AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Traduction des épisodes sous titrés en Finnois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 15:53

Comme je ne suis pas doué en anglais, j'ai commencé à faire la traduction des épisodes sous titrés en Finnois. J'ai trouvé un site qui fait une traduction finnois/anglais assez précise. J'ai déjà fait les épisodes 321 et 322 et je suis en train de faire le 323. La traduction est parfois un peu compliqué donc ce n'est pas parfait, et il manque une ou deux phrase par épisode, que je n'arrive pas à traduire, mais ça permet malgré tout à ceux qui ne s'en sorte pas en anglais, de bien comprendre l'épisode. Je sais que normalement, Anne possède la bande son de ces épisodes, mais je me suis dis que ça permettrait à certaines personnes qui veulent regarder les épisodes dans l'ordre de pouvoir le faire sans être trop perdu, jusqu'à ce que Anne les ai transformé en français.

Je ne les ai pas sous-titrés parce que je ne m'y connais pas assez pour le faire et je me dis que ça ferait beaucoup de boulot alors qu'Anne les fera un jour en français. Mais si quelqu'un est quand même intéressé pour le faire, c'est sans soucis.

Pensez-vous que je peux poster les dialogues traduits sur le forum ou les envoyer par mail à ceux qui sont intéressé?
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 16:23

Je suppose que tu peux poster les dialogues ici ? J'avoue que je n'aurais jamais pensé à traduire un épisode par ce biais Laughing Merci !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:19

De rien. Ca me fait plaisir de le faire. Alors voici déjà l'épisode 321


Traduction de l’épisode 321


Mme Moreau : Regardez qui viens frapper de nouveau. Partez, Virginia
Virginia : Ne fermez pas la porte, s’il vous plait, s’il vous plait.
Mme Moreau : Je suis capable de pire. Maintenant, quel est le problème?
Virginia : J’ai essayé de faire croire à Vanessa qu’elle était atteinte de la maladie.
Mme Moreau : Vous avez mis la potion dans sa lotion. Je le sais déjà.
Virginia : Je pense que j’ai fais une terrible erreur.

Journal : Dimanche 11 décembre
Le temps est froid et gris. Je devrais être à l’église mais ce matin je n’ai même pas pu me lever de mon lit. Je suis devenue tellement laide que je ne me reconnais plus. Si je continue, David et Vanessa souffriront quand je partirais. Mais ils souffrirons aussi si je reste. J’aime ma famille, mais c’est la seule façon de les protéger. Je prie pour que ma fille n’hérite pas de cette horrible maladie.

Tyus : Tyus Robinson.
Vanessa : C’est Vanessa.
Tyus : Vanessa? Que puis-je faire pour vous?
Vanessa : Vous aviez dit que vous m’appelleriez quand vous auriez les résultats du Syndrome de Martin.
Tyus : Ils ne sont pas encore arrivé.
Vanessa : Quand arriveront-ils?
Tyus : Dans quelques heures, c’est promis.
Vanessa : Désolé de vous avoir dérangé, mais je suis inquiète.
Tyus : J’essaie d’obtenir les résultats rapidement. Je sais que c’est important pour vous.
Vanessa : Ma vie dépend de ces résultats.
Tyus : Je comprends. Je vous appelle dès que possible.
Vanessa : Merci. J’attends votre appel avec impatience.
Mickael : Ca y est, je suis à la maison. J’ai attendu toute ma vie de pouvoir te dire ça. Qu’y a-t-il Vanessa?

Meg : Ma voiture est tombé en panne.
Le barman : Où l’avez-vous laissé?
Meg : Dans la rue. S’il vous plait, s’il vous plait, est-ce que Ben est là?
Le barman : Non. Je l’ai à peine vu ces derniers temps.
Meg : Vraiment?
Le barman : Malheureusement, beaucoup de gens se plaignent du salaire qu’il ne nous a pas donné.
Meg : Désolé, je n’étais pas au courant. Il a probablement une bonne raison.
Le barman : Pourriez-vous s’il vous plait lui en parler?
Meg : Oui, bien sûr. Puis-je téléphoner?
Le barman : Bien sûr.
Meg : Merci.
Casey : Tu as besoin d’aide?

Eddie : Ben est entré, mais ne ressors pas. C’est une réelle énigme. D’accord Ben. Je peux attendre. La patience est ma nouvelle qualité.

Derek : J’ai toujours fait ce que tu as voulu, Ben.
Ben : Oui, comme dans le passé.
Derek : Cette fois, ça va changer, je te le promets.
Ben : Comment? En me tuant? Vraiment héroïque, Derek.
Derek : Tu es probablement surpris de constater que j’ai toujours bien planifié mes meurtres.
Ben : Puis mis à exécution. Là est tout le drame.
Derek : Tout est prêt. Pas besoin d’attendre plus longtemps. Tu vois, l’amour et la confiance de Meg m’attendent à la maison et tu ne nous manqueras pas.

Mme Moreau : Je pensais que vous étiez insensible. Maintenant je sais que vous êtes une idiote.
Virginia : Non, attendez.
Mme Moreau : Doucement. Prenez vos responsabilités. Ne vous attendez pas à ce que je répare encore vos erreurs. La magie a ses limites ainsi que ma patience.
Virginia : Vous ne comprenez pas.
Mme Moreau : C’est vrai, je ne peux pas. Avez-vous soudainement développé une conscience?
Virginia : Ne soyez pas ridicule. Je trouve drôle que Vanessa ressemble à un reptile.
Mme Moreau : Cela vaut mieux que d’être une vipère comme vous.
Virginia : Ecoutez maintenant. La vie de Vanessa sera ruinée si vous trouvez mieux.
Mme Moreau : Je suppose que je dois faire mieux, ou je ne serais jamais débarrasser de vous.
Virginia : Bien. Vanessa a fait le test du Syndrome de Martin. Pour ma part, je me suis assurée que le résultat du test soit positif en échangeant son échantillon de peau avec celui de la peau de sa mère.
Mme Moreau : Vous ne laissez rien au hasard. Je suis fatigué de vous. Au revoir
Virginia : Attendez, attendez. J’ai mélangé les échantillons de Vanessa et de sa mère, et je n’ai pas pu les différencier.
Mme Moreau : En quoi cela me concerne t-il?

Mickael : C’est à cause des fleurs? Le magasin de fleurs était fermé, alors j’ai dû improviser.
Vanessa : Elles sont belles.
Mickael : Elles étaient dans la cour des Richards. Après tout, ils ont déménagé. Je n’aurais pas dû, mais je ne voulais pas arriver les mains vides pour notre première nuit dans notre maison.
Vanessa : Peut-être suis-je sentimentale. Tu as l’air heureux de me voir. Je me suis rendu compte pour la première fois quand tu as ouvert la porte, que ça me rendait heureuse que nous vivions ensemble.
Mickael : 7,30 min…. C’est le genre de vie que nous aurons ensemble.
Vanessa : Je tiens vraiment à le croire.
Mickael : Rien ne s’interposera entre nous.

Casey : Le dépanneur est en route.
Meg : Dois-je l’attendre près de la voiture?
Casey : Non. Ce n’est pas la peine. Je vais le faire.
Meg : Oh, merci beaucoup Casey
Casey : Pas de problème. Prévenez-moi quand le dépanneur aura fini. Pouvez-vous lui demander d’emmener la voiture de Meg chez Ben?
Le barman : Pas de problème. Bonne chance.
Meg : Merci.
Casey : Merci.
Meg : Je peux encore te demander un service?
Casey : Tu as besoin d’aller quelque part.
Meg : Oui. J’allais voir Ben quand la voiture est tombé en panne. Il avais mal à la tête.
Casey : Et tu veux t’assurer qu’il va bien.
Meg : Casey, je ne veux pas m’inquiéter inutilement, mais Ben a été bizarre ces derniers temps.
Casey : Je t’aiderais avec plaisir.
Meg : Merci. Tu es gentil.
Casey : C’est agréable que quelqu’un le remarque. Allons-y.

Ben : N’as-tu pas oublié quelque chose Derek? Si tu me tue maintenant, tu ne connaitras jamais le mot de passe de mon compte bancaire en Suisse.
Derek : Oh Ben, Ben, Ben. Alors tu es stupide. Je n’ai plus besoin de mot de passe.
Ben : Quel est ton plan?
Derek : Quelque chose de très habile. Suppose que ton corps soit jeté dans la mer et qu’il ne soit jamais retrouvé.
Ben : Vraiment génial!
Derek : S’il te plait laisses moi finir avant de critiquer. Les autorités suisses seront informés de ta mort et transfèrerons tes biens au membre le plus proche de la famille.
Ben : Ce n’est pas toi. Tu es censé être mort, tu te souviens.
Derek : Oh habile Ben, très habile. Intelligent, mais pas assez. Le plus proche parent va être la veuve éplorée, Meg Evans.
Ben : Meg et moi ne sommes pas mariés, Derek.
Derek : Quelle chance pour moi. Il me faut donc une très belle fiancée, tout simplement magnifique, ma fiancée.
Ben : Meg ne se mariera jamais avec toi Derek.
Derek : Et pourquoi ça? Elle t’aime, et nous sommes les mêmes.
Ben : D’extérieur, peut-être, mais à l’intérieur tu es juste un tyran puéril.
Derek : Tu as raison.
Ben : Et un lâche. Tu n’as jamais osé me défier, sauf maintenant que je suis enfermé.
Derek : Les menaces ne fonctionnent pas avec moi mon cher frère. Je vais te tuer et j’aurais tout ton argent et Meg aussi.
Ben : Crois-moi, elle se rendra vite compte que tu es un charlatan.
Derek : As-tu entendu parler de l’époque où nous faisions presque l’amour. Meg ne me suspecte pas. Elle était prête à faire l’amour.
Ben : Tu ne comprends pas. Elle ne fera jamais l’amour avec toi Derek.
Derek : Comment sais-tu qu’elle ne l’a pas déjà fait? C’est une jeune femme passionnée, belle et prête à tout. Je me réjouis de notre lune de miel. Je lui ferais l’amour tous les jours, deux fois, peut être…
Ben : Derek! Racontes ce que tu veux et joue à tes petits jeux mais il reste un obstacle de taille sur ton chemin.
Derek : Lequel?
Ben : …. 12 min
Derek : Pourquoi pas? Il n’y a pas des morts en permanence. J’en suis la preuve vivante.

Virginia : Je vais vous montrer pourquoi je suis venue.
Mme Moreau : Qu’est-ce que c’est? On dirait de la gelée moisie.
Virginia : Ca pourrait être l’échantillon de Vanessa.
Mme Moreau : Mais vous n’en êtes pas sûre.
Virginia : Comme je vous l’ai dit, c’est peut être celui de sa mère. Si je me suis trompé, j’ai encore le temps de les échanger.
Mme Moreau : Je suppose qu’à l’époque, vous tentiez de tricher à l’école.
Virginia : Si vous le dites. Il vous suffit de dire si c’est celui de Vanessa ou celui de Lena.

Vanessa : Où puis-je le mettre?
Mickael : Je ne sais pas. C’est ton appartement.
Mickael et Vanessa : Notre appartement.
Vanessa : C’est aussi ta maison.
Mickael : Jusqu’à ce que l’on achète notre propre maison.
Vanessa : Etape par étape.
Mickael : Etre ici me va bien. Nous avons pris la bonne décision.
Vanessa : Je l’espère. Cette décision a pris une éternité. Avons-nous pris une décision hâtive?
Mickael : Est-ce que tu regrettes?
Vanessa : Je veux être sûre que tu es sûr de toi.
Mickael : Bien sûr que je le suis. Sais-tu ce qui est le meilleur?
Vanessa : Quoi?
Mickael : Je viens chez toi pour toi.
Vanessa : Tu sais ce que je pense être le meilleur? Que tu me fasses la cuisine après le travail et la lessive.
Mickael : D’accord.
Vanessa : Je plaisante. Je ferais ma part. Mais, c’est que ça va me paraitre étrange de vivre avec quelqu’un. Je vis seule depuis le collège.
Mickael : Je me demandais à ce sujet, comment se fait-il que la femme belle et intelligente que tu es n’ai jamais eu de relation sérieuse?
Lena : Ne tombes jamais amoureuse, Vanessa. Si tu as cette maladie, cela ne servira qu’à faire souffrir ceux qui t’aime.
Vanessa: Franchement Mickael, j’avais peur de tomber amoureuse avant de te rencontrer.
Mickael : Et maintenant?
Vanessa : Quand j’ai réalisé ce qui se passait, il était déjà trop tard. Je n’ai rien vu venir. Tu as gagné mon cœur, mon esprit…
Mickael : Je t’aime.
Vanessa : Je sais. Et je t’aime plus que tout. Je me sens en sécurité, et je veux construire ma vie avec toi. Si je le pouvais, je souhaiterais que nous puissions être ensemble pour toujours.
Mickael : Ton souhait est exaucé.
Vanessa : Célébrons ça. Je ne veux pas oublier ce jour.
Mickael : Veux-tu dîner dans un restaurant italien romantique, sur la terrasse de la plage?
Vanessa : J’ai une meilleure idée.

Virginia : Qu’est-ce que ça veut dire, vous n’allez pas m’aider?
Mme Moreau : Je n’en ai pas les moyens. D’abord parce ce que je ne suis pas aussi riche qu’un docteur. Et même si je pouvais dire, qui est qui, je ne le ferais pas.
Virginia : Et moi qui pensais que nous étions inséparable comme Thelma et Louise.
Mme Moreau : Si vous voulez être autodestructrice, faites-le toute seule. J’ai déjà fait ma part. J’ai promis de vous fournir la potion et je l’ai fait. Maintenant vous êtes seule.

Virginia : Alors que dois-je faire maintenant?
Mme Moreau : Partir, avant que je vous transforme en zombie. Oh, et Virginia, si vous voulez un conseil, faites la seule chose que vous pouvez vous permettre de faire.
Virginia : Quoi?
Mme Moreau : Attendre.

Mickael : C’est mieux que la cuisine italienne.
Vanessa : Mickael…
Mickael : Oui?
Vanessa : Reste tranquille.

Fantaisie

Vanessa : Quoi?
Mickael : De quoi parle t'on généralement à un premier rendez-vous?
Vanessa : Ne me demandes pas ça, ma dernière sortie remonte à l'ère glaciaire.
Vanessa : Mickael.
Mickael : Vanessa.
Vanessa : Tu es enfin là.
Mickael : Oui, je suis là.
Mickael : Tu ne sais pas à quel point j'étais fier de toi ce soir. J'arrivais pas à croire qu'une fille aussi belle, talentueuse et merveilleuse que toi accepte de sortir avec moi. Tu es belle comme un ange. Tu es extraordinaire.

Mickael : A quoi penses-tu?
Vanessa : Je pensais juste à toi. Je voudrais que ce moment dure éternellement.
Allô!
Tyus : Vanessa, c’est Tyus.
Vanessa : Oui?
Tyus : Le laboratoire a appelé. Les résultats sont arrivés.

Ben : Tu mentais très bien à tout le monde à l’école.
Derek : Maintenant nous sommes adultes, Ben, et cette fois je vais avoir une belle jeune femme. Mais n’ai pas peur, il ne me faudra pas longtemps pour faire le bonheur de Meg.
Meg : Merci pour la ballade Casey.
Casey : Est-ce que tu veux que j’attende de voir si Ben est ici?
Meg : Je veux bien. Je ne veux pas rester ici toute seule.
Casey : Est-ce que tu penses vraiment que je pourrais te laisser là? N’oublies pas que je t’ai sauvé la vie à ton arrivée ici.
Meg : Merci à toi de prendre soin de moi. J’apprécie beaucoup.
Casey : Je prendrais toujours soin de toi.
Ben : Dis ce que tu veux, mais tu es un imbécile si tu me tues maintenant. Tu as trop besoin de moi.
Derek : Je n’ai pas du tout besoin de toi.
Meg : C’est effrayant ici. Je ne comprend pas comment Ben veut en faire notre maison.
Casey : Il ne t’a même pas dit au moins quelques détails?
Eddie : Ben d’abord, puis Meg et Casey. C’est une réelle énigme.
Meg : Tu es là, Ben? Ben c’est moi, Meg.

Virginia : Excusez-moi. Je suis venue pour les résultats du test.
Le biologiste : Qui est votre employeur?
Virginia : Personne. Le test a été fait pour moi.
Le biologiste : Vous ne pouvez pas rester ici. Cette pièce ne doit pas être contaminée.
Virginia : Je me lave tous les jours. J’ai besoin de ces résultats.
Le biologiste : Je ne sais pas qui vous êtes, mais les résultats des tests seront directement transmis à votre médecin.
Virginia : Bon travail, Virginia. Résultat 0 - 2. Il ne reste plus qu’à espérer que le docteur n’est pas ici.

Tyus : Pouvez-vous venir?
Vanessa : J’arrive. Première règle de vie d’une journaliste : ils n’ont pas nécessairement de vie en dehors du travail.
Mickael : Je me suis déjà habitué à ça pendant la parade nuptiale.
Vanessa : Une conférence a lieu à l’hôtel de ville. Je dois y aller. Je suis désolé.
Mickael : Je comprend très bien. Je dois accepter que tu ais de l’ambition.
Vanessa: Merci Mickael.
Mickael : Je contrôle la situation jusqu’à ce que tu reviennes.
Vanessa : Je ne sais pas quelle forme j’aurais quand je reviendrais. Je ne pourrais peut-être pas revenir avant demain matin.
Mickael : C’est une histoire difficile.
Vanessa : Oui. Mais je ne veux pas faire la rabatjoie. Tu peux aller quelque part si tu veux.
Mickael : Maintenant tu essaie de me jeter dehors.
Vanessa : Mickael…
Mickael : Je plaisante, Vanessa. Je vais aller voir Jimmy, voir comment il va. Appelles-moi quand tu rentres.
Vanessa : Bien sûr.
Mickael : Eh ben! Quel au revoir!
Vanessa : Dieu, faites que je ne sois pas malade. Et si le pire arrive, faites que Mickael ne soit pas ici quand je reviendrais. Autrement, je ne pourrais pas le quitter.

Meg : Ouvres la porte, Ben, s’il te plait. Ben, tu es là?
Derek : Ta fiancée t’a sauvé la vie. Mais si tu fais un seul bruit, Meg mourra avec toi. J’ai dis pas un bruit! C’est mieux.
Meg : Ben, si tu es là, ouvres la porte. C’est Meg.
Derek : Si tu penses que je vais tout perdre, tu te trompes.
Meg : Ben?
Derek : Meg, tu es là. C’est parfait.
Casey : Ben? Ben, on te cherche partout.
Derek : Pourquoi ça?
Meg : Je suis inquiète pour toi. Je voulais m’assurer que tu allais bien.
Derek : Je vais bien.
Meg : Je pensais que tu avais de nouveau des migraines. J’allais venir te chercher quand je suis tombé en panne.
Derek : Comment as-tu persuadé Casey de venir?
Casey : J’étais au Deep, alors je lui ai proposé de l’emmener.
Derek : Merci pour ton aide, Casey.
Casey : De rien. Puisque je suis ici, je peux jeter un œil?
Derek : Ca n’a pas beaucoup changé. Tout est sur plan.
Casey : Tu as dis que tu refaisais tout. C’est toujours dans tes projets?
Meg : Casey a travaillé sur les chantiers avec Mickael.
Casey : Oui.
Derek : Du bon boulot.
Casey : Je ne sais pas qui tu as embauché, mais il ne semble pas pressé.
Derek : Un projet est comme un bon vin. Il faut du temps pour l’apprécier.
Casey : Bien sûr. Et bien, je pourrais regardé les plans? Je voudrais savoir ce que tu prépares.
Derek : Malheureusement, ils sont au bureau.
Casey : C’est dommage. Si tu m’expliques tes projets, peut-être que je pourrais t’aider.
Derek : Bien, je le note.
Casey : Je pourrais même demander à mon patron l’autorisation pour des tas de bâtiments supplémentaires.
Derek : Ne t’embêtes pas. Je me suis occupé de tout. Tout est sous contrôle. Maintenant, je vais ramener Meg à la maison. Il est tard, et tu peux revenir ici quand tu veux.
Meg : Oui Casey, tu reviendras une autre fois. Je suis fatigué.
Casey : Oui, je suis désolé. Je suis toujours heureux dans ce genre d’endroit. Je suis comme ça.
Derek : Ok. Je vous rejoins dehors. Je dois vérifier que les portes soient bien verrouillées.
Meg : D’accord.
Casey : Bien. C’est moi où Ben ne va pas bien?
Meg : Non, quelque chose ne va vraiment pas. Peut-être qu’on en connaitra la raison à la maison. Allons-y.
Casey : Oui.
Eddie : D’accord, Ben. Voyons ce que tu caches.

Le biologiste : Merci d’être venu si tard.
Tyus : Pas de problème. Que pensez-vous des résultats du test? Ils étaient censés être dans mon bureau.
Le biologiste : Ils sont probablement sur votre bureau maintenant.
Tyus : Alors pourquoi m’avoir demandé de venir?
Le biologiste : Vous pouvez jeter un œil là-dessus. C’est… très intéressant.

Virginia : Ca devient facile pour moi. Qui aurait cru que je trouverais ça. Maintenant, nous allons voir si mon travail a été utile. Si Vanessa est malade, Mickael sera à moi.

Mickael : Jimmy est chez Brian toute la nuit? Et il ne rentrera probablement pas dormir? Qu’en est-il de Virginia? Elle n’est pas là. C’est une femme qui travaille dur, je sais. D’accord, je n’ai pas de chance. Merci, Gabi. Toi aussi, bonne soirée.

Virginia : Ok. Allons-y. Hein? Quoi? Pourquoi le résultat ne peut pas être fiable? Je veux juste connaitre le résultat. Diable! J’aurais dû prêter plus d’attention aux discours de Laverne.

Meg : Voulez-vous quelque chose à boire ou à manger?
Derek : Non merci. Je crois que je vais aller dormir.
Casey : Je prendrais bien une bière.
Meg : Allons-y pour une bière.
Derek : En fait, je vais prendre un dernier verre.
Casey : Bon, je me permets de m’asseoir.
Derek : Vas-y. Ecoutes. Merci d’avoir aider Meg.
Casey : Pas de problème.
Derek : Tu es devenu son chien de garde.
Casey : C’est devenu une habitude. C’est étrange que certaines jolies femmes soient constamment en difficultés. Je l’ai sauvé de nombreuses fois.
Derek : Qu’est-ce que tu veux dire?
Casey : Elle a failli se noyer le jour de son arrivée et, qui pourrait oublier la grotte.
Derek : Je peux seulement imaginer ce qu’elle a pu ressentir.
Casey : Tu ne peux que l’imaginer Ben, pourtant tu étais avec elle. N’était-ce pas toi?

Eddie : Ok, Ben, qu‘est-ce que tu essaie de cacher? Qu’est-ce que c’est? Je brûle, Ben? Qu’est-ce qui se passe ici? Ok, Ben. Voyons voir ce que je peux trouver derrière cette porte.

Tyus : Voilà, les résultats sont arrivés.
Vanessa : Tyus.
Tyus : Vanessa. Je viens de regarder…
Vanessa : Dites-moi. Est-ce que j’ai le syndrome de Martin?

Derek : Bien sûr que j’étais dans la grotte avec Meg. C’est simplement que…
Casey : Simplement quoi?
Derek : Que les expériences sont subjectives et jamais je ne serais en mesure de savoir ce que Meg a ressenti.
Casey : Ben, c’est à moi, Casey que tu parles. Nous sommes amis. Tu ne te souviens pas de ce jour là?
Derek : Ma mémoire n’est pas défectueuse. C’est juste qu’il est tard et que je suis un peu à la masse.
Casey : Ben, plus qu’un peu. Tu as été « à la masse » trois fois.
Derek : De quoi tu parles?
Casey : La première fois, tu ne te souvenais plus de mon nom. Ensuite, tu ne te souvenais pas comment j’ai rencontré Meg. Et maintenant ceci. Quelque chose ne va pas avec toi.
Meg : Je suis d’accord. Quelque chose ne va vraiment pas.

Eddie : Par Jupiter! Ben?




Lorsque j'ai mis trois petits points avec les minutes, c'est que je n'ai pas compris la phrase. Si quelqu'un peut m'aider.



Dernière édition par jessy33 le Lun 02 Mai 2011, 08:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:21

"Par Jupiter" ???? Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:23

Ben je crois que c'est ce qu'il dit. Ca existe cette expression Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:24

Je revérifierais ça en écoutant le dialogue anglais, mais en tout cas la traduction du sous titre finnois c'est ça Razz
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:40

Ouais je sais que ça existe mais dans Sunset ça m'étonnerait Wink

A mon avis Eddie doit dire "for God's sake" ou "for heaven's sake" ou un truc comme ça, qui se traduirait plus par un "au nom du ciel". Mais ce n'est qu'une supposition et je suis parfaitement conscient du fait que tu as utilisé un logiciel pour traduire Wink

Merci parce que n'empêche ça a dû te prendre du temps quand même ! Et puis ça peut me faciliter la tâche si je dois les sous-titrer un jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
Crazyben



Féminin
Sagittaire Cochon
Nombre de messages : 30351
Age : 45
Personnage préféré : BEN EVANS et sa petite Meg...
Jude, Bette,
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:40

Wouauuu quel boulot !!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://lagaleriedelittlecrazy.centerblog.net/
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 17:46

Chris a écrit:
Ouais je sais que ça existe mais dans Sunset ça m'étonnerait Wink

A mon avis Eddie doit dire "for God's sake" ou "for heaven's sake" ou un truc comme ça, qui se traduirait plus par un "au nom du ciel". Mais ce n'est qu'une supposition et je suis parfaitement conscient du fait que tu as utilisé un logiciel pour traduire Wink

Merci parce que n'empêche ça a dû te prendre du temps quand même ! Et puis ça peut me faciliter la tâche si je dois les sous-titrer un jour.

Je vérifie ça ce week end et je rectifie si tu as raison. y a pas de soucis au contraire. Si quelqu'un voit des petites erreurs, n'hésitez pas à me les dire pour que je puisse corriger pour que la traduction soit la plus juste possible.

C'est vrai que ça me prend du temps, mais j'adore faire ça. Je redécouvre des scènes, que je n'avais pas compris en les regardant en V.O. Et je m'aperçois d'ailleurs que je ne comprend pas grand chose quand je les regarde en anglais Razz . Heureusement que tes résumés sont là pour m'aider à comprendre l'essentiel de l'épisode.
Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 30 Avr 2011, 18:10

Et voilà le 322. Le 323 devrait être fini demain.

Traduction de l’épisode 322


Derek : Ma mémoire n’est pas défectueuse. C’est juste qu’il est tard et que je suis un peu « à la masse ».
Casey : Ben, plus qu’un peu. Cela s’est produit trois fois déjà.
Derek : De quoi tu parles?
Casey : La première fois, tu ne te souvenais pas de mon nom. Et ensuite, tu ne te souvenais pas quand j’ai rencontré Meg. Et maintenant ça. Quelque chose ne va pas.
Meg : Je suis d’accord. Quelque chose ne va vraiment pas.

Mickael : L. Hart journal. Ca ne m’appartient pas.

Tyus : Vanessa.
Vanessa : Tyus. Je dois savoir. Est-ce que j’ai la maladie de ma mère?
Virginia : Espérons que les résultats soient positifs. Je prie pour que Vanessa ait le syndrome de Martin.

Eddie : Par Jupiter! Ben?

Meg : Combien de temps penses-tu me faire croire que tout va bien? Combien de temps penses-tu que cela peux durer?

Eddie : Bon garçon, bon chien. Bon garçon. Qu’est-ce que c’est que ça?
Derek : Que faites-vous ici?

Derek : Qu’est-ce que tu veux dire, Meg?
Meg : Tu le sais très bien. Et n’essaie pas de me mentir.
Casey : Meg a raison. Arrête de faire semblant.
Derek : Je n’ai rien à vous dire.
Casey : Ecoutes.
Derek : Ne me touches pas!

Mickael : Je ne peux pas m’empêcher de regarder. Vanessa est tout aussi belle que sa maman. Elle devient plus belle de jour en jour. Quelle chance, Vanessa. Quelle chance pour moi.

Tyus : Vous voulez vous asseoir?
Vanessa : Pourquoi? Je pense que vous avez de mauvaises nouvelles. Dites-moi, est-ce que j’ai le syndrome de Martin ou pas?
Tyus : Je suis désolé. Les résultats du test sont positifs.
Vanessa : Oh, non! Non.

Antonio : Je suis sans un sous. Je voudrais vous offrir plus, mais les prêtres ne gagnent pas beaucoup.
Gabi : La sagesse est la richesse.
Antonio : Oui. Vous êtes dehors si tard.
Gabi : Oui c’est une belle nuit. Alors j’ai voulu marcher sur la plage. Ca m’aide à réfléchir.
Antonio : Une autre date prévu avec Ricardo?
Gabi : Il n’a pas à me donner d’autre date. C’est juste un ami.
Antonio : Je mets mon nez dans les affaires des autres. Je suis désolé. Excusez-moi, mais à vous voir, on pourrait penser que vous avez besoin de discuter. Je suis prêt à vous écouter. Si jamais vous voulez parler, s’il vous plait, Gabi, faites-le moi savoir. Ce que vous me direz restera entre nous.

Vanessa : Ma mère a toujours eu peur que j’ai cette maladie. Et maintenant, je sais ce qu’il en est.
Tyus : Le résultat peut être faux.
Vanessa : Tyus, il est vrai. J’ai le syndrome de Martin. Il n’y a pas d’autre explication.
Virginia : Je pense qu’il y en a une, Vanessa.

Hank : Est-ce que vous allez bien , Ben?
Derek : Oui, oui je vais bien. Je suis juste fatigué.
Meg : Tu n’es pas fatigué, tu es malade.
Derek : Comment ça?
Meg : Tu te comportes toujours comme si tout allait bien. Comme si tu étais vieux, Ben. Mais tu ne l’es pas?
Derek : Ah non?
Meg : Non. Et j’ai trouvé la raison. Tu disais que tes migraines étaient occasionnelles, mais maintenant elles se sont aggravées, n’est-ce pas?
Derek : Je pensais que vous ne vous en rendriez pas compte, mais c’était un peu naïf de ma part. Mais vous me connaissez bien.

Eddie : Que diable se passe t-il ici? Ne tirez pas, non.
Derek : Vous êtes ici par effraction.
Eddie : Je vais repartir. Rien n’a été endommagé. Regardez-moi ça, un hologramme. Bien, vous avez été congédié.

Tyus : Promettez-moi que vous ne prendrez pas de décisions hâtives.
Vanessa : Je ne peux pas quitter la ville sans le dire à Mickael.
Tyus : Le docteur Estrada a eu le temps d’explorer les derniers traitements.
Vanessa : Qu’est-ce que ça a donné?
Tyus : Le syndrome de Martin est toujours étudié. Je fais des recherches dans des encyclopédies, et sur internet tout le temps.
Vanessa : Je me suis également penchée sur la question., et cette maladie ne peut pas guérir.
Tyus : S’il vous plait, ne pensez pas à la réclusion à perpétuité. Il y a toujours de l’espoir.
Vanessa : Où?
Tyus : A travers les gens qui vous aiment.
Vanessa : Je suis désolé, Tyus, mais c’est mon problème, pas le vôtre, et certainement pas celui de Mickael.
Tyus : Donc, vous n’allez pas lui dire?
Vanessa : Non, je vais le quitter avant qu’il l’apprenne.
Tyus : Diable!
Virginia : Au revoir, Vanessa. Et ne reviens pas.

Gabi : J’ai passé un bon moment avec Ricardo. Je vous l’ai dis et je le pense.
Antonio : Mais vous n’aimez pas la compagnie des hommes à cause de votre père.
Gabi : Pourquoi dites-vous ça?
Antonio : J’ai eu affaire à des victimes de viol. L’église a un groupe de soutien. Je pourrais vous donner des informations.
Gabi : Merci. J’y penserais.
Antonio : Ok. Vous n’êtes pas obligé, Gabi, mais s’il vous plait, ne gardez pas ça pour vous, ok? Ricardo est un gars sympa. N’ayez pas peur de lui.
Gabi : Après tout, je l’ai accusé de viol à tort, vous vous souvenez.
Antonio : Vous avez mélangé avec ce que votre père vous a fait. Ricardo comprend.
Gabi : Non, je suis une menteuse et une tricheuse.
Antonio : Non, non, non, non, non, non, vous ne l’êtes pas. Ok? Arrêtez de laisser votre père vous contrôler. Beaucoup de gens veulent prendre soin de vous.
Gabi : Comme vous et Ricardo. Pourquoi devriez-vous prendre soin de moi?

Eddie : Qu’est-ce qui se passe ici?
Ben : Eddie?
Eddie : En personne. Ce n’est pas comme d’autres ici, Ben.
Ben : Etonnant que vous m’ayez trouvé.
Eddie : Je ne suis pas le mauvais détective privé que tout le monde crois que je suis. Qu’est-ce qui s’est passé? Comment êtes-vous arrivé ici?
Ben : Mon frère jumeau Derek m’a kidnappé.
Eddie : Vous avez un frère jumeau? Bien essayé!
Ben : Oui, j’ai tenté de m’échapper.
Eddie : Donc votre frère Derek a fait ça?
Ben : Oui.
Eddie : Pourquoi?
Ben : Il veut mon argent. Il se fait passer pour moi.
Eddie : Est-ce que Meg le sait? Wahou c’est irréel!
Ben : Tout le monde semble le croire.
Eddie : Sauf moi. Je savais que quelque chose n’allait pas lorsque vous m’avez demandé de pénétrer dans votre maison.
Ben : Est-ce que c’était vous?
Eddie : Oui.
Ben : Vous avez presque tué Meg!
Eddie : Ce n‘était pas mon intention. Vous m’avez demandé de fracturer le coffre-fort et de vous ramener ce qu’il contenait. C’est pourquoi je vous ai suivi ici. Donc, Derek.
Ben : Pourrions-nous parler de ça une autre fois? Avant, nous allons au poste de police.
Eddie : Je ne peux pas y aller maintenant, Ben.
Ben : Pourquoi ça?
Eddie : Comment puis-je savoir si vous dites vrai?
Ben : Pensez-vous que je mens?
Eddie: Oui. Si vous avez un jumeau maléfique, alors oui. Comment puis-je savoir si vous êtes Derek ou Ben? Bon ou mauvais.

Derek : D’accord. Mes migraines ont empirées.
Meg : Ben, tu avais dis que tu prenais tes médicaments.
Derek : Je les prenais, mais ils ne fonctionnent pas.
Casey : Alors pourquoi n’es-tu pas allé voir un médecin?
Derek : Je ne voulais pas vous inquiéter. Je suis désolé. Je n’aurais pas dû vous cacher ça.
Meg : Alors pourquoi l’avoir fait?
Derek : Parce que je t’aime. Je ne voulais pas t’ennuyer avec mes problèmes.
Meg : Ne t’inquiètes pas. Parce que le mariage est annulé.
Hank : Meg, tu plaisantes?
Joan : Es-tu sûre de vouloir annuler le mariage?
Meg : Oui, Ben a besoin de savoir ce qu’il veut faire lui-même.
Derek : Tu vas donc annuler le mariage à cause de mes migraines?
Meg : Je n’ai pas l’intention d’annuler le mariage, mais de le reporter. Jusqu’à ce que tu ailles te faire examiner par un médecin.
Derek : Je comprends.
Meg : Bien. Et nous irons le voir demain matin.
Derek : Tu n’as pas besoin de venir avec moi.
Meg : Si, je viendrais. M’assurer que tu seras examiné de la tête aux pieds. Je serais présente pendant l’examen.

Ben : Je ne vais pas jouer avec ça. Meg prend Derek pour moi. S’il ne reçoit pas l’argent, Meg mourra.
Eddie : Votre frère est assez capricieux. J’en ai fait les frais.
Ben : Et alors! Dénoncez le à la police.
Eddie : Pensez-vous que Ricardo me croirait?
Ben : Pas le temps de discuter. Cherchez plutôt les clés afin de pouvoir m’enlever ces chaînes! Maintenant!

Tyus : Je peux certainement aider Vanessa.
Virginia : Allez Tyus. Rentrez chez vous, sinon nous serons ici toute la nuit.
Tyus : « Renseignements généraux sur le syndrome de Martin ».
Virginia : Vous n’allez pas trouver de réponses en ligne. Elle se trouve dans la lotion de Vanessa.

Mickael : Vanessa.
Vanessa : Mickael, tu m’as fait peur.
Mickael : Je suis désolé. Qu’est-ce qu’il y a?
Vanessa : J’ai seulement eu une lourde journée de travail. Je pensais que tu étais allé voir Jimmy.
Mickael : J’ai essayé, mais il n’étais pas chez lui. Es-tu en train d’essayer de te débarrasser de moi? Tu es déjà fatigué de moi.
Vanessa : Mickael, ne fais pas l’idiot maintenant. Cette histoire m’a fatigué.
Mickael : Ca ne fait rien. Je vais aller travailler. Il y a du travail supplémentaire, donc je vais devoir y aller.
Vanessa : Dommage.
Mickael : … 18,48 min. Dis-moi quel est le problème?
Vanessa : Oh, Mickael.
Mickael : Qu’est-ce qui ne va pas, bébé? Es-tu sûre que ce n’est pas cette histoire? Je ne l’ai pas mérité, mais à quoi bon?
Vanessa : Je te disais juste au revoir.
Mickael : Je vais seulement travailler. Je ne m’en vais pas pour toujours.
Vanessa : Je voulais simplement te montrer combien je t’aime. Tu le sais?
Mickael : Bien sûr que je le sais. Rappelle moi de te le rappeler encore une fois demain matin, et chaque matin ensuite. Tu peux aller dormir. Je te verrais demain matin. (Je t’aime).
Vanessa : Quand tu reviendras, Mickael, je ne serais plus là.

Antonio : Asseyez-vous. Alors pourquoi moi et mon frère nous nous soucions de vous?
Gabi : Oui, je n’ai pas fait grand-chose pour mériter votre amitié.
Antonio : Vous n’avez pas besoin de faire grand-chose, Gabi. Vous avez juste à être fidèle à vous-même.
Gabi : Je suis celle qui…
Antonio : Vous avez traversé, excusez-moi l’expression «  l’enfer », et vous méritez d’être heureuse.
Gabi : On peut avoir des opinions différentes.
Antonio : Ce n’est pas l’avis du Dieu de la justice. Donc, laissez le passé derrière vous, et prenez ce qui vous appartient.
Gabi : J’aimerais que ça soit aussi simple que ça.
Antonio : Je ne prétends pas que ce soit facile. Ricardo essaie aussi de surmonter les difficultés de la vie.
Gabi : Parlez-vous de Paula?
Antonio : Non, je parle de Maria.
Gabi : Je sais que sa mort est toujours douloureuse.
Antonio : Il parait qu’ être bon avec les autres, permet de se guérir soi-même.
Gabi : Qu’en pensez-vous? Maria était aussi votre sœur. Est-ce que sa mort est toujours douloureuse pour vous aussi?
Antonio : Bien sûr. Mais je l’ai accepté, et je soulage ma douleur par la foi.
Gabi : Dommage que cela n’aide pas Ricardo.
Ricardo : Qu’est-ce qui ne m’aide pas?

Meg : Tu me promets d’aller consulter un médecin demain matin?
Derek : C’est la condition pour t’épouser.
Meg : C’est agréable à entendre, Ben.
Hank : Je ne veux pas vous interrompre mais nous devons y aller, Joan, sinon je vais rater l’avion. Au revoir ma chérie.
Meg : Tu vas me manquer.
Hank : Je serais bientôt de retour. Ben, merci pour votre hospitalité.
Derek : De rien, Hank.
Casey : Je vous rejoins à la voiture. Ben, Meg, bonne nuit.
Meg : Bonne nuit, Casey. Ne vous inquiétez pas pour Meg. Je garde un œil sur elle.
Hank : Merci, Casey.
Casey : De rien. C’est un plaisir.
Derek : C’était pour quoi?
Meg : Te remercier de me rendre heureuse.
Derek : Heureuse pour quoi?
Meg : Parce que tu es dans ma vie. Et je suis heureuse que tu m’ai finalement parler de tes migraines.
Derek : Je suis désolé que tu te sois inquiété pour moi.
Meg : Tu aurais dû m’en parler plus tôt.
Derek : Pourquoi?
Meg : J’aurais été en mesure de t’aider. Ben, ne sais- tu pas que je ferais n’importe quoi pour toi.
Derek : Tu es vraiment prête à tout pour m’aider.
Meg : N’est-ce pas tout simplement de l’amour?
Ben : Qu’est-ce que tu attends, Eddie? Allez, ouvres ces menottes.
Eddie : Je réfléchis.
Ben : Il n’y a pas le temps, Eddie. Meg pense que Derek est moi, elle est en danger!
Eddie : D’accord, d’accord.
Ben : Bien. Détache les tuyaux du mur.
Eddie: J’ai pris la première pince qui m‘est venue, vous ne serez pas offensé.
Ben : Quelle question. J’ai été enchainé à un mur!
Eddie : Exactement. C’est la raison pour laquelle détacher cette chose ne sera pas nécessaire, Ben.
Ben : Qu’est-ce que tu fais?
Eddie : Je me laisse libre.
Ben : Que diable fais-tu, Connors?
Eddie : Un jeu, une capture.
Ben : Es-tu fou? Que penses-tu accomplir avec ça?
Eddie : Vous valez beaucoup plus pour moi ici, Ben. En effet, je dois commencer à conduire mes intérêts.

Ricardo : Que faites-vous à parler derrière mon dos?
Antonio : Nous sommes inquiets pour toi.
Ricardo : Pour moi?
Gabi : Oui.
Ricardo : Pourquoi?
Gabi : Nous avons parlé de vous et de la mort de Maria.
Ricardo : Oh et je suppose que mon frère t’a dit que je ne m’en remettais pas.
Gabi : Il m’a également dit d’oublier les actes de mon père.
Antonio : Et je me sens mal à l’aise.
Ricardo : Tu me casses les pieds. (Pas sûre de cette traduction)
Gabi : Je suis la troisième roue du carrosse, donc je crois que je vais y aller, ok? Antonio, merci pour tout. Ricardo, j’ai passé un bon moment ce soir. On se voit demain au travail, ok?
Ricardo : Ok, bonne nuit.
Antonio : Bonne nuit.
Gabi : Bonne nuit.
Antonio : C’est une jolie fille.
Ricardo : Sans commentaires.
Antonio : Pourquoi?
Ricardo : Qu’est-ce qui t’a prit?
Antonio : C’est à cause de maman
Ricardo : Bon. Qu’est-ce que tu prévoit maintenant? Les Dodgers vont remporter le championnat, donc je dois placer un pari?
Antonio : Oui. Maman ne sait pas que Gabi t’a accusé de viol.
Ricardo : Ca ne la regarde pas.
Antonio : Tu connais maman, Ricardo.
Ricardo : Oui.
Antonio : Tout la regarde. Alors, s’il te plait, dis lui avant qu’elle l’apprenne par quelqu’un d’autre.
Ricardo : Ne t’inquiètes pas, je le ferais, ok?
Antonio : Ok. As-tu passé un bon moment avec Gabi ce soir?
Ricardo : Travailles-tu pour la colonne des ragots de Bette?
Antonio : Non, je suis juste curieux. Tu sembles apprécier Gabi.

Derek : Plus jeune, je ne savais pas ce qu’était l’amour.
Meg : Qu’est-ce que tu veux dire?
Derek : Je ne savais pas ce que signifiait aimer et être aimé.
Meg : Ta famille t’aimait, et tu aimais ta famille.
Derek : Oui. Je n’ai pas eu une famille heureuse.
Meg : Je ne savais pas, je suis désolé.
Derek : Tu ne pouvais pas savoir. Je ne pouvais pas penser aux besoins des autres avant les miens.
Meg : Mais cela a changé lorsque tu as rencontré Maria.
Derek : Oui. Je ne veux pas en parler.
Meg : Ben, tu as changé. Tu es un homme incroyablement affectueux.
Derek : Me vois-tu vraiment de cette façon?
Meg : J’en suis sûre. Nous avons surmonté beaucoup d’épreuves. Et la situation ne cesse de s ‘améliorer.
Derek : Je ne sais pas quoi dire.
Meg : Tu n’as pas besoin de dire quoi que ce soit. Juste de m’aimer. Je ne te demande rien d’autre, Ben. Aimes moi.

Tyus : Quelque chose est passé inaperçu. Comment la maladie a-t-elle pu apparaitre si soudainement chez Vanessa?

Vanessa : Il ne faudra pas longtemps avant que l’ensemble de ma peau ressemble à ceci. Mickael, comment faire pour supporter ça sans toi?
Mickael : Je tiens à sentir ta peau contre moi. Tu es belle à l’intérieur et à l’extérieur.
Vanessa : Plus pour longtemps, Mickael. Plus pour longtemps.

Virginia : A toi, Virginia, pour te remercier d’avoir fait croire à Vanessa qu’elle avait la même maladie que sa mère. Et parce que tu as mis dans la lotion de Vanessa, la potion qui lui a causé les mêmes symptômes que le syndrome de Martin. Et maintenant, Vanessa va quitter Mickael. Madame Mickael Bourne. Oui ça sonne vraiment bien.

Mickael : Non, ce n’est pas tout à fait ça. Vous en avez d’autres?
Le vendeur : Oui, mais maintenant je ferme.
Mickael : Ce n’est pas grave, je dois aller travailler pour payer une bague. Mais je reviendrais parce que je veux trouver la bague parfaite.

Derek : Meg, qu‘est-ce qu‘il y a? Ai-je fait quelque chose de mal?
Meg : Nous ne pouvons pas faire ça, Ben.
Derek : Pourquoi pas? Tu as peur de moi?
Meg : Non, ce n’est pas toi c’est moi. Nous ne devrions pas nous embrasser tant que ma mère est ici.
Derek : Tu ne veux pas faire l’amour quand ta mère est ici?
Meg : Est-ce si grave?
Derek : Non, non ça ne l’est pas. C’est normal de tenir compte de ta mère.
Meg : Je ne veux pas qu’elle se sente mal à l’aise.
Derek : Moi non plus.
Meg : Ok, merci. Je vais monter me coucher.
Derek : Ok. Fais de beaux rêves, Meg.
Meg : Ok, bonne nuit. Je t’aime.
Derek : Ben riche, Ben fiancé. Comment ne pas tout avoir? Allô.
Eddie : Allô, Ben. C’est votre pire cauchemar.
Derek : Que voulez-vous, Connors?
Eddie : Nous devons nous voir. Demain matin à neuf heures sur la plage.
Derek : Nous n’avons rien à nous dire.
Eddie : Ah non? Parlons de la petite effraction de votre maison.
Derek : Laquelle?
Eddie : Nous devons parler de cette histoire. Ricardo poursuit ses investigations là-dessus.
Derek : Après tout, vous n’êtes pas soupçonné.
Eddie : Peut-être pas, mais je sais que Ricardo ne m’aime pas. Et je sais qu’il veut vous faire tomber. Ricardo serait heureux de nous savoir tous les deux en prison.
Derek : C’est bon, c’est bon, j’y serais. Vous aurez cinq minutes, pas une de plus.
Eddie : Ca sera suffisant. Je n’ai pas besoin de plus pour être libre. Tout aura un sens après. Je suis heureux que vous soyez d’accord. Qu‘est-ce qu‘il faut que vous fassiez? Que vous alliez au lit avec Meg, Non, non, je comprends tout à fait. Je ne vais pas la faire attendre. Bonne nuit.



Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Dim 01 Mai 2011, 18:47

S.O.S !!!!! J'ai besoin d'un peu d'aide. Quelqu'un pourrait il me traduire cette scène please ? La traduction des sous titres est pas top et en anglais je ne saisi pas trop les paroles, ils n'articulent pas assez pour moi, surtout Annie.

Revenir en haut Aller en bas
AntonioFan
Admin


Féminin
Verseau Tigre
Nombre de messages : 45416
Age : 30
Personnage préféré : Antonio
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 22:54

Pour tout ce boulot c'est super et ta technique pour avoir les paroles en français est intéressante .

_________________

Merci Élo !!!


Arrow https://www.facebook.com/nickkiriazisfans  Arrow http://www.sunsetbeachsoap.com

Revenir en haut Aller en bas
http://sunsetbeach.ref.free.fr
audrey



Féminin
Gémeaux Coq
Nombre de messages : 3605
Age : 35
Personnage préféré : meg et ben
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 22:56

ouaouhhh!!!! Quel boulot bravo Jess!!! C'est super sympa!!!! Merci
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 23:03

jessy33 a écrit:
S.O.S !!!!! J'ai besoin d'un peu d'aide. Quelqu'un pourrait il me traduire cette scène ? La traduction des sous titres est pas top et en anglais je ne saisi pas trop les paroles, ils n'articulent pas assez pour moi, surtout Annie.


Aaah c'est LA scène Derek/Annie en plus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 23:06

Chris a écrit:
jessy33 a écrit:
S.O.S !!!!! J'ai besoin d'un peu d'aide. Quelqu'un pourrait il me traduire cette scène ? La traduction des sous titres est pas top et en anglais je ne saisi pas trop les paroles, ils n'articulent pas assez pour moi, surtout Annie.


Aaah c'est LA scène Derek/Annie en plus !

Ben OUI. C'est pour ça que j'ai été jusqu'à lancer un S.O.S pale
Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 23:13

AntonioFan a écrit:
Pour tout ce boulot c'est super et ta technique pour avoir les paroles en français est intéressante .

De rien. Mais ça m'embête de ne pas arriver à traduire certaines phrases, je me repencherais dessus un peu plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 23:17

Annie : Tu veux quelque chose ?
Derek : Il y a bien une ou deux choses dont j'aurais envie...
Annie : Une fraise ?
Derek : Comment résister ?
Annie : (mot que je comprends pas). Je sais à quel point tu aimes les fraises...
Derek : Une de mes nombreuses passions.
Annie : Eh bien, avant de retrouver les autres, dis-moi juste une chose : qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de Ben ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Mar 03 Mai 2011, 23:30

Merci beaucoup Chris!!! Finalement j'étais pas très loin.

Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Lun 09 Mai 2011, 00:37

Bon, je vous poste la traduction des épisodes 323 et 324. Désolé pour certaines phrases que je n'ai pas réussi à traduire mais je reviendrais dessus quand j'aurais traduit tous les autres épisodes sous titrés finnois. Je tiens à préciser que c'est Chris qui as traduit la scène Derek/Annie de l'épisode 323, et la deuxième scène de Derek et Eddie du 324. Merci pour ton aide, Chris. Wink



Traduction de l’épisode 323



Annie : Bette, comment vas-tu? Et slylla?
Bette : Stallone? Donc Sly Dunbar.
Annie : Alors. Il voulait se marier.
Bette : Et ça ne m’intéresse pas.
Annie : Tu n’es pas intéressé par le mariage? Et bien, c’est nouveau. Sais-tu que s’il ne fonctionne pas, tu peux divorcer?
Bette : J’en ai fais l’expérience. Sept fois me suffisent parfaitement, Merci beaucoup.
Annie : Est-ce facile à obtenir?
Bette : Ca dépend.
Annie : Et de quoi?
Bette : Des couples et de leurs ressources. Non, non, non, non, non, non, non. Pourquoi es-tu si curieuse de savoir comment les divorces peuvent être différent?
Annie : Pour rien.
Bette : Poopsy, je sais que je n’ai pas l’air d’être née d’hier, mais je ne suis pas dupe. Ceci est lié à Grégory et Olivia.
Annie : Qu’est-ce qui te fais dire ça?
Bette : Parce que tu essaie de causer des problèmes.
Annie : Ne rejettes pas la faute sur moi sur le fait qu’Olivia ai bu comme un trou et ait perdu le bébé de Grégory.
Bette : Nous ne savons pas ce qui s’est passé.
Annie : Ce n’est pas ma faute si Olivia a perdu la mémoire et ne se souvient pas avoir perdu son bébé.
Bette : Ne t’échappe pas, nous n’avons pas fini. Reine de la nuit.
Annie : En fait je suis à blâmer, mais je n’ai pas besoin de tout te dire. Comme le fait que j’ai donné le bébé à Caitlin.
Bette : Ok, où en étions nous? Nous parlions de ton intérêt pour le divorce.
Annie : J’étais simplement curieuse, et ne me dis pas que tu n’es pas curieuse toi aussi.
Bette : Non, je pensais juste que tu poserais plus ce genre de question à un avocat. Et voilà justement un avocat.

Casey : Mickael, est-ce que tu as vu le marteau?
Mickael : Oui.
Casey : Merci.
Mickael : Tu rentres à la maison?
Casey : Oui, il faut que j’ai le temps de prendre une douche avant la conférence à la Liberty Corporation.
Mickael : Ces changements tardifs sont vraiment lourd.
Casey : Et particulièrement aujourd’hui, à travailler une partie de la nuit, pour ton premier jour de vie commune avec Vanessa.
Mickael : Tu sais, j’essaierai de compenser ça demain, et le lendemain, et même après.
Casey : Vanessa sera donc suffisamment occupée…
Mickael : Jusqu’à ce que nous soyons des personnes âgées.
Casey : Dois-je entendre les cloches de mariage sonner?
Mickael : On ne sait jamais.
Casey : Non, sérieusement. Qu’est-ce qui se passe?
Mickael : Hier, sur la route, j’ai fais un peu de lèche-vitrines pour une bague de fiançailles.

Virginia : Ding-dong, Vanessa est partie.
Mme Moreau : Ainsi que vous. Il est plus difficile de se débarrasser de cette femme que de vendre des biscuits. Pourquoi me réveillez-vous à cette heure-ci?
Virginia : Pour vous annoncer la bonne nouvelle.
Mme Moreau : N’avez-vous pas un répondeur pour laisser un message?
Virginia : Je suis vraiment excitée. Mickael sera bientôt à moi, tout à moi.
Mme Moreau : L’échantillon échangé était donc bien celui de la mère de Vanessa?
Virginia : En effet. Et le résultat du test était donc positif.
Mme Moreau : Donc votre concurrente pense avoir la maladie.
Virginia : N’est-ce pas étonnant? Dieu veillera sur moi.
Mme Moreau : Ou quelqu’un d’autre. N’est-ce pas Belzébuth?
Virginia : Une dernière chose. Est-ce que les effets de la potion persisterons jusqu’à ce que Vanessa parte?
Mme Moreau : A moins qu’ils ne ralentissent.
Virginia : Est-ce que vous voulez dire que les vésicules vont disparaitre?
Mme Moreau : Non, pas tant qu’elle continuera à utiliser cette lotion contenant ma potion.

Vanessa : A quoi ça me servirait? Pas le temps de les jeter. Je dois y aller. Je ne dois pas être là quand Mickael rentrera. Ou je ne pourrais jamais partir.
Répondeur : Laissez votre message. C’est à vous.
Mickael : Chérie, c’est moi. Tu es là?

Derek : Ecoutez Eddie, je ne pourrais pas vous voir à neuf heures comme convenu.
Eddie : N’essayez pas de me doubler. C’est très important.
Derek : Je ne comprends pas pourquoi nous devrions parler du cambriolage. C’est une vieille histoire.
Eddie : Mais les vieilles histoires peuvent revenir à la surface. Je vous donne une heure supplémentaire, c’est tout.
Meg : Ben, tout va bien?
Derek : Oui, bien.
Meg : Heureusement que nous allons voir Tyus ce matin. Tu as la mal à la tête?
Derek : Oui, énormément.

Eddie : On se réveille, mon vieux. Du lait? Je suppose que non. Bien, ne vous inquiétez pas, Ben. Vous n’avez rien manqué. Je suis rentré si tard que j’étais trop fatigué pour faire le petit déjeuner. C’est une corvée de ne pas dormir une bonne nuit. Je ne suis pas le seul dans ce cas. Votre frère Derek était aussi énervé qu’un ours ce matin. Je suppose que sa nuit avec Meg a probablement été éprouvante. Vous voyiez ce que je veux dire. Quoi? Quoi? Vous avez quelque chose à me dire? Bien sûr.
Ben : Ecoutez, Eddie. Vous voulez mon argent? Je sais que vous le voulez. Tout ce que vous avez à faire c'est me libérer.

Virginia : Je ne m’inquiète pas. Je sais que Vanessa se baignerait même dans sa lotion pour le corps.
Mme Moreau : Vous la haïssait à ce point?
Virginia : Non. Je déteste le fait qu’elle nous prenne Mickael à moi et Jimmy.
Mme Moreau : Il y a d’autres hommes dans le monde.
Virginia : Pas pour moi. Quand un homme vous sauve, vous et votre fils, de l’enfer, et vous redonne espoir, vous ne pouvez aimer personne d’autre au monde.
Mme Moreau : C’est pourquoi des livres sont écrits sur les femmes qui aiment trop.
Virginia : Je sais que vous pensez que je suis désespérée, mais j’ai un plan.
Mme Moreau : Ca m’embête de briser vos rêves mais un jour ma potion sera terminé, et Vanessa s’empressera de courir vers Mickael.
Virginia : Oui, mais alors Mickael sera marié avec moi.

Mickael : Vanessa, si tu es là répond moi. Je devrais en avoir pour une heure et je rentre à la maison. Je suppose que je devrais attendre pour voir ton beau visage. Tu me manques. Au revoir.
Vanessa : Au revoir, Mickael.
Le collègue : Aurait-elle disparu?
Mickael : Non, elle n’est pas arrivé. Elle a dû aller quelque part.
Le collègue : … 8,20 min
Mickael : Avoir deux boulots n’est pas de tout repos.
Jimmy : Hey, c’est Jimmy. Il y a quelqu’un? Bonjour. Qu’est-ce que c’est? Mickael? Vanessa?
Vanessa : Hé, Jimmy.
Jimmy : Il t’en a fallu du temps. Tu vas bien?
Vanessa : Je vais bien.
Jimmy : Ca n’a pas l’air. Qu’est-ce qui s’est passé?

Eddie : Donc vous voulez me donner beaucoup d’argent, Ben?
Ben : Si vous me donnez ce dont j’ai besoin. J’ai besoin de partir d’ici avant que Derek fasse du mal à Meg.
Eddie : Vous parlez comme votre frère jumeau Derek. Est-ce que Meg peut vous différencier ou pas?
Ben : Qu’est-ce que vous racontez?
Eddie : Peut-être que Meg est avec Ben en ce moment, et que vous êtes le mauvais jumeau, Derek.
Ben : Ne soyez pas idiot, Eddie.
Eddie : Je ne vous permets pas de m’offenser, Ben.
Ben : Bien. Ecoutez ça. Si vous n’acceptez pas de pot de vin alors pensez à ceci : mon frère Derek est un tueur maniaque. Il a tué quatre personnes sur l’île, quatre personnes. Et il a tenté de tuer Tim.
Eddie : (phrase que je ne comprends pas).
Ben : Vous pourriez ne pas être aussi chanceux, Eddie. Derek va vous tuer dès qu'il saura que vous savez tout.
Eddie : Non Ben, je ne crois pas, parce que je suis intelligent. J’ai pris soin de souscrire une petite assurance, Ben. J’ai enregistré la conversation pour la postérité et pour ma propre protection. Je dois maintenant montrer clairement la date. Souriez. Je suis prêt.
Ben : Nous avons eu des différents tout les deux, mais Meg n’a rien fait.
Eddie : Meg me regarde de haut, comme vous tous. (phrase que je ne comprends pas).Bye-bye mon pote. Pour l’instant.

Tyus : Est-ce que vos migraines sont aussi fortes que les précédentes?
Derek : Je pense que oui. Mais il ne faut pas vous inquiéter pour ça.
Tyus : Avant vous étiez inquiet aussi.
Derek : Je suppose que je me suis habitué à devoir soulager ma douleur.
Tyus : Je tiens à vous faire quelques tests : test de vision, rayons X, etc…
Meg : Qu’est-ce qu’il y a?
Tyus : Quelque chose que je n’ai pas vu avant.

Grégory : Historique. Annie Douglas perd sa voix.
Bette : Je peux combler les blancs, Greggy.
Annie : Non ce n’est pas nécessaire tante Bette.
Gregory : Alors dis-moi, pourquoi es-tu intéressé par un divorce?
Annie : Je n’ai rien à cacher.
Bette : Ah, continue sur ta lancée.
Annie : Je pensais à Ben et Meg et Ben est actionnaire de la Liberty Corporation.
Gregory : Je sais ça oui.
Annie : Et il est sur le point de se marier avec Meg.
Gregory : Annie abrège.
Annie : Ma question est : qu’est-ce qui se passera en cas de divorce? Meg serait-elle actionnaire telle qu’Alex Mitchum l’est devenu?
Bette : S’il te plait Poopsy. Ben et Meg c’est différent. Un : ils ne sont pas encore marié. Deux : je n’ai jamais vu un couple aussi amoureux.
Annie : Oh arrête. Comme si seul l’amour pouvait maintenir les gens ensemble. N’est-ce pas Gregory?
Gregory : Bette veux-tu bien nous excuser, s’il te plait?
Bette : Est-ce que j’ai le choix?
Annie : Parler de divorce t’a amené à réfléchir?
Grégory : Oui, ça m’a fait réfléchir. Je me demandais ce que tu envisageais de faire. Et ne pense pas que je ne sais pas ce que tu mijotes.

Eddie : Ok Derek, le temps est compté. Enfin Eddie, tu as réussi. Tu as gagné le jackpot. Ben était prêt à te payer pour sauver sa précieuse Meg. Imagine ce que son fou de frère jumeau Derek sera prêt à payer pour que tu fermes ta bouche? Il reste moins d’une heure. Diable!

Derek : Qu’est-ce que vous n’aviez pas remarqué avant?
Tyus : Votre rétine a des cicatrices.
Derek : Oh ça, oui. Depuis de nombreuses années.
Tyus : Vraiment? Comment ne l’ai-pas remarqué? Non il n’y a rien d’écrit, et je suis généralement très précis.
Derek : Nous faisons tous des erreurs.
Tyus : Je suppose.
Meg : Pensez-vous que ce soit les cicatrices sur sa rétine qui provoquent ses migraines?
Tyus : En effet c’est possible. Des problèmes oculaires peuvent être la cause de ses migraines, mais il y a peut-être d’autres raisons.
Meg : Des raisons graves?
Tyus : Possible oui. Je tiens donc à faire les tests dont nous avons parlé. Je tiens également à discuter avec votre médecin de l’époque avant de faire les tests.
Derek : Quand commencerons-nous les tests?
Tyus : Dès que possible.
Meg : Merci Tyus.
Derek : Oui, merci. J’ai une réunion, je suis pressé.
Meg : Ben, nous avons une réunion à la Liberty Corporation ce matin. As-tu oublié?
Derek : Oui, je suppose que j’ai oublié.
Meg : Cette réunion est importante, si ton autre réunion peut attendre, allons-y.

Casey : On vole dans le réfrigérateur maintenant?
Mickael : Non je cherche à manger. J’ai faim.
Casey : Le réfrigérateur est uniquement pour les locataires. Ca part dans ton nouveau domicile.
Mickael : Merci, Casey. Incroyable que j’ai oublié ça. J’étais un peu absent.
Casey : Et tu n’étais pas le seul.
Mickael : Tu oublies ca que tu fais?
Casey : Oh ce n’est pas moi. C’est Ben. Il ne peut pas faire face au stress. Il dit que c’est parce qu’il a de violentes migraines.
Mickael : Mais tu ne sembles pas le croire.
Casey : C’est probablement parce qu’il est sous pression. Tu sais, les événements sur l’île, les blessures de Tim probablement.
Mickael : Je pourrais aussi avoir une migraine. Pourquoi t’inquiéter?
Casey : J’ai le sentiment que Meg est en danger, en quelque sorte.
Mickael : Parce que Ben oublie des choses?
Casey : Je ne sais pas. Quelque chose n’est pas normal. Je ne veux pas que Meg ait d’ennuis. C’est une femme merveilleuse tu sais.
Mickael : Une femme merveilleuse? Verrais-tu Meg sous un nouveau jour?
Casey : Ce n’est pas parce que tu as trouvé quelqu’un qu’il faut imaginer des choses sur moi.
Virginia : Mickael, qu’est-ce que tu fais ici?
Casey : Il cause des problèmes, voilà ce qu’il fait. Je dois partir. Ecoutes, tu gardes un œil sur mon réfrigérateur pour moi?
Mickael : Je surveille, Casey.
Virginia : Bye. Pourquoi n’es-tu pas à la maison avec Vanessa? Tout va bien?

Vanessa : Je voulais vider la corbeille lorsque le sac a éclaté.
Jimmy : Pourquoi les jeter? Tu ne veux plus être belle?
Vanessa : J’ai de nouveaux produits. Et ce n’est pas important. Tu n’es pas censé être à l’école?
Jimmy : Je ne t’ai même pas dit pourquoi je suis venu.
Vanessa : Est-ce que ça peut attendre parce que je suis pressé?
Jimmy : Ce ne sera pas long. Est-ce que toi et Mickael voudriez acheter des billets de loterie? C’est au bénéfice de la Ligue. Un dollar pièce.
Vanessa : Bien sûr. Peux-tu m’en donner 50.
Jimmy : 50? C’est super. Tu penses que Mickael en voudra?
Vanessa : Mickael n’est pas à la maison.
Jimmy : Ca me fait drôle que ce soit devenu sa maison.
Vanessa : Il semble te manquer.
Jimmy : Il a déjà vécu loin. Et il a promis que nous pourrons faire des choses tout les trois, si cela te convient.
Vanessa : Bien sûr que ça me convient.
Jimmy : Est-ce que tu aimes les films de Jackie Chan et la lutte?
Vanessa : Et regarder les combats à la télé.
Jimmy : A la télé? Top!
Vanessa : Tu peux venir ici quand tu veux. Parce que Mickael a besoin de toi autant que toi de lui. Ok?
Jimmy : Vanessa, quelque chose ne va pas?
Vanessa : Tu me connais, je suis émotive. Je suis émue quand je parle des gens que j’aime. Tu vas t’en aller maintenant avant que je pleure, ok.
Jimmy : Les femmes!
Répondeur : Laissez votre message. C’est à vous.
Tyus : Vanessa, c’est Tyus. Je voulais juste savoir comment vous alliez. Pouvez-vous m’appeler quand vous aurez du temps?
Vanessa : A quoi bon? Je sais que j’ai le syndrome de Martin, les tests sont positifs. Et cela le prouve.

Annie : Grégory, tu me fais mal. Donc, tu penses que je parle de votre divorce à Olivia et toi?
Grégory : Non, ce n’est pas ce que je pense.
Annie : Mais tante Bette disait… Aucune importance. Alors que penses-tu?
Grégory : Tu n’as pas récupéré Ben et tu n’abandonne pas l’idée de l’éloigner de Meg.
Annie : Grégory, tu sais que j’ai abandonné Ben depuis longtemps. J’ai pris une autre direction.
Grégory : La question est : quelle direction?

Meg : Je vais dans mon bureau prendre des papiers, ok.
Bette : Voilà le prince de l’obscurité.
Derek : Prince de l’obscurité?
Bette : Donc vous ne lisez pas ma rubrique.
Derek : Votre rubrique?
Bette : Coucou Ben, il y a quelqu’un là dedans? C’est moi Bette. Vous savez, la Reine de la Nuit.
Derek : Bette, je suis désolé. J’étais juste dans mes pensées.
Bette : Ah, vous pensiez à votre fiancée j’en suis sûre, hein?
Derek : Toujours.
Bette : Bien. Avez-vous des potins juteux à me donner pour ma rubrique?
Meg : Ah non, non, non, non, non.
Bette : Oh, comment vais-je faire maintenant? Je dois gagner ma vie.
Meg : Devinez de qui vous allez obtenir le meilleur potin? La stagiaire de Grégory est Charity.
Bette : Charity? Alors allons-y. Bye.

Grégory : Bien, Ben, Meg, vous êtes là.
Annie : Salut. Vous ne vous êtes pas encore séparé, je m’inquiétais de ne plus vous voir ensemble.
Meg : Tu t’es inquiété pour rien., Annie parce Ben et moi avons toujours l’intention de nous marier.
Annie : Mais n’attendez pas trop longtemps. Ce serait dommage de perdre un tel étalon.
Derek : Ne t’inquiètes pas, Annie. C’est dans mes plans d’épouser Meg bientôt. Maintenant que cela est résolu, pouvons-nous commencer la réunion?
Grégory : Etes-vous pressé, Ben?
Meg : Il a une autre réunion.
Grégory : Vous êtes au courant de la réunion depuis des semaines.
Derek : J’ai d’autres projets, Greg.
Grégory : J’en suis sûr. Mais il manque quelqu’un ici.
Derek : Qui manque t’il?
Grégory : Casey. Nous avons convenu qu’il participerait aux réunions.
Derek : Tu penses vraiment que c’est nécessaire?
Casey : As-tu quelque chose contre ma participation, Ben?
Derek : Non, non, non, non pas vraiment.

Mickael : Typique. J’ai travaillé toute la nuit, et quand j’ai appelé Vanessa ce matin, elle n’était pas là.
Virginia : Vraiment?
Mickael : Elle est sans doute passé au journal.
Virginia : (phrase que je ne comprends pas). Pour une fois que tu es là et que tu as faim, pourquoi je ne te préparerais pas un petit déjeuner?
Mickael : Non, tu veux me préparer des œufs.
Virginia : Trois œufs au plat, ça arrive.

Fantaisie

Virginia : Voilà, trésor. Trois œufs au plat. Oignons croustillants, pommes de terre et jus d’orange fraichement pressé.
Mickael : Qu’est-ce que j’ai fais pour te mériter?
Jimmy : Salut maman. Salut papa.
Mickael : Attends une minute, jeune homme. Où vas-tu?
Jimmy : Je vais jouer avec Wally et Lumpy. On va faire un grand jeu.
Mickael : Reste à l’écart d’Eddie Haskel.
Jimmy : Qu’est-ce qu’il a fait de mal?
Mickael : Les gens ne sont pas toujours ce qu’il paraissent être. Une personne peut paraitre gentille, alors qu’en fait c’est une personne diabolique.
Virginia : Tu dois écouter Mickael, Jimmy. Papa sait tout.
Jimmy : Maman, (phrase que je ne comprends pas).
Virginia : Et ensuite? Avec Mickael je me sens toujours en lune de miel.
Mickael : Je fais ce que je peux, trésor. J’ai du charme.

Mickael : Tu sembles contente.
Virginia : Je pensais seulement à quel point la vie pouvait être bonne.

Vanessa : C’est en train de s’améliorer considérablement. Serait-ce possible? Tyus Robinson s’il vous plait, c’est Vanessa Hart.

Grégory : Je pensais que les écologistes avaient repéré des hiboux.
Annie : Tout à fait, mais quelques fanatiques refusent de croire que des hiboux nichent dans notre région.
Grégory : Dans ce cas, Casey, la balle est dans votre camp.
Casey : Je ne vais pas mentir au nom de la Liberty Corporation.
Annie : C’est ce pour quoi vous êtes payé, Casey.
Grégory : Annie, permets-moi s’il te plait. Ben, veuillez contacter Sam Peters qui a initialement examiné l’impact environnemental.
Derek : Oui, oui je le ferais. J’appellerais M. Peters. Quoi?
Casey : Sam est une femme… Samantha.
Derek : C’est ça. Je pensais juste que c’était l’un des écologiste. J’oublie constamment son nom, Sam.
Grégory : Ben, vous contacterez Sam. Casey et moi faisons un nouveau communiqué de presse et vous serez notre assistante.
Meg : Bien sûr.
Annie : Tu veux quelque chose?
Derek : Il y a bien une ou deux choses dont j’aurais envie…
Annie : Une fraise?
Derek : Difficile de résister.
Annie : (mot que je comprends pas). Je sais à quel point tu aimes les fraises.
Derek : Une de mes nombreuses passions.
Annie : Et bien avant de retrouver les autres, dis-moi juste une chose : Qui es-tu et qu’as-tu fais de Ben?

Ben : Oh Eddie, aurais-tu pu? Oui.

Mickael : Non, non vraiment. Jimmy et moi avons essayer de te gâter pour le petit déjeuner, pas de t’empoisonner.
Virginia : Parlons de Jimmy.
Mickael : Oh, c’est son anniversaire?
Virginia : Il y a encore le temps.
Mickael : Organisons une surprise pour lui.
Virginia : Ok.
Jimmy : Si c’est une surprise pour mon anniversaire, je veux aller à Disneyland. Tu pourrais faire ça, Mickael?
Mickael : Oui, je le ferais. (phrase que je comprends pas).
Jimmy : Ca va être plus chouette que d’organiser une fête.
Mickael : Tu sais, nous pourrions faire les deux. Je voudrais inviter des amis chez Vanessa pour lui faire une surprise.
Virginia : Oh.
Mickael : Oui et l’anniversaire de Jimmy serait la diversion parfaite.
Jimmy : Cool, une belle surprise pour Vanessa. Elle est top. Je viens juste d‘aller chez elle, et elle m’a acheté 50 billets de loterie.
Virginia : Vanessa est chez elle?

Vanessa : Les cloques sont en train de partir. Qu’est-ce que ça signifie?
Tyus : Je ne peux rien dire tant que je ne l’ai pas vu moi-même. Pourquoi ne pas venir à mon cabinet?
Vanessa : J’arrive. Peut-être que je n’aurais pas besoin de tout ça.

Derek : Qu’est-ce que c’est que cette question?
Annie : Elle est justifié, Ben. Le Ben Evans que je connais ne m’a plus remarqué depuis le jour où Miss Kansas est entré dans ton cœur.
Derek : Il n’y a toujours pas beaucoup d’amour entre toi et Meg je vois.
Annie : Qu’en est-il de toi et Meg?
Derek : Qu’est-ce que tu veux dire?
Annie : Soit vous n’êtes plus heureux comme vous l‘étiez, soit les Aliens ont capturé le réel Ben Evans et l’ont échangé avec toi.
Derek : Tu m’as démasqué! Ce sont les Aliens qui m’envoie. Mais n’en parles à personne, l’avenir du monde pourrait être en péril.
Annie : Très drôle. En quelque sorte, je pense que quelque chose ne va pas entre toi et Meg.
Derek : Tu as tort, Annie.
Annie : Je ne pense pas.
Meg : Qu’est-ce qui se passe?
Annie : Meg, juste à temps. Ben allait me révéler quelque chose, n’est-ce pas Ben?
Eddie : Hé, curieuse.
Bette : Imbécile. Vous venez voir votre patron?
Eddie : Oui, oui, il m’a appelé. Il est en pleine réunion de la Liberty Corporation avec Annie et Ben.
Eddie : Ben est ici?
Bette : Oui, pourquoi?
Eddie : Comme ça. Avez-vous des plans pour aujourd’hui?
Bette : Je crois que je vais répondre non.
Eddie : Vous en avez maintenant. Ce soir je vous enlève.
Bette : De quoi est-il question?
Eddie : Eddie Connors arrive finalement a récolter ce qu’il mérite. Excusez-moi Grégory. Carol m’a dit que je pouvais entrer.
Grégory : Entrez. Je voulais vous demander comment renforcer les contrôles sur place concernant cette histoire de hiboux.
Eddie : J’ai trouvé un rapport là-dessus.
Grégory : Bien.
Eddie : Mais j’ai quelque chose d’autre pour vous.
Grégory : Nous sommes en pleine réunion.
Eddie : Je sais, mais c’est important. Ca me préoccupe beaucoup… La situation de Derek.

Mickael : Jimmy, es-tu sûr que tu viens juste de voir Vanessa?
Jimmy : Oui, il y a une dizaine de minutes.
Virginia : Je pensais qu’elle devait travailler. Que se passe t’il?
Mickael : Je vais le découvrir. Merci pour le petit déjeuner.
Virginia : Alors est-ce que toi et Vanessa avez eu la chance de passer du temps ensemble?
Jimmy : Finalement oui. Il lui a fallu une éternité pour ouvrir la porte.
Virginia : Comment ça?
Jimmy : J’ai frappé, refrappé, une éternité. Elle m’a laissé entrer à cause du vacarme qu’elle a fait.
Virginia : Le vacarme?
Jimmy : Oui, Le sac poubelle s’est percé et ses crèmes sont tombées partout sur le sol.
Virginia : Ses crèmes. Est-ce qu’il y avait une lotion pour le corps? A-t-elle jeter une lotion pour le corps?
Jimmy : Il y en avait pleins.
Virginia : Ok, Jimmy. Va chercher ton cartable, nous sommes en retard. Non, ça ne peut pas se produire.

Tyus : Il y a une nette amélioration. Quel plaisir de vous voir de nouveau sourire.
Vanessa : C’est agréable d’en être capable. Tyus, qu’est-ce que ça signifie?
Tyus : Ca signifie que vous avez toujours le syndrome de Martin.
Vanessa : Ou que je ne l’ai jamais eu.
Tyus : Je vais examiner à nouveau votre prélèvement et nous pourrons savoir s’il y a eu une erreur.

Grégory : Allez Eddie, je suis pressé. Qu’est-ce que vous voulez dire à propos de ce Derek?
Eddie : Un certain Derek a jeté de l’huile sur toute la plage et je ne sais pas exactement quelles conséquences cela aura.
Grégory : Bien. Et que voulez-vous faire?
Eddie : J’ai téléphoné pour qu’on vérifie la situation pour moi et qu’on revienne vers moi pour me dire ce qu’il en est. Je voulais juste vous en informer.
Grégory : Bien sûr, ok, tenez moi au courant.
Derek : Ecoutes Grégory, j’ai vraiment besoin d’y aller. Envoyez-moi une copie du rapport d’Eddie. Meg je te vois plus tard.
Meg : Bye.
Eddie : A plus tard, Ben.
Derek : Il est temps de découvrir ce que vous voulez, Eddie.

Annie : C’était une rencontre intéressante.
Grégory : Comment ça?
Annie : Ben n’était pas lui-même.
Grégory : Oui, je l’ai remarqué.
Annie : As-tu remarqué la tension entre lui et Casey? De quoi voulait vraiment parler Eddie en faisant allusion à ce Derek?
Grégory : Il a juste essayé d’être consciencieux.
Annie : Heureusement que tu es là, sinon je ne serais pas avancé.
Grégory : Ne te sous-estime pas, Annie. Tu sais que j’ai beaucoup apprécié que tu m’ai aidé pour cette histoire de chouette.
Annie : Je sais que tu traverse un moment difficile, donc je veux t’aider du mieux que je peux.
Grégory : Je m’efforce d’être indifférent, puisque je suis marié.
Annie : Ne résiste pas.
Grégory : Pourquoi tu me cours après?
Annie : Pourquoi tu me laisse faire?
Grégory : Parce que, Annie, j’ai la sensation que je peux encore t’aider. C’est un challenge auquel je ne peux résister.

Bette : Je n’aime pas ce sourire.
Annie : Tu ne souhaites pas mon bonheur?
Bette : Tu sais bien que si, mais Grégory est l’homme d’une seule femme.
Annie : Peut être mais son unique femme a quitté la ville.
Bette : Oui, pour l’instant. Mais elle reviendra. Elle reviendra sans que tu t’y attendes. Poopsy, bien que Grégory et Olivia ne soient plus ensemble, cet homme est loin d‘être libre. Il est juste bouleversé. Reste loin de lui.
Annie : Rester loin? Nous devons être mariés en juin, sinon je perds mon héritage. Et ce n’est pas prêt de se produire.

Casey : Tu penses à Ben?
Meg : En fait, j’étais en train de penser à Tim. Je pourrais lui rendre visite pendant la réunion de Ben.
Casey : Oh, tu veux que je t’accompagne?
Meg : Oui, avec plaisir.
Casey : Alors maintenant, tu penses à Ben.
Meg : Casey, nous avons vu Tyus, ce matin.
Casey : Comment ça s’est passé?
Meg : Ben a accepté d’effectuer des tests pour connaitre la cause de ses migraines.
Casey : On dirait que tu es inquiète pour lui.
Meg : J’essaie de me convaincre qu’elles sont dues au stress et au manque de sommeil, mais je n‘y arrive pas. Tu as bien vu ce qui s’est passé à la réunion ce matin.
Casey : Oui, cette histoire avec Sam Peters.
Meg : Ce n’est pas Ben. Je crains seulement que…
Casey : Quoi, Meg, quoi?
Meg : Je crains que quelque chose n’aille vraiment mal. Je ne sais pas ce que je ferais si quelque chose devait arriver à Ben.

Ben : Il dit qu’il veut épouser Meg. Mais je sais que Derek la tuera. Je dois aller à son secours.

Derek : Cinq minutes, Eddie, c’est tout ce que je vous donne.
Eddie : Je n’ai pas besoin de plus.
Derek : Dites-moi, pourquoi ai-je l’impression que ça n’a rien à voir avec l’histoire du cambriolage.
Eddie : Parce que vous êtes malin, mais je le suis encore plus. Vous voyez, vous êtes deux, moi je suis seul.
Derek : Qu’est-ce que vous racontez?
Eddie : Votre frère, Ben. Vous avez bien un frère qui s’appelle Ben, n’est-ce pas… Derek?


Dernière édition par jessy33 le Mar 17 Mai 2011, 23:46, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Lun 09 Mai 2011, 00:38

Traduction de l’épisode 324


Caitlin : Je ne sais pas où ton père peut être. Il était censé être au travail. Depuis qu’il a été enlevé, je suis inquiète. J’espère qu’il va bien.

Cole : Bon système de sécurité, Grégory. Mais ça ne m’empêchera pas de savoir qui tu as embauché pour me prendre une mèche de cheveux. Je t’aurais, Grégory. Qui d’autre aurait pu faire ça?

Le biologiste : Non, les résultats de Deschanel ne sont pas arrivés, mais je les aurais bientôt. Je pense que le résultat sera positif, et j’obtiendrais exactement ce dont vous avez besoin. Ne vous inquiétez pas, je sais exactement ce qui est en jeu.
Grégory : Je vous demande juste de comprendre que j’ai travaillé très dur pour ça. Occupez-vous de ça. Annie : Je sais que tu es intéressée par la Liberty Corporation, mais tu ne peux pas entrer dans mon bureau comme tu le désires.
Annie : Je pensais juste que ta maison était aussi ma maison.
Grégory : Richards Communications est un groupe d’entreprise qui rapporte des millions de dollars et nous avons de nombreux projets, et la Liberty Corporation est juste l’un d’entres eux. Tu comprends?
Annie : Cela ne se reproduira plus.
Grégory : Bien.
Annie : Mais si tu as un projet mystérieux, je dois en être informé.
Grégory : Ca ne te concerne pas. Ca concerne ma vie privée.
Annie : Ah! Donc, tu vas divorcer.

Meg : Je suppose que ma visite représente peu pour toi. Si ça pouvait seulement te faire sortir du coma. Je souhaiterais que Ben soit ici, mais il avait une réunion très importante.
Casey : J’espère qu’il va bien. Tu as vu comme il était bizarre à la réunion de la Liberty Corporation?
Meg : Oui, probablement à cause de ses migraines.
Casey : J’espère que Tyus trouvera un remède.
Meg : Je l’espère. Bon, je devrais aller voir si tout va bien.
Casey : Bonne idée.
Meg : Tim? Je dois y aller maintenant. Fais moi une faveur, réveille-toi, ok.
Laverne : C’est la chambre de Tim Truman. Préviens le docteur Robinson.
Meg : Qu’est-ce qui se passe, Laverne?
Laverne : Désolé, Meg, je n’ai pas le temps.
Meg : Oh mon Dieu! Allons voir ce qui se passe.

Derek : Cinq minutes, Eddie, c’est tout ce que je vous donne.
Eddie : Je n’ai pas besoin de plus.
Derek : Dites-moi, pourquoi ai-je l’impression que ça n’a rien à voir avec l’histoire du cambriolage.
Eddie : Parce que vous êtes malin, mais je le suis encore plus. Vous voyez, vous êtes deux, moi je suis seul.
Derek : Qu’est-ce que vous racontez?
Eddie : Votre frère, Ben. Vous avez bien un frère qui s’appelle Ben, n’est-ce pas… Derek?
Derek : Je ne vois pas de quoi vous parlez?
Eddie : Je suis en train de parler de votre frère jumeau, Ben. (phrase que je comprend pas). Je peux seulement imaginer ce que vous avez prévu pour Meg. Ce n’est certainement pas amusant. Heureusement que je suis venu seul. (pas sûre).
Derek : Qu’avez-vous fait de Ben?

Ben : Eddie Connors, tu vas payer pour ne pas m’avoir aidé. Je ne peux pas abandonner, je dois avertir Meg pour mon frère.

Fantaisie

Cole : Je vous le demande une dernière fois. Qui vous a engagé pour me suivre? Vous m’avez entendu?
L’homme : Je ne sais pas. J’ai reçu un télégraphe et des instructions par fax.
Cole : Que disait le fax?
L’homme : Il disait de vous prendre une mèche de cheveux et de la transmettre à une boite postale.

Cole : Si Grégory prépare quelque chose, la preuve est probablement caché quelque part. Si je peux avoir accès aux registres téléphoniques, je pourrais voir la liste des appels.
Un policier : Police!

Grégory : Certes, c’est ce que tu aimerais que je fasse, mais la conversation n’a rien à voir avec le fait de divorcer d’Olivia.
Annie : Et bien, je ne veux pas que tu m’embrasses si ça n’a pas de valeur pour toi. (Pas vraiment sûre)
Grégory : Annie.
Annie : Allons Grégory, elle a perdu votre fils. Son mépris pour toi et votre mariage a ruiné toute chance d’avenir futur ensemble. Et encore moins d’un héritier.
Grégory : Oh, j’en ai assez! Je n’ai pas besoin que l’on me le rappelle. Tu m’excuses, j’ai une réunion.
Annie : je suis désolé Grégory de ne pas pouvoir te faire oublier ta douleur, mais nous devons nous marier avant juin, et le temps passe.

Fantaisie

Del : … (Phrase que je ne comprend pas). C’est une pression insupportable.
Annie : Dommage que tu sois déjà mort, papa.
Del : Est-ce une façon de parler à ton cher papa?
Annie : C’est ton codicille, papa, qui m’oblige à épouser Grégory Richards.
Del : Je l’ai fait pour ton bien, et pour mon propre amusement, parce que je profite de ton cheminement pour gagner le cœur de Grégory. D’ailleurs pour l’instant, je te donne un B + pour ta performance.
Annie : Mais papa, je désire un A, non un B.
Del : Annie, tu es stupide! Tu y es presque. La solution finale au problème est juste en face de ton nez.
Annie : Et bien, qu’est-ce que c’est?
Del : Trouve-la.

Derek : J’espère que vous n’avez pas été assez idiot pour laisser Ben s’enfuir?
Eddie : Je ne l’ai pas fait je le jure. Il est toujours à l’entrepôt, pieds et poings liés.
Derek : Ca vaudrait mieux si vous tenez à votre pathétique vie.
Eddie : Du calme! Ecoutez, vous vous y êtes bien pris, vous avez bien assuré vos arrières, mais j’ai réussi à tout découvrir. Et tôt ou tard, quelqu’un d’autre le fera. C’est pourquoi vous devez m’écouter. Vous commencez à faire des erreurs.
Derek : Ah, oui? Comment ça?
Eddie : Un des mecs les plus riches de la ville tombe soudainement à sec. Ca fait jaser.
Derek : Ca arrive à tout le monde et…
Eddie : Non! Pas à Ben Evans. Après Grégory Richards, c’est l’homme le plus solvable de tout le sud de la Californie. C’est pour ça que j’ai décidé de découvrir ce que vous mijotiez. Et Dieu sait que je l’ai fait.
Derek : Une énorme erreur, Eddie.
Eddie : Ecoutez. Je sais que vous en avez après l’argent de votre frère. Ce n’est pas un mauvais plan, mais vous pensez vraiment pouvoir continuer cette mascarade après avoir récupéré l’argent?
Derek : Ca c’est mon problème. Dites-moi Eddie, avec avez-vous partagé vos suspicions?
Eddie : Personne. C’est vrai. Maintenant on doit parler affaires.
Derek : Nous n’avons rien à nous dire.
Eddie : Je ne suis pas d’accord. Si vous voulez mon silence, vous allez devoir me payer pour ça.
Derek : Oh, vous en êtes certain?
Eddie : Oui, j’en suis certain.
Derek : Vous allez avoir des millions, et j’en veux la moitié.

Meg : Tyus, qu’est-ce qui se passe?
Tyus : J’ai une bonne nouvelle. Tim est sorti du coma.
Meg : Quoi? Je ne peux pas le croire! Est-ce que je peux le voir s’il vous plait?
Tyus : Oui, oui, mais je vous préviens, il s’est réveillé, mais n’a pas réagi. Alors, n’en espérez pas trop.
Meg : Ok.
Tyus : Ok.

Le policier : Gardez vos mains en l’air et tournez-vous.
Cole : Je suis désolé, il s’agit d’un malentendu. Je suis le mari de la fille de Grégory Richards.
Le policier : Si vous l’êtes, pourquoi ne saviez-vous pas qu’il y avait une alarme?
Cole : Ma femme ne m’a tout simplement pas dit que les Richards avaient une alarme.
Le policier : Vraiment crédible.
Cole : C’est la vérité. Ma femme et moi ne vivons pas ici. Je suis venu parce que nous avons oublié la sucette de mon fils. Regardez elle est dans ma poche.
Le policier : Veuillez garder les mains en l’air.
Cole : Je vous dit la vérité.
Le policier : Vous m’expliquerais ça au poste.
Cole : Au poste? Est-ce nécessaire d’aller au poste?
Sean : Qu’est-ce qui se passe?
Cole : Sean. Il pense que je suis un voleur mais je suis juste venu récupérer la sucette de Trey.
Sean : Tout va bien, c’est mon beau frère.
Le policier : Désolé pour la confusion, monsieur.
Cole : Pas de problème. Désolé, Sean mais je ne savais pas pour l’alarme.
Sean : L’alarme est une chose. Cette maison est comme une prison. Tu ne peut pas casser l’alarme.
Cole : Je me demande ce qu’il cherche à protéger ici.

Grégory : (phrase que je comprends pas).Et bien, faites progresser l’affaire, mais cela doit rester entre nous. Personne à Sunset Beach ne doit être au courant. Excellent. Prévenez-moi quand tout sera prêt. Charles, emmenez-moi chez Caitlin. J’ai une surprise pour elle.

Fantaisie

Del : Je ne peux pas répondre à cette question, chérie.
Annie : Comment puis-je trouver la réponse? J’ai tout fait, sauf mettre tes cendres sur ma tête, pour attirer l’attention de Grégory. C’est sans espoir. Je ne semble pas être son genre.
Del : Non, tu es son genre, et je le pense vraiment. J’ai vu la façon dont il te regarde. Olivia est la réponse au problème.
Annie : Olivia?
Del : Oui. Tu n’es pas une menace réelle parce qu’elle sait que Grégory ne se mettra jamais avec toi, mais si c’était quelqu’un d’autre, quelqu’un au hasard, comme le petit poussin du bureau.
Annie : Tu veux dire, Charity?
Del : Oui, la douce Charity.
Annie : Si une personne proche d’Olivia sait qu’elle a une relation avec Grégory, elle le lui dira.
Del : Exactement.
Annie : Et elle est si loin qu’elle sera tellement en colère, qu’elle demandera probablement le divorce très vite.
Del : J’aime mieux ça, ma fille.
Annie : (phrase que je ne comprends pas), Sean. Sean.
Del : Sean, Sean… oui. Sean. Sean.

Annie : Charity, c’est Annie Douglas. J’ai besoin de vous dans le bureau de M. Richards.

Derek : Pensez-vous vraiment que je vous donnerez la moitié de l’argent de Ben?
Eddie : Si vous ne le faites pas, j’irais voir Meg et la police. Je ne deviendrais pas riche, mais je serais un héros. Et vous, mon ami, vous aurez de la chance, si vous échappez à la chaise électrique, qui, soit dit en passant, ruinerai votre coiffure.
Derek : Oui, vous avez raison.
Eddie : Je me disais bien que vous iriez dans mon sens.
Derek : Non Eddie. Vous voyez, je vais vous tuer, et je ne m’inquiéterais plus de vous avoir sur mon chemin.

Charity : J’allais partir. Que puis-je faire pour vous?
Annie : J’ai besoin que vous me tapiez le rapport qui est sur le bureau de M. Richards.
Charity : Mais, je… Ok.
Annie : Veuillez regarder ce qui ne va pas avant de le taper. Vous connaissez (je comprends pas la suite). Alors, vous êtes contente de moi? Bien. Alors, vous pouvez vous mettre au travail.
Charity : Ok.
Annie : Qu’est-ce qu’il y a?
Charity : Mon sac.
Annie : Ah, votre sac. Le voilà. Ce n’est pas exactement ma couleur. Qui sait où vos lèvres ont été. Juste une précaution. Parfait. Maintenant, placer les éléments de preuve en évidence.
Del : N’oublies pas, chérie, d’être discrète.
Annie : Ok, ok. Garde ton sang froid, Annie. Ca ne doit pas ressembler à une mise en scène.
Sean : Allô.
Annie : Sean, c’est Annie.
Sean : Comment ça va?
Annie : J’étais juste en train de penser que nous n’avons pas eu un moment ensemble depuis que tu as rencontré la mère de Trey. Je suppose que tu ne crois plus que j’ai donné le bébé de ta mère à Caitlin.
Sean : Annie, je ne peux pas en parler maintenant.
Annie : Tu voudrais déjeuner?
Sean : Pour l’instant, je ne sais pas si je pourrais.
Annie : Allons Sean, je t’invite. Laisses-moi faire ça pour toi. Je t’attend au bureau de ton père.
Sean : C’est d’accord.
Annie : A tout de suite. Lorsque Sean découvrira la liaison de Grégory, il le dira à Olivia. Elle demandera le divorce à Grégory, et il sera tout à moi.

Eddie : Lâchez-moi.
Derek : Non, je vais vous tuer.
Eddie : Si vous me tuer maintenant, votre secret sera révélé.
Derek : Non, je pense que vous bluffez.
Eddie : Je ne suis pas tout à fait stupide. Je sais que vous êtes le dangereux meurtrier qui a tué Mark et les autres sur l’île, et aussi que vous avez provoqué l’accident de Tim.
Derek : Oui, je suis d’accord sur ce point.
Eddie : J’ai eu la bonne idée de souscrire une police d'assurance avant notre petit rendez-vous. J’ai écrit une longue lettre expliquant tout ce qu'il y avait à savoir sur votre compte, et si jamais il m'arrive un pépin, vous aussi vous êtes cuit.
Derek : Vous pensez que vous êtes très intelligent, Eddie, mais vous ne devez jamais, jamais, me sous-estimer.
Eddie : Je ne veux pas être votre ennemi. Je ne veux pas vous dénoncer, juste vous prouver que vous avez besoin de mon aide.
Derek : J’ai besoin d’y réfléchir.
Eddie : Prenez tout votre temps, mais n’essayez pas de me doubler.
Derek : Je ne vais sûrement pas laisser Eddie Connors me ruiner. Désolé, Eddie, vos jours sont comptés.

Tyus : Tim, je veux que vous m’écoutiez attentivement. Je vais parler lentement mais j’ai besoin que vous vous concentriez. Vous êtes tombé d’un échafaudage il y a sept semaines. Vous avez eu des blessures graves et vous avez été dans le coma. Votre mâchoire est brisée, c’est pourquoi vous ne pouvez pas parler. Vos mains sont brisées, donc vous ne pouvez pas écrire. Si vous me comprenez, je veux que vous clignez des yeux deux fois. Très bien, Tim. Bienvenue.
Meg : Je dois dire à Ben qu’il s’est réveillé, Casey.

Derek : Pauvre Ben. Tu pensais qu’Eddie te sauverait. C’est mauvais d’être égoïste, alors que je prends soin de toi. Qui est-ce? Probablement ma fiancée. Allô, Meg.
Meg : Ben, comment tu as su que c’était moi?
Derek : J’ai supposé que c’était la plus belle femme de Sunset Beach.
Meg : Je suis sur un nuage. Tim est sorti du coma.
Derek : C’est bien. Comment va-t-il?
Meg : Et bien, il semble comprendre ce que lui dit Tyus.
Derek : Je vois. Je vais venir apporter mon soutien à Tim.
Meg : Je t’aime
Derek : Je t’aime aussi, Meg. J’arrive.

Caitlin : Papa, qu’est-ce que tu fais là?
Grégory : Je suis venu voir mon petit fils. Est-ce que je te dérange?
Caitlin : Non, non pas du tout.
Le chauffeur : Je vais attendre dans la voiture.
Grégory : Merci Charles.
Caitlin : Qu’est-ce que c’est?
Grégory : C’est juste quelques cadeaux pour Trey.
Caitlin : Papa, tu dois arrêter.
Grégory : Je sais, je sais. Je ne peux pas résister à la tentation de gâter ce bébé.
Caitlin : Je comprends. Merci.
Grégory : Je peux?
Caitlin : Bien sûr. J’apprécie vraiment toutes les belles choses que tu as apporté mais nous n’avons plus la place nécessaire.
Grégory : Oui, bien. Vous avez un endroit où il y a la place nécessaire. Veux-tu venir t’installer chez moi?

Annie : Tout est prêt. Sean, te voilà. Sean, tu as pu venir.
Sean : Veux-tu m’expliquer, Annie. Pourquoi m’avoir inviter à déjeuner?
Annie : J’avais juste besoin de te dire que je te pardonne.
Sean : Pourquoi?
Annie : Pour m’avoir accusé d’avoir volé le bébé et de l’avoir donné à Caitlin. J’ai passé des nuits blanches à cause de ça, mais j’ai réalisé que nous étions amis et qu’il était temps d’oublier.
Sean : Je suppose. Mais c’est étrange que ma mère ait perdu un bébé, la nuit même où Caitlin a eu le sien.
Annie : C’est une simple coïncidence.
Sean : C’est aussi une simple coïncidence que ma mère ne se souvienne pas avoir accoucher?
Annie : Qu’est-ce que tu insinue? Cette question a été résolue quand tu as rencontré la mère de Trey.
Sean : Il y a une chose qui n’a pas de sens.
Annie : Laquelle?
Sean : Pourquoi tu as fourni autant d’effort pour aider ma sœur? Je sais que tu veux obtenir quelque chose en retour.

Tyus : Tim, si vous reconnaissez cette femme, clignez des yeux deux fois.

Annie : Sean, pourquoi penses-tu que je prépare quelque chose?
Sean : Parce que c’est généralement le cas.
Charity : Excusez-moi Melle Douglas, j’ai tapé votre rapport.
Annie : Merci, Charity. Charity?
Charity : Oui.
Annie : Vous avez un beau rouge à lèvres. Quelle couleur est-ce?
Charity : La fraude.
Annie : Oh, la fraude. Peu de femme serait en mesure de le porter.
Charity : Merci… Je pense.
Annie : Bien, (je comprends pas la suite), je dois écrire cette lettre.
Sean : Alors, comptes-tu m’en dire plus, Annie?
Annie : Je voulais simplement aider ta sœur.
Sean : Je ne crois pas.
Annie : Peut-être que tu devrais arrêter de me suspecter et te concentrer sur ce que fait ton père.
Sean : De quoi parles-tu?
Annie : Grégory passe beaucoup de temps avec Trey. Et si ça continue il réalisera que son petit-fils n’est pas son petit-fils, et alors nous serons bien embêté.
Sean : Tu as raison. Si la vérité est révélée, il sera certainement en colère. Spécialement contre toi.

Casey : Ben, tu arrives juste à temps. Tyus essaye de déterminer si le cerveau de Tim a subi des dommages.
Tyus : Tim, clignez deux fois des yeux si vous reconnaissez cette femme.
Meg : Tout va bien, Tim, ce n’est pas grave. L’important c’est que tu sois sorti du coma.
Tyus : J’ai besoin de terminer mon examen sans vous. S’il vous plait, attendez à l’extérieur.
Casey : Bien sûr. Meg.
Meg : Tu penses vraiment que Tim souffre de paralysie cérébrale?
Derek : Et bien, c’est une possibilité.
Meg : Oui, je suppose que c’en est une. Mais j’essayais de rester optimiste.
Derek : Oui, je comprends. Tu as raison de l’être (pas sûre), je suis désolé, Meg. J’ai voulu venir voir comment Tim allait, mais malheureusement je dois y aller maintenant. Je te vois plus tard.
Meg : Ok. Tyus, comment va Tim?
Tyus : Et bien je ne peux rien dire, je dois faire plus de tests, mais puisque Tim ne réponds pas, ça peut signifier qu’il a une légère paralysie cérébrale.
Casey : C’est un miracle qu’il soit en vie, il peut se produire un autre miracle.
Meg : Tu as raison, Casey. Puis-je aller le voir, s‘il vous plait?
Tyus : Bien sûr.
Meg : Tim? Tu peux ne pas savoir qui je suis mais je suis contente que tu sois sorti du coma. Et je te promet que tu iras mieux.
Tim : Meg, je vais déjà mieux. Je ne peux pas te le faire savoir. Si je le fais, Ben me tuera avant que je puisse te sauver.

Caitlin : Combien de fois vais-je devoir te le dire, papa? Je suis heureuse, ici. Je serais heureuse n’importe où tant que je serais avec Cole et Trey.
Grégory : Je sais que tu es heureuse avec eux. Ca me désole que ma fille et mon petit-fils vivent dans une telle pièce au-dessus du Waffleshop, je suis sûr que tu peux comprendre.
Caitlin : Je comprends que tu es mon père et que tu veux le meilleur pour moi.
Grégory : Et en tant que mère, tu devrais vouloir le meilleur pour ton enfant.
Caitlin : Tu sais que c’est ce que je veux.
Grégory : Et bien, louer une chambre au Waffleshop ne l’est pas. Penses à lui lorsqu’il commencera à ramper, marcher, et encore plus à courir. Quand il grandira, il aura besoin de sa propre chambre. Ne sois pas égoïste, fais ce qui est mieux pour ton fils.
Caitlin : Ton offre est très attrayante. Pas seulement parce que nous vivons là mais parce que je vois que tu es heureux quand tu regardes Trey.
Grégory : J’aime ce garçon comme si c’était le mien.
Caitlin : Tu sais que je n’aurais jamais pensé ça.
Grégory : Pourquoi dis-tu une chose pareil?
Caitlin : Et bien, je sais ce que tu penses de Cole. Et, Trey est le fils de Cole.
Grégory : Caitlin, ce bébé est ton fils. Et il est mon petit-fils, peut importe qui est son père.
Caitlin : Peux-tu m’expliquer, papa, comment je pourrais demander à Cole de déménager dans ta maison, si je sais que ça va être l’enfer pour lui? Je ne peux pas faire ça à l’homme que j’aime. Je ne le ferait pas, je suis désolé.

Cole : Bien, Grégory. Il semble que vous prépariez quelque chose, mais quoi? Quoi que ce soit, c’est sûrement en vue de briser mon mariage. Je ne veux pas perdre ma famille, mais comment puis-je trouver la réponse à cette question? Spécialement quand votre maison est une véritable forteresse. C’est ça.

Derek : Oh, pauvre Tim. Je te revois agoniser lorsque je t’étouffais avec l’oreiller. Mais, nous ne pouvons pas courir le risque que tu dises à tout le monde que je suis responsable de ton accident. Oh, Eddie, ce n’est pas étonnant que vous soyez au bas de la chaîne alimentaire, vous êtes stupide. Aucune preuve ne doit être laissé en évidence, quand un fou est en liberté. Où est cette lettre?
Eddie : Vous ne la trouverez jamais, Derek. Vous avez détruit la bande, mais vous ne mettrez pas la main sur cette lettre.
Derek : Et bien peut-être que je n’ai pas besoin de cette lettre, après tout. Je suis dans cette ville depuis si longtemps que personne ne me croirait capable d’une chose pareil. Qui vous croirez de toute façon? Oui, si vous êtes mort.

Meg : Tu sais que j’ai hâte de t’entendre me dire : Et Meg, je suis fatigué de cet endroit. Je veux rentrer à la maison.
Tim : Je ne peux pas supporter de voir ta douleur, Meg. Mais je suis obligé de faire semblant que j‘ai une paralysie, pour te protéger. Tu ne pourrais jamais croire que Ben m’a poussé, sans que je puisse te le prouver.
Casey : Ecoutes, Meg, peut-être devrions-nous laisser Tim dormir. Il a eu une longue journée.
Meg : Tu as raison. Ecoutes, merci d’avoir été là, Casey.
Casey : C’est à ça que servent les amis.
Meg : Ecoutes, Tim, Je reviendrais te voir demain, ok. Je te parlerais de choses qu’on a fait ensemble, alors, peut-être que ça t’aideras à te souvenir. Tu devrais te reposer maintenant, ok.
Tim : Meg, je dois trouver un moyen de te protéger de Ben. Ce gars est un psychopathe, et je suis inquiet pour toi.

Eddie : Vous avez raison, je n’ai pas beaucoup d’amis, mais la lettre soulève bien des questions sur vous, Derek. Vous voulez prendre ce risque?
Derek : J’ai toujours été joueur, Eddie. (phrase que je comprends pas). Je n’ai pas peur de prendre des risques.
Eddie : Allez-y, allez-y, tuez-moi.
Derek : Non, non, non. Ce serait une corvée de me débarrasser de votre corps.
Eddie : Quand vais-je récupérer mon argent?
Derek : Je ne peux pas le savoir. ( je comprends pas le début de la phrase) quand vous obtiendrez l’argent, vous filerez d’ici immédiatement.
Eddie : Pas de problème.
Derek : Si vous essayez de me doubler, vous mourrez.
Eddie : Félicitations Eddie. Tu as battu le démon.
Derek : Oh, Eddie, vous êtes un imbécile.

Annie : Mais je n’ai pas le temps de prévoir la réaction de ton père. (pas sûre)
Sean : Un peu. (pas sûre)
Annie : Si nous ne voulons pas que Grégory l’apprenne, nous devons convenir d’un plan.
Sean : Ta spécialité.
Annie : Merci. (phrase que je comprends pas tout à fait mais, en gros) Si nous faisons ça ensemble, ça nous permettra d’avoir la même version.
Sean : Tu fais ça très bien ma chère (vraiment pas sûre).
Annie : Ok. C’est drôle, je pensais que j’avais une veste.
Sean : Tu as dû la mettre dans le placard.
Annie : Non, non. Mais peut être que Charity a pu se tromper tu sais comme elle a fait la dictée ici avec ton père, toute l’après-midi. Peux-tu regarder dans le placard s’il y a une veste grise, pendant que je vais appeler pour réserver une table?
Sean : Oui bien sûr.
Annie : Ok, merci. Qu’est-ce qu’il y a, Sean?

Grégory : Et si je faisais la paix avec Cole, tu pourrais déménager?
Caitlin : Je ne sais pas.
Grégory : Allons, Caitlin. Donnes-moi une chance avant de dire non. S’il te plait, reviens à la maison.
Cole : Ton père a raison, Caitlin. Peut-être serait-il préférable de déménager d’ici.


Dernière édition par jessy33 le Mar 17 Mai 2011, 23:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
fodelexpert



Masculin
Taureau Chat
Nombre de messages : 10633
Age : 29
Personnage préféré : Derek Ben Meg Antonio Gabi Bette Sara
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Lun 09 Mai 2011, 01:14

Merci Jessica pour la traduction c'est du super boulot franchement
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/fodelexpert
chocolat 70



Féminin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 1081
Age : 37
Personnage préféré : ben
Date d'inscription : 09/08/2008

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Ven 13 Mai 2011, 01:41

merci pour la traduction c est tres gentil beau travail.en plus ces episodes la chris ns a envoyes les liens.s il pouvait exister un moyen de pouvoir remettre la traduction en dessous des episodes se seraient super.
Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Ven 13 Mai 2011, 09:02

chocolat 70 a écrit:
merci pour la traduction c est tres gentil beau travail.en plus ces episodes la chris ns a envoyes les liens.s il pouvait exister un moyen de pouvoir remettre la traduction en dessous des episodes se seraient super.

Si y a un moyen de le faire vu je sais pas le faire, et je ne le demanderais pas à quelqu'un d'autres car Anne a la bande son française de ces épisodes et elle va insérer la bande son sur les épisodes en V.O pour qu'on puisse les avoir en français, donc ça ferait beaucoup de boulot pour rien. Il faut juste un peu de patience
Revenir en haut Aller en bas
chocolat 70



Féminin
Verseau Chèvre
Nombre de messages : 1081
Age : 37
Personnage préféré : ben
Date d'inscription : 09/08/2008

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Ven 13 Mai 2011, 15:54

ok merci je ne me souvenais plus que anne avait les bandes son en francais.en attendant j ai tjs telecharge les episodes en anglais parfois au vu des images on comprend.
Revenir en haut Aller en bas
jessy33



Féminin
Bélier Cochon
Nombre de messages : 4475
Age : 33
Personnage préféré : Antonio, Gabi, Ricardo, Derek et Trey
Date d'inscription : 11/11/2010

MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Sam 04 Juin 2011, 17:56

Je vous poste la traduction de l'épisode 325, mais comme vous pourrez le constater, cet épisode m'a posé pas mal de problèmes, il n'y a pas mal de phrase que je n'ai pas réussi à traduire, mais je connais quelqu'un qui saura le faire Wink Wink



Traduction de l’épisode 325


Vanessa : Quel est le verdict?
Tyus : J’ai vérifié à nouveau les tests au cas où.
Vanessa : Et?
Tyus : Malheureusement, Vanessa, le résultat était exact. Les tests du syndrome de Martin sont positifs.
Vanessa : Est-ce que ça peut être en train de guérir?
Tyus : J’ai étudié la question sur internet, et je n’ai pas trouvé un seul cas de guérison.
Vanessa : Alors, comment expliquez-vous ce qui arrive, Tyus? Vous voyez de vos propres yeux que je suis en train de guérir.

Virginia : Elle se porte mieux.
Mme Moreau : Comment est-ce possible?
Virginia : Ce qui me préoccupe vraiment c’est de savoir comment arrêter ça, maintenant.

Annie : Quelque chose ne va pas, Sean? C’est la chemise de Grégory. Regarde le G.R. Qu’est-ce qu’il y a sur le col? Du rouge à lèvres. Comment est-il arrivé là?
Sean : D’après toi, Annie?

Grégory : Bien, je vais faire la paix avec Cole, pour Trey. Ensuite, envisageras-tu de déménager?
Caitlin : Je ne sais pas.
Grégory : Allons Caitlin, S’il te plait, donnes-moi une chance avant de dire non. S’il te plait, reviens à la maison.
Cole : Ton père a raison, Caitlin. Peut-être que se serait mieux si nous emménagions chez lui.
Caitlin : Je pensais qu’à cause de papa tu serais contre.
Cole : A qui essayons-nous de mentir, Cait? Nous ne pouvons pas vivre comme ça. Peut-être qu’il est temps de se tourner vers ton père, et de simplement déménager.
Caitlin : Quand?
Cole : Aujourd’hui. Maintenant.

Bette : Ok, vous êtes prêt? Bien. « Dans une glorieuse communauté de Palm Beach club, un millionnaire est accusé d’avoir kidnappé ses filles il y a plus de 20 ans. (longue phrase que je comprends pas). M. Fagan aurait dit qu’il avait kidnappé ses enfants parce que leur mère était alcoolique, mais il n’existe aucune preuve ». C’est bon? Bien. Je vous rappellerais plus tard. Je suppose qu’une mère qui ne voit pas ses enfants, ça semble trop familier. Non, maintenant je dois obtenir des potins locaux juteux. Hey, hey, hey, Mickael.
Mickael : Hey, hey, Bette.
Bette : Quel muscle! J’ai crû comprendre que mon prochain titre pourrait bien être : « Le sauveteur prend la vague ». Vous et Vanessa, avez pris la vague ensemble.
Mickael : Ca ne me semblait pas très romantique. Oui, Vanessa et moi avons emménagé ensemble.
Bette : Oh chéri, pourquoi tous les beaux gosses sont réservés?
Mickael : Je me sentirais beaucoup mieux si je pouvais trouver ma future femme.
Bette : Oh, oh, y aurait-il une ombre au paradis?
Mickael : (phrase que je comprends pas).
Bette : Tant que l’un d’eux n’est pas le Titanic.
Mickael : Je passais plus de temps avec Vanessa quand nous vivions séparément. Vous travaillez ensemble. L’avez-vous vu?
Bette : Pas aujourd’hui, mais ne vous inquiétez pas. (2 phrases que je comprends pas). Elle réapparaitra. (pas sûr).

Vanessa : Tyus, regardez. Vous pouvez constater qu’il n’y a plus rien sur mon bras et que les cloques ont disparus dans la nuit. N’est-ce pas bon signe?
Tyus : Le signe que quelque chose se passe.
Vanessa : Suis-je en train de guérir?
Tyus : Peut-être. Vanessa, c’est important d’y aller étape par étape.
Vanessa : Comment savoir si la maladie est en rémission?
Tyus : Je ne sais pas.
Vanessa : Ce n’est pas parce que vous n’avez pas pu trouver de cas de guérison que ça signifie que ça ne peut pas arriver.
Tyus : Vous avez raison. Il existe une possibilité que la maladie soit en rémission puisque le syndrome de Martin est de toute façon peu connu. Mais je dois prendre en compte toutes les possibilités et je pense que vous devez le faire aussi.
Vanessa : Que voulez-vous dire?
Tyus : Vous devez savoir ce que ça changerait pour vous et Mickael.

Mme Moreau : Je ne vois pas comment Vanessa peut guérir tant qu’elle utilise ma potion.
Virginia : C’est le problème. Il semble que Vanessa ait décidé de faire un peu de nettoyage. Elle a jeté toutes ses crèmes à la poubelle, ce qui signifie qu’elle n’utilise plus votre concoction, et si elle ne l’utilise plus…
Mme Moreau : Tous les symptômes du syndrome de Martin disparaîtront.
Virginia : Peut-être ont-ils déjà disparus. Il y a de forte chance.
Mme Moreau : Ce n’est peut-être pas de la chance. Peut-être (je comprends pas la suite).
Virginia : (2 phrases que je comprends pas).
Mme Moreau : Alors, pourquoi êtes-vous venue?
Virginia : Pour trouver une solution au problème. Il est temps d’en finir. Jimmy et mon avenir en dépendent.
Mme Moreau : Et qu’est-ce que vous avez en tête?
Virginia : Les symptômes de Vanessa doivent revenir, et pas seulement sur ses bras, sur tout son corps. Cette fois-ci je veux que Vanessa soit aussi laide que la peste.

Vanessa : Je suppose que cela changerait tout si j’étais en rémission. Spécialement en ce qui concerne Mickael. Et je pense presque …
Tyus : Presque quoi?
Vanessa : Juste avant que je remarque l’amélioration de ma peau, j’étais sur le point de tout quitter.
Tyus : Tout quitter?
Vanessa : Sunset Beach et Mickael, pour de bon.
Tyus : Et maintenant?
Vanessa : Et maintenant, j’ai l’impression qu’il y a encore de l’espoir. Si la maladie est en rémission, combien de temps cela va-t-il durer?
Tyus : Je, je ne peux rien dire sur ce point.
Vanessa : (phrase que je comprends pas).
Tyus : (phrase que je comprends pas).
Vanessa : Je tiens à le faire, mais je ne sais pas si je suis prête.
Tyus : Vanessa, vous ne pensez pas qu’il est temps?
Vanessa : Je n’ai rien dit à Mickael pour l’instant, parce que je sais qu’il gâcherait sa vie pour moi.
Tyus : C’est à lui d’en décider.
Vanessa : Non, (phrase que je comprends pas).

Annie : Je ne sais pas comment c’est arrivé, je suis aussi choqué que toi.
Sean : Tu crois? Tu as passé beaucoup de temps avec mon père.
Annie : Tu sais que nous sommes partenaires.
Sean : Non c’est plus que ça. Je pense que tu as essayé de tirer profit du fait que ma mère soit partie. Peut-être y es-tu parvenu.
Annie : Peut-être que si tu regardais de plus près, tu t’apercevrais que ce n’est pas ma couleur. Je vais ouvrir.
Charity : Avez-vous besoin de quelque chose avant ma pause déjeuner?
Annie : Non, Charity, je n’ai besoin de rien, mais le fils de M. Richards, peut-être.
Charity : (phrase que je comprends pas). Je dois vous dire que j’adore votre père.
Sean : Vraiment?
Charity : Je le vois aussi comme un père.
Sean : Oui, je vois (pas sûre)
Charity : (2 phrases que je comprends pas).
Annie : Charity, (je comprends pas la suite).
Charity : Hé, c’est mon rouge à lèvres, je le cherchais partout.
Annie : C’est une couleur qui vous va vraiment bien, n’est-ce pas, Sean? Est-ce que c’est votre couleur habituelle?
Charity : C’est la seule teinte que j’utilise. C’était un plaisir de vous rencontrer, Sean. Peut-être pourrions-nous déjeuner un de ces quatre.
Annie : (3 phrases que je comprends pas).

Caitlin : Tu veux vraiment déménager maintenant? Pourquoi avoir changer d’avis, Cole?
Grégory : Oui, je suis étonné que vous ayez changé d’avis sur moi.
Cole : Ne soyez pas étonné, Grégory. Vous avez gagné.
Grégory : Si c’est ça.
Cole : Je dois penser aux deux personnes que j’aime le plus au monde. Leur bien-être est important pour moi.
Grégory : C’est un gros sacrifice de quitter cette cage à poule.
Cole : Oui, je sais que Caitlin et Trey méritent mieux, mais je ne peux pas le leur offrir, (je comprends pas la suite).
Caitlin : Merci de passer Trey en priorité.
Cole : Merci (je comprends pas la suite). Pourquoi n’irais-tu pas avec Trey chez ton père.
Caitlin : Qu’en est-il de toutes nos affaires?
Cole : Je vais les emballer.
Caitlin : Tu es sûr que je ne peux pas t’aider?
Cole : Non, non ça va aller.
Caitlin : Ok, s’il te plait attends quelques secondes, papa, je dois changer Trey.
Grégory : Prends ton temps, trésor. Bien, quand allez-vous me dire ce qu’il en est vraiment?

Sean : Mon père a une liaison avec son assistante.
Annie : Je sais que c’est terrible, avec cette pauvre Olivia qui vient à peine de partir. (phrase que je comprends pas).
Sean : Pourquoi te soucies-tu de ma mère?
Annie : Ce n’est pas le grand amour entre nous, mais j’ai aussi des sentiments, Sean. Elle a d’abord perdu le bébé et maintenant ça. (je comprends pas la suite). Je te le jure, Sean, je ne dirais rien, personne ne doit savoir que ton père a une liaison, surtout pas ta mère.
Sean : Pourquoi? N’a-t-elle pas le droit de savoir ce qu’il se passe derrière son dos?

Cole : Je pensais avoir été clair.
Grégory : Oui, c’est-ce que vous n’avez pas dit qui m’intrigue.
Cole : Vraiment?
Grégory : Hier vous vous plaigniez de moi et aujourd’hui vous voulez emménager dans ma maison. Il y a quelque chose qui cloche.
Cole : Je fais passer Trey en priorité. Je sais qu’il vous est difficile de comprendre ça. Tu es prête?
Caitlin : Oui, ça y est.
Cole : Bien. Donc, je vous rejoins plus tard.
Caitlin : Es-tu sûr de ne pas avoir besoin d’aide?
Cole : Ne t’inquiètes pas. Je vais tout emballer, ça ne me prendra pas longtemps. Trey aura toutes ses affaires, il pourra s’adapter à son nouveau foyer.
Caitlin : A bientôt.
Cole : Au revoir, Trey.
Grégory : Allons-y. Je vais prendre le berceau.
Cole : Trey, ton grand-père (je comprends pas la suite).

Sean : Je voudrais faire un appel à bord d’un navire. Ok, passez moi le capitaine. Oui, je patiente.
Annie : (je comprends aucune de ses phrases). Sean, qu’est-ce qui ne va pas?

Virginia : (2 phrases que je comprends pas).
Mme Moreau : Impossible.
Virginia : Qu’est-ce que ça veut dire, c’est impossible?
Mme Moreau : C’en est trop, même pour moi.
Virginia : Maintenant, tout à coup, vous avez une conscience? Ne jouez pas à ce jeu avec moi, Mme Moreau.

Tyus : Merci pour le café.
Vanessa : Merci d’être venu avec moi.
Tyus : Pas de problème. Il me semble que vous voulez parler de ce qui se passe.
Vanessa : En effet, mais les hôpitaux et les médecins me rendent nerveuse.
Tyus : Etes-vous sûre que l’assurance maladie prend en charge le remboursement des consultations dans un café? A quoi pensez-vous?
Vanessa : A ma mère… et à l’injustice de la vie.
Tyus : Parce qu’elle souffre du syndrome de Martin?
Vanessa : Parce que la maladie lui a enlevé tout espoir d’avoir un avenir. Alors que moi j’ai une réelle chance de faire ma vie. Pourquoi moi et pas elle?
Tyus : Je voudrais pouvoir répondre à cette question. Toutefois, je suis médecin, pas philosophe.
Vanessa : Vous êtes plus qu’un médecin, Tyus, vous êtes un ami.
Tyus : Pourrais-je vous poser quelques questions?
Vanessa : A quel sujet?
Tyus : Sur votre régime alimentaire, exercice, mode de vie?
Vanessa : Mode de vie?
Tyus : Rien de personnel. Je voudrais simplement que vous me donniez quelques détails…
Vanessa : Pour expliquer cette soudaine amélioration?
Mickael : Te voilà. Que faites-vous tout les deux?
Tyus : Vanessa avait besoin de mon cerveau pour une série d’articles médicaux.
Mickael : Quel est le sujet?
Tyus : Des maladies rares dont nous ne parlons pas assez et dont la recherche nécessite de l’argent. Je pense que cette histoire pourrait aider beaucoup de gens.
Mickael : ( phrase que je comprends pas).
Vanessa : Alors, qu’est-ce que tu fais ici, Mickael?
Mickael : Je te cherchais. J’ai fais tout le tour de la ville.
Vanessa : Je suis désolé pour le retard.
Mickael : Maintenant, je dois aller au travail.
Vanessa : Maintenant? J’étais sûre qu’il te restait encore une heure.
Mickael : Plus maintenant.
Vanessa : Pourquoi?
Mickael : Je dois faire une chose importante. Mais je peux toujours demander à mon chef si je peux le faire plus tard. Je vais l’appeler.
Vanessa : Merci, c’est gentil, Tyus, de m’avoir sauvé la mise.
Tyus : Vous savez que ça vous aiderait si vous disiez la vérité à Mickael.
Vanessa : Je ne sais pas encore si c’est la bonne solution. Mais je pense que je sais qui pourrait m’éclairer. Il y a quelqu’un que je dois voir.

Mme Moreau : Je vais vous montrer que je ne joue pas à un jeu, j’ai seulement des limites à mes pouvoirs. Votre demande est très compliqué, et très coûteuse.
Virginia : L’avidité ne connait pas de limites. Mais qu’importe Mme Moreau. Je suis d’accord. Donnez-moi votre prix.
Mme Moreau : Vous paierez?
Virginia : Je ferais n’importe quoi pour que Jimmy et moi ayons Mickael. Surtout après tout ça. Il est temps de se mettre au travail.
Mme Moreau : Très bien. Cela devrait fonctionner.
Virginia : Alors qu’est-ce que vous attendez? (pas sûre).
Mme Moreau : Il me faut plus que de l’argent pour faire cette potion.
Virginia : Quoi encore?
Mme Moreau : J’aurais besoin d’une partie de la mère de Vanessa.

Annie : Je croyais que tu appelais Olivia.
Sean : J’ai changé d’avis.
Annie : Pourquoi?
Sean : A cause de quelque chose que tu as dis.
Annie : Quelque chose que j’ai dit?
Sean : C’est mon rôle de protéger ma mère.
Annie : Oui, oui.
Sean : (2 phrases que je comprends pas).
Annie : (phrase que je comprends pas).
Sean : Je n’ai pas l’intention de me mettre entres-eux, Annie.
Annie : Pourquoi pas?
Sean : Maman et papa ont essayé de séparer Caitlin et Cole. Et regarde ce qui est arrivé, Caitlin a perdu leur bébé.
Annie : Oui mais malgré ça, tout s’est bien terminé pour Caitlin.
Sean : ( phrase que je comprends pas, ni le début de l’autre),ça ne sera pas à cause de moi.
Annie : (phrase que je comprends pas). Je dois me marier avant juin, ou je suis fichue.

Grégory : Bienvenue dans ta nouvelle maison, Cait. Tu es ici chez toi. Tout ce qui est à moi est à toi, et à Trey. Spécialement à Trey.
Caitlin : Merci, papa.
Grégory : Ne me remercies pas. C’est agréable de voir que mon petit fils pourra vivre dans un environnement décent.
Caitlin : Et bien, au moins, il aura de l’espace pour courir.
Grégory : Exactement. Tu sais qu’il y a trois chambres à l’étage avec une très belle vue sur la mer et une nursery pour Trey (je comprends pas la suite).
Caitlin : On dirait que tu étais sûr que nous emménagerions ici.
Grégory : Non, non ,non, non. J’étais sûr que tu penserais à l’intérêt de Trey. Pourquoi ne monterais-tu pas à l’étage pour voir si tu as besoin d’autre chose.
Caitlin : Est-ce que tu viens?
Grégory : Oui, j’arrive bientôt. Je vais aller chercher Rose.
Caitlin : Ok.
Grégory : A plus tard, jeune homme.

Bette : Coin-coin, M. Fossette.
Cole : Bette, que faites-vous ici?
Bette : Et bien, j’ai vu ça, (je comprends pas la suite). Il parle presque autant que moi. Qu’est-ce que vous faites?
Cole : Je déménage.
Bette : Vraiment? Alors vous avez trouvé un logement. Où est-il?
Cole : Dans la maison de Grégory.
Bette : Ah, quoi? Vous emménagez dans la maison des Richards? Chéri, êtes-vous saoul? Voulez-vous vraiment vivre dans la même maison que Grégory?
Cole : C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour découvrir ce que mon beau-père mijote.

Grégory : C’est moi. Non, non, non, tout a changé. Il est temps d’en finir. (pas sûr). (phrase que je comprends pas).Nous n’avons plus droit à l’erreur maintenant.

Virginia: Vous voulez une partie de la mère de Vanessa? Vous ne voulez-pas… Vous ne voulez pas que…
Mme Moreau : Que vous la tuiez?
Virginia : C’est-ce que vous voulez?
Mme Moreau : Non. Mais ça ne serait sûrement pas ce qui vous arrêterez pour obtenir ce que vous voulez. J’ai juste besoin de quelques rognures d’ongle de cette femme.
Virginia : Des rognures d’ongle?
Mme Moreau : Oui, c’est l’ingrédient principal de cette potion. Je ne peux pas continuer sans ça.
Virginia : Des rognures d’ongles de Lena. Allons-y.
Mme Moreau : Ce nouveau plan sera coûteux, Virginia. Pourrez-vous en payer le prix?
Virginia : Je vous ai dit que je vous avez payé. Si vous essayez de me soutirer plus…
Mme Moreau : Je ne parlais pas d’argent.
Virginia : Alors de quoi parliez-vous?
Mme Moreau : De ce que ça coûtera à votre âme. (phrase que je comprends pas).
Virginia : Je ne vous ai pas payé pour prendre soin de mon âme.
Mme Moreau : Vous devrez seulement être prête quand les esprits se déchaineront.
Virginia : Aussi longtemps que j’aurais Mickael, les esprits n’auront rien de ce qu’ils désirent. (pas sûre).
Mme Moreau : Oh Virginia, ils gagneront. Ils gagneront.

Mickael : Mauvaise nouvelle. (phrase que je comprends pas). Mais toi, dans combien de temps vas-tu rentrer?
Vanessa : Tu as prévu quelque chose de spécial?
Mickael : Virginia et moi avons préparé la soirée d’anniversaire de Jimmy. Et je sais que tu voudrais y être.
Vanessa : J’adorerais venir.
Mickael : Et vous aussi, Tyus.
Tyus : Soyez-en sûr. Merci pour l’invitation.
Mickael : Donc, ne vas pas travailler maintenant. Tu as intérêt d’être là.
Vanessa : Ne t’inquiètes pas, j’y serais.
Mickael : Tu n’as pas intérêt à accepter une histoire de dernière minute.
Vanessa : Et laisser mon bipper à la maison.
Mickael : Oui. Et te mettre sur ton 31.
Vanessa : Tu plaisantes? Qu’est-ce qui se passe?
Mickael : Promets-moi seulement, que tu seras là, quoi qu’il arrive.
Vanessa : Je te le promets.
Mickael : A plus tard. A plus tard, Tyus.
Tyus : Ok.
Vanessa : Pouvez-vous me dire ce qu’il prépare?
Tyus : Je pense seulement que Mickael veille sur Jimmy, et sur vous aussi. Je pense qu’il veut juste que Jimmy ait un anniversaire mémorable.
Vanessa : Je suppose.
Tyus : Cet homme est dévoué pour les gens qu’il aime, comme Jimmy, et vous.
Vanessa : Je sais. C’est pour cela que je dois le quitter.
Tyus : Vous ne m’avez pas dit qui est la personne qui vous aidera à vous décider.
Vanessa : Ma mère. Je ne l’ai pas vraiment vu ces dernières années. A chaque fois que je voulais la voir, on ne m‘y autorisais pas. Mais maintenant, il est temps. J’en ai besoin, pour mon avenir. Alors, je saurais si je dois dire la vérité à Mickael.

Gregory : (2 phrases que je comprends pas). Je vous rappellerais.
Annie : Désolé de te déranger à chaque fois que je viens te voir.
Grégory : Oh, j’essaye de ne pas le prendre personnellement.
Annie : S’il te plait, ça ne l’est pas.
Grégory : Tu es venue pour affaires?
Annie : Non, je suis venu voir Sean, mais je vois que tu es de bonne humeur.
Grégory : Pourquoi je ne le serais pas? Caitlin et Trey viennent d’emménager avec moi.
Annie : Vraiment? Qu’en est-il de Cole?
Grégory : Malheureusement, Cole emménage aussi.
Annie : C’est merveilleux. Ca va te permettre d’avoir ta famille à nouveau réunie.
Grégory : C’est-ce qu’il y a de plus important au monde pour moi, Annie.
Annie : Je sais. Mais il te manque quelque chose.
Grégory : Que pourrait-il me manquer? Ma fille et mon petit-fils vivent avec moi. Que demander de plus?
Annie : Quelqu’un avec qui partager ça.
Grégory : Quelqu’un comme toi.
Annie : Est-ce si horrible comme idée?
Grégory : Je ne pense pas que nous puissions aller jusque là maintenant, Annie. Veux-tu quelque chose à boire?
Annie : Tu es donc si effrayé? Donc tu es clairement attiré par moi.
Grégory : Je mentirais si j’osais dire le contraire.
Annie : Pourquoi essayer de résister?
Grégory : Ca devient de plus en plus difficile.
Annie : Je vais essayer de faire en sorte que ça le soit encore plus.
Grégory : Annie, je ne suis peut-être pas celui qu’il te faut.
Annie : Pourquoi pas?
Grégory : Tu as toute la vie devant toi. Les enfants, le mariage, tout ça n’est plus pour moi.
Annie : Ca ne devrait pas.

Bette : Merci.
Cole : Connaissez-vous le vieux dicton, Bette : « soyez proche de vos amis, mais encore plus de vos ennemis ».
Bette : Je sais, je sais. Grégory est probablement votre ennemi N°1.
Cole : Je suis convaincu qu’il a embauché quelqu’un pour me suivre, un homme me l’a dit.
Bette : Après tout, il n’est pas un saint, mais pourquoi est-ce qu’il ferait ça?
Cole : Je ne sais pas. Difficile de vous répondre. Ca devrait être plus facile en vivant chez lui.
Bette : Et Chez Olivia. Avez-vous pensez à toutes les conséquences?
Cole : Ca n’a vraiment aucune importance.
Bette : Ca n’a aucune importance? Vous avez tout de même eu une liaison… Ok, ok. Juste une dernière question. Etes-vous fou?

Annie : Alors, dis-moi ce que tu ressens?
Grégory : Rien.
Annie : Tu ne ressens rien pour moi?
Grégory : Tu devrais partir.
Annie : Est-ce que c’est vraiment ce que tu veux?
Grégory : Oui.
Annie : Alors, je verrais Sean plus tard. Je reviendrais. Non, si je mets la pression à Grégory pour qu’il divorce, il n’y a rien de mieux pour le braquer contre moi. (phrase que je comprends pas). Papa, comment dois-je faire?
Del : (phrase que je comprends pas).
Annie : Tu es la dernière personne que je voulais voir. Et jamais je n’accepterais les conseils de quelqu’un qui vit dans la fournaise et le charbon à longueur de journée.
Del : Pas la peine d’être désagréable, Annie.
Annie : J’ai étais discrète, comme tu me l’as dis, et regarde où ça ma mené.
Del : J’aurais dû deviner que ça ne fonctionnerait pas avec toi. Tu (je comprends pas la suite).
Annie : (phrase que je comprends pas).
Del : Oh, oui. Tu fais ce que tu veux, chérie mais tu n’obtiendras pas la Liberty Corporation. (pas sûr).
Annie : Tu as rendu ça impossible, si je n’épouse pas Grégory avant Juin, avant Juin!
Del : Oh, regarde le bon côté des choses, j’aurais pu choisir mai. Les délais sont excellents, Annie, excellents. Ils t’ont fixé des objectifs. (pas sûr non plus).
Annie : (phrase que je comprends pas).
Del : Tu dois y réfléchir sérieusement. Creuse plus profondément.
Annie : Creuser plus profondément! A propos de quoi?
Del : (phrase que je comprends pas).
Annie : Papa, s’il te plait.
Del : S’il te plait, papa, s’il te plait. D’accord. Je te donne un indice. Sean était une bonne idée. Mais au Texas, on dit : « ne jamais envoyer le poulain (je comprends pas la suite). »
Annie : Papa, nous ne sommes pas au Texas (je comprends pas la suite).
Del : Pourquoi ne pas utiliser ton cerveau, chérie? (phrase que je comprends pas). Réfléchis. Tu es ma fille, chérie. Réfléchis!
Annie : Un poulain? Qu’est-ce que ça signifie, papa? (phrase que je comprends pas). Oh, Caitlin est peut-être la solution à mon problème.

Grégory : Oui, c’est ça. C’est-ce que je vous ai dit. (phrase que je comprends pas). Ma chérie, tu as besoin de quelque chose?
Caitlin : Oui, (je comprends pas la suite).
Grégory : Oh, oui (je comprends pas la suite). (2 phrases que je comprends pas).
Sean : Papa, qu’est-ce que tu fais ici? Je pensais que tu avais des choses à faire au bureau?
Grégory : J’ai toujours du temps pour ma famille.
Sean : Et pour d’autres cas de charité. (pas sûr).
Grégory : Bien, excusez-moi si je vous quitte. (phrase que je comprends pas). J’aurais besoin de ton aide pour ramener les affaires de ta sœur à la maison.
Sean : Tu emménage ici?

Cole : Je sais ce que je fais, Bette.
Bette : Oh, non, non, Cole. Vous ne savez pas les risques que vous prenez en emménageant chez Grégory.
Cole : C’est la seule façon de découvrir ce qu’il mijote.
Bette : Est-ce plus important que de garder secrète la liaison que vous avez eu avec Olivia dans le passé?
Cole : Olivia ne vit plus dans cette maison.
Bette : Plus maintenant mais elle peut revenir bientôt.
Cole : Et bien, je verrais ça quand ça arrivera.
Bette : Quand? Quand Olivia reviendra? Ou lorsque le secret sera révélé?
Cole : Le secret ne sera pas révélé.
Bette : Oh, chéri, j’espère que vous avez raison parce que si Caitlin découvre votre liaison avec sa mère…
Cole : Je sais, je sais, ça la tuerait.
Bette : Bingo!
Cole : C’est pourquoi la vérité restera secrète. Ca tuerait Caitlin et je sais qu’Olivia ne lui ferait jamais de mal.
Bette : Bien sûr que non. Du moins, pas intentionnellement.
Cole : Non jamais, Bette. Croyez-moi. C’est un secret qui restera secret.
Le vendeur : Oh, vous revoilà.
Mickael : Je vous avais dit que je reviendrais. Je suis sûre que vous avez cette bague faite spécialement pour ma fiancée.
Le vendeur : Vous avez de la chance. J’ai quelque chose qui vient juste d’arriver.
Mickael : C’est ça. C’est celle-là.

Vanessa : Laverne, c’est Vanessa Hart.
Laverne : Oh bonjour, Vanessa. Que puis-je faire pour vous?
Vanessa : Je voudrais pouvoir voir ma mère aujourd’hui. En fait, je vais venir voir ma mère. S’il vous plait, n’essayez pas de m’en empêcher.
Laverne : Je ne veux pas vous en empêcher.
Vanessa : Vous ne voulez pas?
Laverne : Vous devriez venir. Lena est dans ses bons jours. Je ne pourrais pas vous accueillir moi-même. Il y a des questions administratives dont je dois m’occuper avec soin.
Vanessa : Alors, c’est d’accord. Ca fait si longtemps que je n’ai pas vu ma mère. J’arrive tout de suite.

Virginia : Lena chérie. C’est le moment de la manucure.
Lena : Laissez-moi tranquille!
Virginia : Ca ne prendra qu’une minute, Lena et c’est gratuit. Les autres femmes payent pour ça.
Lena : Ne vous approchez pas de moi.
Laverne : Selita! Qu’est-ce que vous faites?
Virginia : J’essayais juste de faire la manucure de cette patiente pour qu’elle ne puisse pas se gratter.
Laverne : C’est Laverne. Pourriez-vous, s’il vous plait préparer un sédatif et l’apporter dans la chambre de Lena Hart. Vous, venez avec moi.
Virginia : Voyons, Laverne, votre attitude n’est vraiment pas professionnelle. Il faut que je retourne voir ma patiente.
Laverne : Vous n’irez plus nulle part. Je sais tout sur vous. Vous êtes une menteuse.

Annie : Qu’est-ce qui se passe ici?
Bette : Cole, peut-être que vous avez raison. Je crois qu’Olivia veut oublier cette liaison tout autant que vous.
Annie : Olivia a eu une liaison avec Cole.

Sean : Dis-moi que ce n’est pas vrai. Pourquoi veux-tu emménager ici?
Caitlin : Parce que je pense que c’est-ce qu’il y a de mieux à faire.
Sean : Après toutes les choses que papa vous a faite, à toi et à Cole. Comment peux-tu vivre sous le même toit que lui.
Caitlin : Parce que c’est-ce qu’il y a de mieux pour notre bébé, Sean.
Sean : Votre bébé, votre… Cait, tu as perdu votre bébé à cause de papa.
Caitlin : Je voudrais que tu oublies cette horrible journée, Sean. Maman et papa ne doivent jamais connaitre la vérité à propos de ce qui est arrivé à mon enfant.
Grégory : Cait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traduction des épisodes sous titrés en Finnois    Aujourd'hui à 09:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Traduction des épisodes sous titrés en Finnois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emissions sous titrés
» Semaine 1 : épisodes 1 à 3
» LITTLE DORIT SOUS TITRE DE 1x05 à 1x13
» Episodes de la saison 3 sous-titrés français
» Chansons ss-titrées en français

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le forum Sunset Beach :: Sunset Beach : Le soap :: Parlons des musiques et épisodes de Sunset Beach :: Episodes-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: