis sûre que tout finira par aller mieux.

Et son adorable sœur lui sourit, encore, de ce sourire si spécial qui redonnait espoir à n’importe qui. Mais alors qu’il lui rendit son sourire, il ne put empêcher la pensée furtive d’une vengeance.


_________________

Merci ma choupie!!  calin

Revenir en haut Aller en bas
https://www.fanfiction.net/u/980432/Ptite-Mac
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on changeait un peu l'histoire?   Aujourd'hui à 02:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on changeait un peu l'histoire?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [A LIRE] Histoire de la taverne + Tuto d'upload.
» HISTOIRE DE LUMUMBA
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» la peinture hyper réaliste Histoire de l'Art
» Histoire de Rivombrosa

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le forum Sunset Beach :: Autour de Sunset Beach :: Fans fictions :: Autour des Torres-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: