AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 12:06

Oui, Gregory est de retour, et très en forme, c'est d'ailleurs assez jouissif d'écrire pour son personnage....Razz 
Merci.Smile 
Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 19:41

Chez les Richards, la tension est à son comble car Olivia entreprend de faire arrêter Cole pour agression au moment où Caithlin arrive, elle est témoin d'une nouvelle querelle entre son mari et sa mère et décide d'intervenir :
"Qu'est ce qui se passe ici ?" interroge alors Caithlin, visiblement remontée.
"Maman veut faire arrêter Cole pour l'agression de Papa." soulève Sean, qui refuse de prendre parti.
"Quoi ? Papa a été agressé ? Quand ça ?" s'étouffe Caithlin, au bord de l'apoplexie.
"En début d'après-midi, dans sa cellule, et comme par enchantement, qui s'y trouvait, ton mari ?" assène alors Olivia.
"Ah oui, et j'aurais fait comment pour rentrer dans sa cellule d'abord, hein Miss Marple ?"s'emporte alors Cole faisant ainsi référence à ses talents plus que médiocres de détective.
"Comment oses-tu lancer des accusations sans fondement sur mon marI ?" persévère Caithlin dans sa joute verbale à l'encontre de sa mère.
"Il est évident que tu n'as pas fait le sale boulot, tu as payé quelqu'un pour le faire." Reconnaît Olivia, plus offensive qu'à l'accoutumée.
"Ah oui, et j'aurais été assez stupide pour m'y rendre malgré tout, ne sois pas ridicule Olivia, ta théorie est bancale à la base...."
"Sans doute voulais-tu voir à tout prix le résultat de tes manigances, espèce de scorpion !" s'insurge Olivia, bien décidée à faire éclater la vérité.
"Ca suffit ! Maman, tout ceci n'a pas le moindre sens, et puis tu ne penses pas que d'autres personnes en veulent à Papa, Annie par exemple, c'est plus son genre les coups en douce, non?" tente Sean dans l'espoir de temporiser.
"Laisse tomber Sean, tu vois bien que tout ce que notre mère veut, c'est accuser Cole et ainsi l'écarter de la vie de Trey, mais je te préviens, je ne te laisserai pas faire sans réagir." lance Caithlin sur un ton menaçant.
"Alors, c'est donc ça Olivia, tu veux te débarrasser de moi, et si ça se trouve, c'est un coup monté organisé avec Gregory pour m'éloigner de Caithlin et Trey, ça ne serait pas la première fois, si je ne m'abuse...." affirme Cole, persuadé d'avoir touché dans le mille.
Olivia, sur le point de capituler en voyant ses enfants se monter une fois de plus contre elle, reprend le dessus avec l'arrivée de l'officier Ruiz.
"C'est lui, Monsieur l'Agent, Cole Deschanel a violenté mon mari ." triomphe Olivia, avec une malice dans les yeux.....

Bette a mis les petits plats dans les grands pour accueillir comme il se doit sa nièce ainsi que Jude à dîner, mais commence à s'impatienter car personne n'est encore arrivé :
"J'espère ne pas m'être décarcassée pour rien, tu n'oserais pas me faire ça Poopsie, surtout à moi qui déteste faire la cuisine, et être le dindon de la farce." Dit-elle en regardant son poulet, qui lui donne visiblement de l'inspiration.
C'est alors qu'Armando revient et s'étonne de n'y voir personne d'autre que sa dulcinée.
"Où sont nos invités?" glisse Armando, suspicieux.
"Annie est probablement est train de travailler à son prochain coup tordu, tu la connais, pour ce qui est de Jude, je ne sais pas." lance Bette, mi figue, mi raisin.
"Bien, passons à table dans ce cas." Continue Armando, apparemment affamé.
C'est alors qu'Annie fait une entrée tonitruante, sous le regard interloqué du couple :
"Ah ! Que la vie est bien faite, parfois...." Exulte Annie, sachant qu'elle seule comprend de quoi elle parle, comme à son habitude.
"Contente que tu daignes enfin te joindre à nous." Observe alors Bette, quelque peu agacée.
"Jude n'est pas avec vous ?" Ajoute Armando, impatient de s'entretenir avec lui.
"Nous sommes un couple libre, il ne me donne pas son emploi du temps, ni moi le mien."
"Ah bon, pourquoi ? Tu travailles maintenant ? Se moque gentiment Bette.
Tous trois commencent à déguster le festin de Bette jusqu'à l'arrivée tardive de Jude :
"Eh bien, on ne vous attendait plus !"Dit Bette, pleine de déception.
Jude a à peine le temps de s'asseoir qu'Armando lance les hostilités :
"Alors comment va notre ami commun ?
"De qui parles-tu ?" poursuit Jude, ignorant à qui il fait allusion.
"Je parle évidemment de Gregory, tu sais, l'homme à qui tu rends de si nombreuses visites au parloir." Assène Armando, son teint virant au rouge écarlate.
Annie, comprenant que la conversation va rapidement s'envenimer, décide d'avoir recours à la méthode féminine la plus efficace pour prendre congé :
"Je vais me repoudrer le nez." Dit  Annie sans conviction.
Bette, qui ne souhaite guère plus qu'elle être confrontée à leur empoignade à venir, se précipite derrière Annie en criant :
"Oh ben tiens, je t'accompagne Poopsie, le mien aussi a besoin d'être repoudré."
Leur diversion féminine permet aux deux hommes de se retrouver seuls, se regardant en chien de faïence.....

Ricardo, en route pour se rendre au commissariat, reçoit un appel de Spencer, l'alertant qu'ils ont retrouvé non loin de chez sa mère la voiture appartenant à Tyus Robinson. Il n'a que quelques mètres à parcourir avant de rejoindre son équipier qui l'informe qu'il n'y a pas de trace d'accident, que la clé est restée sur le contact, et que le moteur fonctionne parfaitement, tout comme les roues, intactes....
"C'est un vrai mystère, où diable peut-il bien être ?" s'interroge Ricardo avec son âme d'enquêteur hors-pair.
"Vous croyez qu'il a été enlevé ?" s'inquiète Spencer
"Et bien, ça m'en a tout l'air, en tout cas, ça ressemble à ne pas se tromper à un enlèvement." Répond Ricardo, toujours fin limier.
"Bon, et qu'est ce qu'on fait ? On prévient Steele ?" lance Spencer, toujours plein de bonne volonté.
"Pas tout de suite, Spencer, pas tout de suite, on doit d'abord déterminer l'emploi du temps de Monsieur Robinson." dit Ricardo, dont la perspicacité semble apparaître au compte-goutte.
"Et on procède comment pour ça ?" poursuit Spencer.
Sa question reste en suspend car un phare de voiture éblouit les deux policiers, puis le conducteur du véhicule se met sur le bas-côté et stoppe son moteur, Ricardo et Spencer reconnaissent alors son propriétaire....

Gabi est toute abasourdie après ce qu'elle vient de faire :assomer son ami Antonio. Elle s'empresse de s'agenouiller près de lui et veut s'assurer qu'il respire, elle rapproche alors son visage du torse de l'homme d'église. A cet instant, Antonio rouvre les yeux et découvre surpris Gabi si près de lui, et ne peut s'empêcher d'être particulièrement mal à l'aise.
"Qu'est ce qui s'est passé ?" Glisse Antonio, peinant à se relever.
"J'ai cru que c'était un cambrioleur qui tentait d'entrer par effraction. J'ai pas réfléchi, j'ai pris le premier objet qui m'est venu sous la main, et j'ai frappé....Je suis tellement désolé Antonio, pardonne-moi." Dit Gabi, pleine de remords.
"Ne t'inquiète pas, je suis un roc, hormis une légère commotion cérébrale sur le crâne, je pense que tout va bien...."
Réplique Antonio avant d'être victime d'un étourdissement.
"Oh mon Dieu, ne bouge pas, je vais te chercher de l'eau et une couverture." Prévient Gabi, décidée à se faire pardonner du mieux qu'elle peut.
Gabi revient aussi vite que possible et lui tend son verre d'eau avant de l'aider à enrouler le plaid dans son dos. A ce moment, elle se met à le regarder droit dans les yeux, Antonio lui jetant un regard d'une profondeur similaire, et alors leurs lèvres se mettent à se rapprocher dangereusement.....

Chez Carmen, Cette dernière et Paula continuent leur discussion qui a si bien commencer :
"Comment osez-vous vous montrer ici, de surcroît pour me parler de votre catin de soeur ?" Lance Carmen, acerbe.
"Je viens dans l'intérêt de Ricardo, moi non plus, je ne tient pas plus que vous à ce que Gabi remette le grappin sur lui." Assure Paula, veillant à ne pas titiller davantage la vieille dame.
"Vous et votre soeur, vous vous valez l'une l'autre, je vous prévient de suite : je ne vous laisserai pas refaire irruption dans la vie de mon fils." Dit Carmen qui continue de suinter sa haine.
"Ca, c'est à Ricardo d'en décider, vous ne croyez pas ?" Dit Paula, très sûre d'elle.
"De toute façon, pour l'instant, je suis venue vous parler de Gabi et de votre autre fils, Antonio." Lance Paula en s'efforçant de capter l'attention de son interlocutrice.
"Très bien, mais faites-vite, j'ai d'autres choses à faire que de vous écouter." Lance Carmen, pressée d'en finir.
"D'accord, je vais aller droit au but : j'ai vu Gabi à Surf Central l'autre jour, c'est là qu'elle loge actuellement, mais elle n'était pas seule...." Ajoute Paula, presque fière d'elle.
Paula n'a pas le temps de finir sa phrase car Carmen a bien compris à qui Paula fait allusion :
"Oh, petite traînée, tu tentes encore d'abuser de Mon Antonio, cette fois tu vas le regretter...." Menace soudain Carmen comme si Gabi se trouvait d'ores et déjà en face d'elle.
"Vous, je ne vous retiens pas, et je vous prie de sortir, car j'ai à faire...." Conclue la Mama, indiquant implicitement qu'elle compte régler son compte à Gabi, et ce, définitivement.....


Dernière édition par newlook le Jeu 01 Aoû 2013, 19:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 19:42

Désolé pour la longueur mais j'étais inspiré dans les dialogues....Razz 
Revenir en haut Aller en bas
lainie17



Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 21072
Age : 29
Personnage préféré : Olivia et Gregory
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 21:20

Sa me fait rire Olivia qui dit toujours mon mari , alors qu'elle n'est plus marié lol! 

_________________
Tout les montages sur Gregory et Olivia
Création de Lainie
Sunset Beach en BD

Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 21:45

Ben, selon moi, Olivia n'a jamais considéré qu'Annie était sa femme....Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Anne



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 2662
Age : 29
Personnage préféré : Olivia/Gregory
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 21:46

Olivia a visiblement du mal à se rappeler qu'ils ont divorcé!
Mais elle est en mode furie la petite Caitlin elle a mangé du lion!!!
Carmen a des plans pour Gabi ca va chauffer!!! Surtout vu le nouveau rapprochement Smile))
Jude devrait frapper Armando il le mérite LOL

Ne t'excuse jamais de la longueur c'est trop bien!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://picassiette19.skyblog.com
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Jeu 01 Aoû 2013, 21:51

Merci infiniment ....

D'ailleurs pour la longueur, normalement je mets six interactions de personnages (ce qui correspond à peu près à Sunset à l'époque.), sauf aujourd'hui car j'ai pensé que ça faisait trop long.....

Mais c'est pas grave je le mettrai au prochain épisode.

Et toujours un grand merci de me lire....
Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Ven 02 Aoû 2013, 20:29



Ricardo et Spencer s'approchent du véhicule venant de se garer et Ricardo prend d'emblée la parole :
"Casey, qu'est ce que tu fais ici ?" entame Ricardo, surpris de la présence de son ami.
"Je fais ma petite patrouille du soir, vous savez de quoi je parle." ironise Casey.
"Ah ça, oui !" Rétorque Spencer, Insinuant bien plus de choses qu'il n'en dit.
"C'est pas la voiture de Tyus ?" S'inquiète alors Casey.
"Si, et figure-toi qu'il a disparu." Lance Ricardo, qui ne semble pas se soucier du secret professionnel.
"Comment ça ? Il a laissé sa voiture là, c'est bizarre, non ? Questionne Casey, comme si les deux policiers n'avaient pas conscience de l'étrangeté de la situation.
"Vous voulez peut-être un coup de main ?" Propose Casey, se croyant indispensable.
Alors que Ricardo s'apprête à décliner son offre, il voit passer sa mère à toute allure au volant de sa vieille voiture, manquant de renverser ce pauvre Officier Spencer.
S'inquiétant de la raison qui la pusse à faire fi des limitations de vitesse, Casey fait une énorme bourde en interrogeant Ricardo sur un sujet brûlant :
"Ta mère est-elle au courant que Gabi est restée à Sunset ?" Questionne Casey se rendant compte aussitôt de sa bourde.
"Quoi" ? Crie Ricardo manquant de s'étouffer. "Gabi est toujours à Sunset Beach ?"S'enflamme Ricardo, partagé entre surprise et colère.
"Je suis vraiment navré, j'ai cru que tu étais au courant, vu qu'Antonio l'a vu....." Tente Casey, profondément désolé.
"Mon frère sait qu'elle est là ?" S'énerve de plus belle Ricardo, devant un Casey dans la plus totale incompréhension.
"Oui, pourquoi ? Il y a un problème ?" Dit Casey, ignorant tout de la liaison passée de Gabi avec Antonio.
En guise de réponse, Ricardo ordonne à Casey de lui fournir les clés de son véhicule, Casey, bien que surpris, s'éxécute, et voit bientôt son ami quitter les lieux, faisant un impressionnant dérapage contrôlé.
"Mais qu'est ce qui se passe, exactement ?" S'exclame Casey, toujours aussi stupéfait par ce qui vient de se produire.
"Oh, disons que c'est une longue histoire, une très longue histoire, et sordide en plus...." Lance l'Officier Spencer, entre fatigue et compassion.
Mais Spencer n'a guère le loisir de raconter les détails croustillants du triangle amoureux des Torres car il entend non loin de lui une sonnerie téléphonique, et très rapidement, Casey parvient à mettre la main dessus. Jugeant utile de savoir qui cherche à joindre le propriétaire de ce téléphone égaré, Casey décroche :
"Allo ?" Commence Casey, dans l'attente d'entendre son locuteur, et la surprise se lit aussitôt dans ses yeux car il reconnaît sa voix directement :
"Tyus, rappelez-moi, c'est urgent ! Il faut que vous m'aidiez, je vous en prie...."

Chez les Richards, la situation devient de plus en plus déroutante, et l'arrivée de l'Officier Ruiz est loin d'apaiser les tensions :
"Tu as appelé la police, c'est une blague ?" Débute Cole, trouvant presque ironique cette position.
"Quand on commet un délit, les victimes se doivent d'agir et de faire intervenir les autorités." Balance Olivia, sûre de son fait.
"Comment oses-tu ? Tu vas trop loin, Maman, si tu fais ça, tu vas le regretter." Vitupère Caithlin, sous le regard amoureux de son époux.
"Désolée ma chérie, mais il y a des lois dans ce pays auxquelles même les prisonniers ont droit, et j'exige que ton père les ai également."
"Tu sembles avoir vite oublié tout ce qu'il t'a fait, il a même voulu te faire accuser du meurtre qu'il a commis." S'indigne Cole. "C'est un comble que tu le défendes ainsi."
"Avoue que ça n'a rien à voir avec Papa, ni avec ton sentiment de justice, non, ce qui t'intéresse, c'est d'écarter Trey de la vie de mon mari." Grogne Caithlin, toujours aussi remontée.
"Je suis son père, que ça vous plaise ou non, à toi et à ton scélerat d'ex-mari." Tonne Cole sur un ton ferme, y plaçant ainsi une certaine autorité.
Ruiz, jusqu'à lors spectateur de leur rixe familiale, entre en scène et commence à lire ses droits à Cole :
"Cole Deschanel, vous êtes en état d'arrestation. Vous avez le droit de garder le silence. Tout ce que vous direz pourra être utilisé contre vous lors de votre procès. Vous avez le droit à un avocat, si vous n'en avez pas les moyens,un avocat d'office pourra vous être accordé par la cour. Avez-vous tout compris ?"
"Oh mon Dieu Cole !" Commence à pleurnicher Caithlin en tentant de faire barrage entre lui et l'officier.
"Veuillez me suivre sans discuter." Sollicite l'Officier, mal à l'aise face au désarroi de Caithlin.
"Dis à Trey que je l'aime." Glisse Cole à sa femme avant de l'embrasser tendrement avant d'être menotté par Ruiz.
"Va rejoindre les rats de ton espèce en prison, et laisse-nous tranquille." Assène Olivia, qui semble être démunie de compassion envers sa fille....
Caithlin se retourne et fixe avec une froideur sans faille sa mère, qui tente une approche de réconciliation, mais Caithlin la repousse violemment avant de cracher non sans mépris :
"Je te déteste plus que jamais auparavant." Puis elle claque la porte sauvagement laissant Olivia, seule et une fois encore, désespérée.....

Sean, qui a préféré prendre congé des frasques de sa famille, croise Emily sur la plage alors qu'elle s'apprêtait à rentrer chez elle.Il lui explique brièvement la teneur du nouveau drame qui se joue dans le cercle familial des Richards, en insinuant que c'est probablement son père qui est une fois encore, à l'origine de tout ceci.
Emily l'écoute attetivement et lui conseille de ne pas prendre trop à coeur toute cette histoire, en lui rappelant qu'elle est là, qu'elle l'aime, que son amour est éternel, et qu'elle ne veut que son bonheur.
Ils s'embrassent longuement et Emily lui propose de continuer leur petit tête-à-tête dans un lieu plus intime, elle suggère la grotte, mais Sean refuse catégoriquement, préférant se rendre utile pour sa soeur. Il la laisse donc seule sur la plage, alors qu'elle se demande quand elle va pouvoir lui prouver son amour en lui donnant sa virginité.....

Chez Bette, un massacre se prépare entre Jude et Armando, celui-ci étant plus que déterminé à comprendre les véritables intentions de Jude concernant un certain Gregory Richards.
"Alors, tu es devenu muet tout à coup ? Qu'es tu allé faire au parloir ? Lance Armando, particulièrement en forme.
"Armando, voyons, je ne vois pas bien là où tu veux en venir..." Dit Jude innocemment.
'Tu te fiches de moi, tu rends visite à mon pire ennemi et tu t'étonnes que ça m'agace...."
"Tu sais, je te considère comme un père, jamais je n'agirai contre toi, sois-en certain." Continue Jude sereinement.
"Cesses tes dérobades et réponds-moi, que faisais tu là-bas ?" Contraint Armando à son interlocuteur.
"Puisque je n'ai plus le choix, je vais te dire la vérité.....Je suis son avocat." S'exclame formellement Jude.
"Que dis-tu ?" Parviens à rétorquer Armando,singulièrement abattu.
"Je le représente si tu préfères...." Explique Jude, comme si sa phrase précédente n'était pas suffisamment explicite.
"Espèce d'ingrat !" Balance Armando, remonté comme un coucou.
Alors qu'Armando se lève avec l'intention d'en venir à une méthode de communication plus intense, Jude est sauvé in-extrémis par un coup de fil de Caithlin, laissant le bellâtre seul face à sa rancoeur.....

A Surf Central, la tension sexuelle bat tous les records tant les lèvres de Gabi se rapprochent à vue d'oeil de celles du prêtre, alors que ces dernières s'accollent à celles de son amour perdu, un craquement tapageux provenant de l'extérieur, tous deux sursautent, surpris tant par ce bruit suspect que par l'ambiguité de leur situation.
"Qu'est ce que c'est que ça ?" S'exclame fébrilement Gabi, encore en proie à ses craintes.
"J'en sais rien, je vais aller voir." Lance Antonio de façon héroïque.
"Non, n'y vas pas, c'est peut-être dangereux ! Et puis tu es blessé...." S'inquiète Gabi, d'une voix douceureuse.
"Ne t'inquiète pas pour moi, je vais bien, ne bouge pas, je reviens...." Dit Antonio, qui se veut rassurant.
Antonio sort et se met donc en quête du responsable de l'étonnant son qu'il a entendu, ignorant s'il s'agit d'une personne, d'un animal, ou bien simplement une branche ou un buisson.
Il ignore qu'il s'agit en réalité d'un rôdeur, qui n'a pas loupé une seule seconde de la scène qui s'est déroulée à l'intérieur, un oeil pervers, sournois, bien décidé à s'en prendre à sa victime:
"Ah Gabrielle, je te reconnais bien là, tu as toujours été une sacrée coquine, mais je ne pensais que tu pouvais aller jusqu'à fricoter avec un prêtre....Tu vas voir, on va bien s'amuser, tous les deux....."

A quelques pas, Ricardo retrouve Carmen qui s'apprête à entrer à Surf Central, dans l'optique de régler ses comptes avec Gabi, mais elle est interrompue à temps par son fils qui lui défend de s'y rendre :
"Que fais-tu ici ?" Lance Ricardo, dans une colère noire.
"Je suis venue pour ma famille, pour vous sauver des griffes de cette gourgandine qui refuse de nous laisser en paix."
"Ce n'est pas à toi de régler ça, mais à moi, et à moi seul." Gronde Ricardo, qui n'apprécie guère l'omniprésence de sa mère dans sa vie.
"Mais je veux vous protéger, toi et ton frère, mon enfant, c'est tout." Dit Carmen sur un ton spécialement niais.
"Je n'ai pas besoin de ta protection, Maman, non merci, alors maintenant rentre chez toi !" Riposte Ricardo, fermement déterminé à confronter Gabi et Antonio seul.
Carmen, voyant la rage dans le regard de son enfant, capitule et rentre chez elle, en marmonnant dans ses lèvres des paroles une fois encore inaudibles.
Leur virulent échange n'a évidemment pas échappé à Antonio, qui opte pour la fuite, préférant éviter toute confrontation avec son frère en présence Gabi. Ricardo, lui, est sur le point de rentrer chez elle quand son téléphone retentit :
"Je suis occupé Spencer, qu'est ce qu'il y a ? Demande Ricardo dans l'espoir qu'il n'y ai rien.
"Venez vite au commissariat, on a du nouveau au sujet de Tyus Robinson....." Répond Spencer, laissant présager du pire.....
Au vu du ton dramatique employé par son coéquipier, Ricardo renonce à affronter Gabi et préfère privilégier l'enquête.....
Revenir en haut Aller en bas
Anne



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 2662
Age : 29
Personnage préféré : Olivia/Gregory
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Sam 03 Aoû 2013, 23:23

Waouh ça s'accélère!!!

MDR la bagarre Jude/Armando j'ai limite envie de lui casser une assiette sur la tête à celui-là. Ca promet entre Caitlin qui a besoin des services de Jude pour Cole et Jude qui est l'avocat de Greg, hâte de voir ça.

Olivia a de nouveau cherché la misère et va s'en mordre les doigts...

MDR Carmen qui a failli renverser le pauvre Spencer, la mort de l'archevêque ne lui a donc pas servi de leçon LOL

Hâte aussi de découvrir qui rôde autour de Surf Central.

Merci pour ce nouveau chapitre!
Revenir en haut Aller en bas
http://picassiette19.skyblog.com
lainie17



Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 21072
Age : 29
Personnage préféré : Olivia et Gregory
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Dim 04 Aoû 2013, 10:39

Je l'avais dit on peut pas se fier à Jude il crache le morceau trop vite à chaque fois. lol! 

_________________
Tout les montages sur Gregory et Olivia
Création de Lainie
Sunset Beach en BD

Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Dim 04 Aoû 2013, 23:59

Disons qu'il fallait bien que Jude crache le morceau, de toute façon, la presse en aurait vite parlé....
Mais de toute façon, Jude est LOIN d'avoir tout dit....Razz 
Revenir en haut Aller en bas
Annie17



Féminin
Lion Cochon
Nombre de messages : 4013
Age : 33
Personnage préféré : Caitlin Richards Deschanels
Date d'inscription : 07/03/2008

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 05 Aoû 2013, 13:48

Ca y est j'ai enfin rattrapée mon retard et je dois dire que c'est excellent ! Que de rebondissement qui nous maintienne en haleine !! Vivement la suite !! et bravo a l'auteur !! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 05 Aoû 2013, 14:20

Anne a écrit:
Hâte aussi de découvrir qui rôde autour de Surf Central.

 Ca m'amuse car moi je suis sûr de savoir qui c'est et ça m'a immédiatement paru évident Laughing

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Mar 06 Aoû 2013, 00:33



Un nouveau jour se lève sur le pont de Sunset Beach, les tourments de la veille ayant laissé quelques rancoeurs amères, d'abord pour Caithlin, désemparée, qui après une nuit blanche à sangloter seule dans la grotte, repère sacrée pour elle et Cole, retrouve Jude Cavanaugh dans les bureaux de la Liberty Corporation, celui-ci tenant avant tout à présenter ses excuses :
"Bonjour Caithlin, je suis navré de n'avoir pu vous aider hier soir mais j'ai eu un contretemps de dernière minute...." Finissant sa phrase en jetant un regard énigmatique en direction de la fenêtre, laissant deviner que le contretemps auquel il fait allusion était certainement de l'ordre du secret.
"Ce n'est pas grave, je vous remercie d'être là maintenant, mais je n'ai pas besoin de vous en tant qu'ami, mais en tant qu'avocat." Soulève Caithlin, plus que disposée à en découdre avec sa mère.
"Vous me surprenez, ça fait à peine vingt-quatre heures que vous avez eu vent de ma seconde profession..." Ricane Jude, se rendant compte bien vite qu'il rie tout seul.
"Ma mère a fait arrêté Cole hier soir, elle lui en veut personnellement et se sert de l'agression que mon père a subi en prison pour parvenir à ses fins." Argumente Caithlin, sentant Jude assez dubitatif.
"Vous ne semblez pas très préoccupée par le sort de votre part, cela me surprend de votre part." Lance Jude qui tente de plaider en faveur de son véritable client.
"Désolée, mais je sais que mon père s'en sort toujours, il a réchappé à sa chute de la tour des sauveteurs, je doute que quelques détenus à la frappe facile en vienne à bout, et puis ma priorité, c'est Cole." Poursuit Caithlin, en larmes.
"Je comprends, mais dans ce cas, vous devz savoir une chose importante avant de m'engager pour défendre votre mari." Dit Jude, qui n'est guère réjouit par la requête de son interlocutrice.
"La seule chose que je veux savoir, c'est si vous êtes de mon côté, le reste, ça m'est égal." Coontinue Caithlin, loin de se douter de la révélation qui l'attend.
"Très bien, dans ce cas, je vais quand même vous le dire : je représente votre père également." Affirme alors Jude dans l'espoir de la faire renoncer.
"Quoi ? Vous représentez mon père ? Il a porté plainte contre Cole ? Ou bien c'est ma mère qui vous envoie ? S'emporte Caithlin, le coeur serré.
"Non, vous m'avez mal compris, il ne s'agit pas de son agression, je vais le défendre et tenter de l'innocenter du meurtre de Francesca Vargas." Indique Jude, manquant cruellement de conviction sur l'hypothèse de l'innocence de son client.
"Vous plaisantez, préparez-vous à perdre, car mon père est un meurtrier !" Conclue Caithlin avant de quitter les locaux.

A Surf Central, Sara se lève et découvre que Casey n'a pas passé la nuit à la maison, un peu surprise, elle l'est plus encore en réalisant qu'elle ne cesse d'avoir un flashback dans la tête : celui de l'étreinte affectueuse échangée entre Jude et Caithlin, mais ne parvient pas à comprendre pourquoi elle y resonge à nouveau.
Toujours rêveuse, elle s'imagine alors à la place des protagonistes du roman-fleuve qui passe à la télévision, qu'elle regarde d'un oeil honteux :
"Sergio, Voulez-vous épouser Angela ?" "Oui, je le veux..."
"Et vous Angela, voulez-vous épouser Sergio ?  (long silence pendant lequel Sara trépigne se visualisant avec Casey, quand brusquement, la porte de l'église s'ouvre sur un troisième personnage : qu'elle prend d'emnlée pour Jude :
"Je m'oppose à cette union, Angela, depuis le jour où vous m'avez parlé de votre jalousie suite à mon baiser avec Susan, je sais que votre coeur m'appartient, et le mien est à vous aussi, Sara.....
Cette dernière réplique, tout droit sorti de son imagination, a le mérite de la ramener à la réalité. :
"Non, non, non, ça ne t'arrivera pas, Sara, toi, tu aimes Casey, et en plus, il t'aime....Il n'est donc pas question que tu sois jalouse de Caithlin. Quand on se marie avec un homme, on ne pense pas à un autre...."
Comme par hasard, sur ces dernières paroles, Gabi entre, alors témoin de la "folie" de sa colocataire, mais décide de ne pas lui en tenir rigueur :
"Alors, c'est le grand jour ? Débute Gabi, décidée à oublier les évènements survenus la veille.....
"Bonjour Gabi, oh oui, j'ai hâte, aujourd'hui, tout le monde va savoir que Casey et moi nous nous aimons...." Affirme gaiement Sara, voulant se persuader elle-même....

Au commissariat, Ricardo aussi a passé une nuit blanche, d'abord à cause des récents événements fâcheux qui entourent sa famille, le non-départ de Gabi, ainsi que son possible rapprochement avec Antonio, sans parler de sa mère qui n'a de cesse de se mêler de ses histoires, mais son insomnie est surtout due à l'inquiétante disparition du Docteur Robinson.
Après avoir recueilli les témoignages les différents médecins de garde la nuit dernière, Ricardo rejoint Spencer et Casey, qui eux aussi, sont morts d'inquiétude pour la jeune femme qui appelait à l'aide dans le message téléphonique. :
"Tu es certain de ce que tu avances, Casey ?" Demande Spencer, loin d'être rassuré.
"Oui, je suis ami avec elle depuis des années, nous avons vécu dans la même maison, je reconnaîtrai sa voix à coup sûr !" Lance avec insistance Casey, contre sa volonté.
"Du nouveau ?" Questionne alors Ricardo en faisant irruption dans leur discussion.
"On essaye de savoir depuis quel endroit l'appel a été lancé, mais d'après le peu de fréquences que nous possédons, c'était d'assez loin." Continue Spencer, baïllant entre deux mots....
"Pourtant, c'est pas certain qu'elle ait quitté Sunset Beach....." Expose soudainement Ricardo, qui a l'impression d'y voir plus clair.
"Comment ça, Bette et moi les avons vu partir, j't'assure Ricardo." Clame alors Casey, intraitable.
"Peut-être que c'est ce qu'ils voulaient te faire croire...." Dit Ricardo, qui semble vouloir tout remettre en question.
"Ca n'a aucun sens !" Lancent simultanément Casey et Spencer, décontenancés.
"En tout cas, ça confirmerait ce que la compagnie de l'aéroport de Sunset m'a dit tout à l'heure, car Vanessa et Michaël n'ont jamais été à bord de l'avion qui devait les mener à la croisière....." Ajoute Ricardo, qui a retrouvé sa verve d'antan.
"Et qu'est ce que ça signifie alors ?" Poursuit Casey, terriblement inquiet  pour ses amis.
"A mon humble avis, ça veut probablement dire que Vanessa se savait en danger...." Achève Ricardo, bien décidé à faire de cette enquête son "comeback gagnant".

Seule sur la terrasse, Meg regarde la splendide vue qui s'étend devant elle, elle observe le soleil qui commence à faire sa percée matinale sur les vagues, déjà bien déferlantes, mais son esprit n'est pas enclin à profiter de la merveille qui se joue sous ses yeux : elle s'interroge sur la nouvelle absence de Ben, mais se ronge également les sangs à propos de l'affaire du "chat" de Benjy. Elle est persuadée qu'à l'heure qu'il est, Annie a déjà dû alerter Maria du mélodrame et que cette dernière va essayer d'en tirer avantage.
C'est alors qu'elle pousse un cri en reversant sa tasse de café brûlant sur ses pieds, et pour cause, Benjy vient de la pousser délibérément dans cette intention. Apparaît alors Ben, qui assiste à la scène :
"Ah, au secours, j'ai mal....." S'écrie Meg, visiblement brûlée au premier degré.
"Meg, bon sang, que t'arrive t-il ?" S'enquérit aussitôt Ben, volant à son secours.
"C'est Benjy, il vient de me faire renverser mon café brûlant, aie...." Gémit Meg, ne dissimulant pas sa colère.
"Il ne l'a pas fait exprès, tu t'en doute bien...." Relativise Ben en observant Benjy, qui le regarde avec des yeux larmoyants, s'attirant immédiatement sa sympathie.
"Ouin, je suis désolé Papa...." Miaule Benjy, faussement empli de compassion.
Alors que Ben a tourné le dos pour aller chercher sa trousse de premiers soins, Benjy en profite pour afficher un gigantesque sourire face à sa victime, lui montrant ainsi sa volonté de la blesser. Meg, abasourdie par tant de méchanceté, se contente de supplier Ben de vite revenir.
Une fois la douleur apaisée, Meg se met à reprocher son absence à son mari :
"Ben, je ne vais pas élever toute seule ton fils." Lance Meg, qui ne supporte pas leur début de vie conjugale.
"Excuse-moi, j'étais avec Maria cette nuit." Dit innocemment Ben, ne se rendant guère compte de ce que ça signifie aux oreilles de son épouse.
"Quoi ? Tu as passé la nuit avec ton ex-femme ?" Assène Meg, définitivement remontée.
"Oui, mais en tant qu'ami, elle vit des choses difficiles en ce moment....." Tente Ben pour canaliser la fureur de Meg.
"Moi aussi, je vis des moments difficiles, figure-toi, sauf que tu n'es pas là pour t'en rendre compte...." S'emporte encore Meg, que chaque paroles prononcées par son mari agacent davantage....
"Je ne pense pas que ce soit comparable, mais de toute façon, le problème est que tu me laisses seule avec un enfant qui ne m'aime pas." Affirme Meg, qui tente d'obtenir son soutien.
"Voyons, Benjy t'apprécie, tu ne vas pas faire un drame pour l'incident de tout à l'heure ?" Relativise Ben, une fois encore.
"Ca suffit, Sara m'attend pour sa fête, je dois y aller, tâche d'être présent, tu fais partie de notre famille, ne l'oublies pas ." Finit Meg avant de prendre congé.
Ben, qui reste sans voix face à l'humeur hostile de son épouse, s'apprête à sortir lui aussi lorsque la sonnerie du téléphone retentit :
"Allo, Ben Evans à l'appareil."
"Ben, c'est toi, je pensais tomber sur Meg, je l'ai attendu hier au Deep, tu pourras lui dire de me rappeler si besoin est...."
C'est au tour de Ben d'être furieux, et pour cause, il ne comprend pas pourquoi Meg a cherché à recontacter son frère....

Maria se promène sur la même plage qu'admirait Meg à son réveil, ayant plus ou moins retrouvé ses esprits, elle tente de remettre en ordre le fil des événements de la journée d'hier pour mieux comprendre pourquoi elle a fait une telle crise d'angoisse. Elle se remémore alors le tableau de son ami Ross, exposant une femme en détresse à la mer, elle cherche à comprendre le symbole de tout ceci, s'amusant même à imaginer ce que sa mère débiterait comme bêtises si elle en avait vent.
Maria se dirige alors vers la balançoire, "sa" balançoire, s'assoie dessus et se met à rigoler toute seule en se laissant porter par le vent....
C'est alors qu'elle sent une main derrière elle qui la pousse, faisant monter la balançoire de plus belle...
Prise de panique, elle se met à crier assez fort pour que Meg, qui vient de sortir de chez elle, l'entende au loin, mais au vu de ce qu'elle voit, cette dernière reste à l'écart, Maria entend alors son mystérieux assaillant lui parler :
"Je t'ai toujours trouvée magnifique sur cette balançoire, Maria."
A en juger par le sourire réjouit de Maria qui se dessine sur son visage, on devine que Maria reconnaît parfaitement cette voix, si familière à ses yeux, elle se retourne pour crier à sa plus grande joie :
"Alex, comme ça me fait plaisir de t'entendre...."
Elle se jette dans se bras sous le regard plus que suspicieux de sa rivale.....

Chez Bette, Annie ne loupe également pas une miette de la scène qui se joue sur la plage, ainsi que celle précédemment jouée avec pour acteurs principaux Meg et Benjy, se félicitant à elle-même de l'ingéniosité de son plan :
rendre Meg folle, et qui puis-est rapprocher Ben et Maria, deux âmes-soeurs selon elle.
Aussi ne fait-elle pas attention à l'entrée remarquée de son autre ennemie jurée, Olivia, qui veut absolument parler à Armando :
"Tiens, mais c'est ma grande amie Olivia...." Se moque Annie d'entrée de jeu.
"Quelle désagréable non-surprise de te trouver ici, il faut toujours que tu squattes comme un cafard....toujours à manger à tous les rateliers...." Lance Olivia, bien en verve.
"Il semblerait que notre trève ait pris fin, tu n'aurais pas dû te déplacer pour si peu..." Continue Annie, de bonne humeur.
"Je n'aime pas te voir avec le sourire, ce n'est jamais bon signe...." Ironise Olivia.
"Moi j'ai un homme dans ma vie, j'ai toute les raisons de sourire, toi, évidemment, tu es frustrée, et du coup, tu viens apporter ton venin partout où tu passe...." Glisse Annie, comme au bon vieux temps.
"Tais-toi, petite idiote ! Je ne suis pas venue perdre mon temps à écouter tes bassesses, je veux voir Armando."
"Olivia, aurais-tu oublié qu'Armando ne s'intéressait plus à toi, il est très heureux avec ma tante Bette, maintenant." Raille Annie, persuadée d'avoir lancé une pique du tonnerre.
"Je me fiche d'Armando, je suis ici pour défendre les intérêts de ton mari, chose que tu risques pas de faire, puisque tu es peut-être responsable de ses ennuis." Riposte Olivia, qui cherche à la confondre.
"Quoi ? Tu es encore plus désespérée que je le pensais, tu t'accroches à Gregory, un homme qui t'a quitté, qui a voulu te faire inculper de meurtre, et qui n'est même pas le père de ton fils, ppfff, c'est d'un risible...." Fanfaronne Annie, qui n'en a que faire de ce qui peut arriver à Gregory.
Olivia, dont le discours pédant d'Annie commence à lui taper sur le système, devient plus menaçante et prend sa rivale par le bras en exigeant de savoir où elle se trouvait hier en fin d'après-midi.
"Tu crois pouvoir exiger quoi que ce soit, mais tu oublies que sans Gregory ou son nom, tu n'es rien Olivia, juste une pathétique femme qui sort du ruisseau, et une des nombreuses conquêtes de mon père...."  Persifle Annie, qui a fini par perdre son calme.
Olivia, déjà très à cran après les paroles blessantes de sa fille, n'a pas besoin davantage pour gifler violemment Annie, qui, en guise de représailles, commence à lui tirer les cheveux, les deux femmes se battent alors comme des chiffonnières.....
Revenir en haut Aller en bas
Anne



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 2662
Age : 29
Personnage préféré : Olivia/Gregory
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Mar 06 Aoû 2013, 20:50

Aaaahhhh un bon catfight entre Annie et Olivia!!!!

Benjy le mythique j'adore il est trop fun, pauvre Meg!!

Sara qui s'imagine des trucs avec Jude, n'empêche il a le choix entre Annie, Sara et Caitlin qui sont sensibles à son charme même si Caitlin est plutot en mode enragée contre tout le monde.

Je dois dire que même en tant que grande fan de Greg et Olivia je tends à être d'accord avec Annie quand elle s'etonne de voir Olivia defendre Greg apres tout ce qu'il lui a fait et va encore lui faire...elle devrait remettre le couvert avec Cole pour se decoincer mdr sauf que c'est Caitlin qui va la bruler vive.
Revenir en haut Aller en bas
http://picassiette19.skyblog.com
lainie17



Féminin
Sagittaire Tigre
Nombre de messages : 21072
Age : 29
Personnage préféré : Olivia et Gregory
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Mar 06 Aoû 2013, 21:05

Pas de bol jude ta perdu une cliente lol! 

_________________
Tout les montages sur Gregory et Olivia
Création de Lainie
Sunset Beach en BD

Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Mar 06 Aoû 2013, 21:47

Concernant Jude, j'aime bien l'idée que trois (et non deux femmes comme dans beaucoup de séries.) lui courent après....

La Caithlin enragée, c'est Kam Heskin qui m'inspire car la première était beaucoup plus douce lol

Moi, c'est comme ça que j'aime voir Gregory et Olivia ensemble, quand ils s'aiment et se détruisent en même temps.

Mais Olivia va aussi avoir de bonnes surprises....
Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Mer 07 Aoû 2013, 00:01



Sur la plage, Casey se met en quatre afin de parfaire tous les derniers préparatifs de la journée fiançailles qu'il a prévu pour sa dulcinée, il obtient rapidement l'aide bénévole de Bette et d'Antonio.
Bette ne peut s'empêcher de titiller à moindre mal le beau prêtre, sans se rendre compte qu'elle accumule les bourdes.
"Alors, ça ne vous laisse pas rêveur, tout ça ? Bon, je sais bien que pour vous, c'est comme si vous étiez marié au gentil Monsieur d'en haut, mais tout de même, ça ne vous manque pas, une femme, enfin je veux, enfin, vous voyez quoi...." Suggère avec insistance Bette, inconsciente.
"Pas du tout." Se contente de dire Antonio, après un long silence passé à gonfler un ballon de baudruche jusqu'à l'explosion, sachant pertinemment qu'il a fauté depuis longtemps déjà.
"Moi, ça m'impressionne, ce sacrifice humain, je veux dire, on est tous faits pareils, on a besoin d'affection, et pas seulement de sa famille, moi par exemple, malgré mes sept divorces, je...." Commence à déblatérer Bette, ne voyant pas du tout qu'elle met l'homme d'église dans l'embarras.
"Bette, dites-moi, comment se porte Emily ?" Demande Antonio dans l'unique intention d'en finir avec cette conversation déplacée.
"Oh, Mon Père, je crois qu'elle a bien besoin de passer dans votre confessionnal.... D'ailleurs y est-elle venue dernièrement ?" Se permet Bette, particulièrement sans-gène....
"Vous savez bien que je ne peux pas parler de ça avec vous...." Rigole Antonio, même plus surpris des extravagances de la gentille doyenne.
"Ah oui, c'est vrai, il n'y a que l'homme invisible d'en haut à qui vous devez rendre des comptes...." Poursuit Bette, toujours en plein délire.
"Je vais devoir vous laisser, mes paroissiens m'attendent..." Esquive Antonio, supportant difficilement le poids de sa culpabilité.
"J'espère ne pas l'avoir fait fuir, t'en penses quoi toi ?" Se met alors à demander Bette en regardant vers le ciel, s'adressant à Dieu....
"Je n'ai pas été blasphématrice, j'espère....Si c'est le cas, je te prie de m'en excuser...." Formule Bette dans le vide, inconscient du ridicule dans lequel elle se met....

Pas loin de cette scène, Amy débarque et croise Emily, venue elle aussi apporter sa contribution pour l'organisation de la journée, elle toise son ennemie qui s'approche dangereusement. :
"Salut Emily, alors quoi de neuf entre toi et Sean ?" Lance Amy dans le but de démarrer les hostilités.
"Ca ne te ragarde pas." Poursuit Emily, offensée à l'idée que sa concurrente ne comprenne qu'il ne s'est toujours rien passé.
"Oh, ma pauvre Emily, j'ai bien peur qu'à ce rythme là, tu restes vierge toute ta vie." Triomphe méchamment Amy.
"Evidemment, pour une fille facile comme toi, qui va jusqu'à droguer un garçon pour qu'il couche avec toi, ça doit être un choc." Intervient Emily, prête à lui crêper le chignon.
"En tout cas, moi, avec Brad, tout va bien de ce côté là, je dirai même qu'il est très demandeur, si tu vois ce que veux dire, euh non, évidemment que tu ne vois pas...." Se moque Amy.
"Sean me respecte, et nous voulons trouver le moment parfait, c'est tout, il n'y a pas besoin de se précipiter." Tente Emily pour garder sa dignité.
"Je croirais entendre Soeur Elizabeth, c'est le genre de discours qu'on entend à l'église, d'ailleurs y'a une place qui s'est libérée pour être bonne soeur, vu que j'y ai renoncé, je te la laisse si tu veux." agitant sa main dans sa chevelure blonde.
Emily, qui ne souhaite guère continuer l'épreuve que représente cet affrontement, choisi de ne pas écouter davantage ses élucubrations car Sean vient d'arriver lui aussi, elle s'approche de lui et l'embrasse amoureusement, dans l'espoir retors qu'Amy les voit et soit verte de jalousie.

A la prison, Cole s'empoigne avec un des codétenus qui se met à l'agresser sans raison, il prend vite le dessus et son adversaire est transféré dans une autre cellule, mais avant de partir, de dernier s'enflamme en grognant à tue-tête :
"J'aurais ta peau, Deschanel !"
Cole, se remettant de sa brutale échaufourée, il s'inquiète davantage à l'idée que son assaillant connaisse son nom qu'à l'agresseur lui-même, se demandant si Olvia n'est pas derrière ce coup. C'est alors qu'il voit arriver son père, Armando, prévenu par Caithlin de sa mise en examen.
"Armando, qu'est ce que tu fais ici ?" Questionne Cole, d'un naturel méfiant.
"Ta femme m'a prévenu de ton arrestation, et je suis venu te dire que je suis convaincu que c'est un nouveau coup pendable de Gregory." Ajoute Armando, certain de ce qu'il avance.
"Quoi ? Gregory ? Mais c'est pourtant lui la victime, non ? Clame Cole, un brin naïf.
"Ca ne prouve rien, il est tout à fait capable d'organiser sa propre agression, c'est du Gregory, ça, j'en mettrai ma main à couper...." Complète Armando, passablement en colère.
"Mais pourquoi prendrait-il un tel risque ?" S'interroge Cole, manquant clairement de lucidité.
"Eh bien, je viens de lire dans la presse que la date de son procès avait été fortement avancé, de plus, il vient de faire appel à un ami de la famille pour le représenter, alors sans doute prépare t-il encore un mauvais coup...." Répond Armando, ayant visiblement de la suite dans les idées.
"De quel avocat tu parles ?" Questionne Cole, conscient que la théorie de son père est à prendre au sérieux.
"Oublies ça pour l'instant, ce qui m'importe, c'est de te faire sortir d'ici, il faut impérativement que tu sois sorti d'ici avant le début du procès, car ton témoignage sera sûrement décisif...." Réplique Armando, prenant grand soin d'éviter d'aborder le sujet Cavanaugh devant son fils.
"Le problème, c'est que je n'ai aucun moyen de prouver que je n'ai pas voulu agresser Gregory, sauf ma parole, mais comme tout le monde sait bien à quel point je lé hais, je crains que ma parole ne vale pas grand chose...." Soupire Cole, presque résigné.
"Ce n'est pas le moment de renoncer mon Fils, et puis, il existe un moyen très simple de te disculper..." Lance Armando, ayant une idée concise à l'esprit.
"Ah oui, lequel ?" Sonde Cole, à la recherche d'une solution miracle.
"Il suffit pour cela d'envoyer la police sur un autre suspect, tout bonnement." Achève Armando avant de promettre à son fils que d'ici quelques heures, il sera libéré.....

Gabi et Sara déjeunent toutes deux à Surf Central, des liens d'amitié commencent à se tisser entre elles deux si bien que Sara propose à Gabi d'être sa seconde demoiselle d'honneur, à condition qu'elle souhaite pour cela être vue de tous à Sunset Beach. Gabi accepte volontiers, en lui précisant que d'ici là, elle aura affronté le regard de Ricardo, et surtout celui de Carmen. Les deux femmes s'amusent à imaginer la réaction de la Mama en apprenant la nouvelle.
Encline à la confidence, Gabi raconte à sa colocataire l'incident survenu la veille ici-même, à savoir qu'elle a assommé Antonio en croyant qu'il s'agissait d'un rôdeur....
Les deux amies sont alors interrompues par Meg qui ne cache pas sa surprise de découvrir que sa copine est restée à Sunset.
Après des retrouvailles chaleureuses, Gabi prend congé des deux soeurs en leur précisant qu'elle ne ratera pour rien au monde la journée organisée par Casey pour ses fiançailles, et ce, même si pour cela, elle doit prendre le risque d'y croiser Ricardo.
Une fois seule avec sa soeur, Meg change d'attitude et commence à déblatérer ses reproches concernant Ben, puis poursuit en lui révélant avoir surpris Maria dans les bras du frère de Ben, faisant l'impasse sur son arrivée récente à Sunset, ce qui terrifie Sara. :
"Quoi ? Derek ? Mais il est mort !" Scande Sara, estomaquée.
"Non, non, pas Derek, Alex, son autre frère...."
"Eh bien, on va de surprise en surprise avec ton mari....D'abord un jumeau qui s'avère être un psychopate meurtrier, ensuite son ex-femme revenue d'outre-tombe, vient ensuite son fils dont personne n'avait jamais entendu parler, et maintenant quoi, un nouveau frère, lui aussi oublié d'être mentionné....Il serait temps que Ben te présente sa tribu entière, ce serait plus pratique pour ne pas tomber de haut à chaque fois !" Insiste Sara, entre consternation et colère.
"La question n'est pas là, Sara, j'ai trouvé très intimes Maria et Alex, trop intimes à mon goût...." Geind Meg sans raison.
"Et alors ? Où est le problème ? Tant que Maria ne tourne pas autour de Ben, tout va bien, non? Dit Sara qui se veut rassurante.
"Non, je m'interroge, je me demande ce que ça signifie, il fait que j'en sache davantage sur cet homme."
"Demande à Ben dans ce cas là." Conseille Sara, lucide.
"Non, il est dans l'incapacité de se montrer objectif dès que ça a trait à sa famille. Non, le mieux est j'en parle directement avec Alex." Se convainc Meg, déterminée à faire la lumière sur les nombreuses zones d'ombre qui entourent le passé de son mari.
"C'est toi qui voit. Moi, à ta place, je me contenterai de tenir Maria aussi éloignée que possible de mon couple...." Formule Sara en enfilant ses chaussures, parée à sortir.
En se chaussant, Sara remarque l'énorme trace rouge sur le pide de sa soeur, et lui demande ce qui a provoqué cette rougeur, Meg, désireuse de garder pour elle les frasques liées à son conflit avec le petit Benjy, garde pour elle la vérité et prétend s'être renversée elle-même du café chaud sur elle, puis les deux femmes quittent la maison, laissant Gabi seule à l'étage.
L'homme mystérieux regarde avec impatience les soeurs quitter les lieux et s'engouffre précautionneusement dans la maison, avec la ferme intention de retrouver sa chère Gabi.

Près de sa balançoire fétiche, Maria est toute à sa joie de retrouver Alex, qu'elle connaît fort bien. :
"Je ne pensais pas te revoir un jour Alex, après ce qui s'est passé...." Glisse Maria, arborant un magnifique sourire.
"Moi non plus, pour être honnête, je ne pensais pas non plus revoir Ben. Derek aura au moins servi à quelque chose....
"Evites de me parler de ce monstre, je t'en prie..." Soulève Maria, indisposée dès qu'elle entend son nom.
"Je suis désolé, et surtout je m'en veux de ne pas être revenu plus tôt....Quand j'ai cru que tu étais morte, j'ai préféré fuir...." Rappelle Alex, nostalgique.
"Tu sais, toute cette période de ma vie est encore très confuse pour moi, je me rappelle de mon passé avant mon accident, de mon mariage avec Ben, de ma famille, de mes amis ici à Sunset Beach, et aussi de toi, mais ensuite, le reste de ces cinq dernières années ne me reviennent que par bribes...." Relate Maria, sous l'oeil interloqué d'Alex.
"Comment ça ?" Pose Alex, semblant être dans l'ignorance la plus totale....
"Quoi ? Tu n'es pas au courant de ce qui s'est passé.....Suite à ma noyade, j'ai été enlevée par Derek et une horrible femme qui s'est avérée être sa complice, ils m'ont gardé cinq ans en captivité, puis je me suis échappée et j'ai eu un second accident qui a provoqué mon amnésie....." Raconte Maria, toujours bouleversée à chaque fois qu'elle se remémore ses horribles souvenirs....
"Pourquoi Ben ne m'a t-il rien dit ? C'est consternant, et où étais-tu alors ? Questionne Alex, semblant indigné.
"A Seattle....Excuse-moi, mais je devrai rentrer, je ne me sens pas très bien tout à coup, dis-moi où tu loges, comme ça, je viendrai te voir quand j'irai mieux...." Précise Maria, qui ressent une nouvelle bouffée d'angoisse.
"Je suis à l'Hotel Resort donnant sur la plage, viens quand tu veux, ma porte sera toujours ouverte pour toi." Dit Alex, appuyant sa main sur l'épaule de Maria, en signe de réconfort et d'amitié.
Lorsque Maria s'éloigne, Alex se met à se parler à lui-même :
"Alors comme ça Ben, tu me fais des cachotteries....Jusqu'à me dissimuler la "résurrection" de ta femme, alors là, tu y vas fort. Je crois qu'il faut qu'on parle tous les deux....." Termine Alex, alors qu'il entrevoit Maria se rendre chez Ben....

Tout ce petit monde réuni sur la plage ignore totalement que le véritable spectacle a lieu en ce moment même chez Bette, où Annie et Olivia se livrent à une bagarre épique sans merci, à coups de gifles, tirages de cheveux et autres roulades sur le sol. Les injûres fusent à profusion dans la pièce, Jude choisi cet instant pour entrer et tente vainement d'interrompre leur pugilat domestique. :
"Mesdames, Mesdames !Un peu de tenue enfin ! Qu'est ce qui vous prend ? Lance Jude sur un air autoritaire.
"C'est elle qui a commencé, Jude." Argue Annie, comme une enfant prise la main dans le pot de confiture....
"Ne l'écoutez pas Jude, vous savez très bien que c'est toujours elle qui commence." Rétorque Olivia, décidée à marquer des points auprès du nouvel avocat.
"Jude, ne reste pas planté là comme un piquet, viens plutôt m'aider et m'arracher des griffes de cette mante religieuse...." Supplie Annie, se faisant passer pour une pauvre victime sans défense.
"Ce n'est pas parce qu'il couche avec toi qu'il va forcément te protéger de toutes tes mauvaises actions." Vocifère Olivia, incisive.
Jude se décide finalement à séparer les deux femmes qui ne cessent pour autant de se jeter des insulte l'une l'autre. Jude s'interpose et exige de savoir ce qu'Olivia fait là, prenant alors le parti de sa petite amie.
"Je suis ici pour faire cracher le morceau à Annie....Allez, avoue, pimbêche que c'est toi qui a orchestré l'agression de mon mari...." Siffle Olivia, que rien n'arrête pour trouver un responsable.
"Ma pauvre Olivia, tu vis dans le passé, c'est Mon mari, et non le tien...." Piaffe Annie, sous l'oeil médusé de Jude, qui n'apprécie pas que cette dernière puisse encore considérer Gregory comme son légitime époux....
"Attendez une minute Olivia, il me semble pourtant que vous venez déjà de faire arrêter votre gendre pour ce même crime, alors pourquoi venir accuser Annie ?" S'étonne Jude, constatant qu'Olivia ne sait plus ce qu'elle raconte pour protéger Gregory.
"Quoi ? Tu as aussi fait mettre Cole en prison ? Tu cherches à te venger sur nous pour avoir découvert qu'il a tué Francesca." Lance Annie, explosive.
"Oh vous seriez bien capables d'avoir remis votre minable petite association de malfaiteurs au goût du jour dans le seul but de détruire Gregory." S'emporte Olivia, sombrant petit à petit dans la paranoïa.
"J'ai autre chose à faire que m'occuper du sort de Gregory, désolée ma chère, mais il va falloir te faire une raison, la seule personne ici à défendre ton vénéré Gregory, c'est toi...." Revendique non sans fierté Annie.
Face à la dénégation prononcée de sa rivale, Olivia est sur le point d'admettre sa possible erreur à vouloir l'accuser, mais elle n'en a pas l'opportunité car la porte s'est ouverte, et la personne qui entre tient à clarifier un point soulevé par Annie. :
"Détrompez-vous Annie, une autre personne dans cette pièce se préoccupe fortement des intérêts de Gregory, n'est ce pas, Jude ?" Rapporte Armando, laissant Olivia et Annie radicalement déconcertées.......
Revenir en haut Aller en bas
Anne



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 2662
Age : 29
Personnage préféré : Olivia/Gregory
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 12 Aoû 2013, 17:17

Aaahhhhh des bons catfight!!! Et mdr pauvre Antonio il n'est vraiment pas gâté avec les questions de Bette!!

Merci pour le nouveau chapitre!!
Revenir en haut Aller en bas
http://picassiette19.skyblog.com
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 12 Aoû 2013, 17:37

Désolé pour le retard d'épisodes, j'ai été très occupé ces derniers jours, je m'y remets ce soir.
Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Chris



Masculin
Cancer Rat
Nombre de messages : 16638
Age : 32
Personnage préféré : Elaine, Carmen, Francesca, Olivia, Gregory, Annie, Gabi, Jacques, Ruiz, Alison, Diane, Maria
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 12 Aoû 2013, 17:58

C'est vraiment excellent la manière dont tu écris ça. On croirait voir les scènes à l'écran. Et j'avoue que tu saisis vraiment très bien les personnages, leurs dialogues et réactions sont tout à fait... crédibles ! Razz

J'aime bien le fait que Gabi et Sara se lient d'amitié. Meg serait-elle attirée par Alex, laissant ainsi le champ libre à Maria avec Ben ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://gogosfrance.blogspot.com/
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 12 Aoû 2013, 18:03

J'essaie de faire que Sara soit un personnage à part entière, et pas seulement l'éternelle "soeur" de Meg.
Du coup, je trouve intéressant qu'elle tisse des liens d'amitié dans la série, histoire de s'éloigner des problèmes de sa soeur, même si, évidemment, Sara étant ce qu'elle est, je la laisserai toujours se mêler de ce qui ne la regarde pas, sinon, ce ne serait plus Sara.

Merci pour tes compliments, venant d'un expert en matière de fan-fiction, ça fait plaisir.....Cool 

PS : J'aime beaucoup ton emploi du mot "Crédible"....
Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 12 Aoû 2013, 18:06

Concernant Meg, pour l'instant, elle est juste "intrusive" et veut surtout savoir tout ce que Ben refuse de lui dire sur son passé.....

Revenir en haut Aller en bas
newlook



Masculin
Gémeaux Dragon
Nombre de messages : 8276
Age : 28
Personnage préféré : Sara Francesca Annie + Cole Carmen Amy Brad Gregory Virginia Bette Gabi Derek Maria Ricardo
Date d'inscription : 24/04/2009

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Lun 12 Aoû 2013, 23:14



Ben est seul chez lui, toujours furieux de l'intrusion de son frère dans sa vie, mais aussi par l'attitude de Meg, qui n'a de cesse de vouloir tout savoir sur son passé tortueux. Il est rapidement rejoint par son fils, qui remarque que son père broie du noir :
"Papa, qu'est ce que tu as ? S'inquiète Benjy, étrangement sincère.
"Rien, Benjy, ce sont des histoires de grandes personnes. C'est compliqué." Murmure Ben sur un ton apaisant.
"C'est à cause de moi, parce que je n'aime pas Meg ? Ou alors c'est à cause de Meg car elle a enlevé Franklin." Soupire Benjy, ramenant automatiquement tout à lui.
"Ne t'inquiète pas, ça n'a rien à voir avec toi." Poursuit Ben, qui n'a que faire à l'heure actuelle des préoccupations puériles de son fiston.
"Maman, tu es là !" S'écrie subitement Benjy quand Maria franchi la porte fenêtre de la terrasse.
"Viens faire un câlin, mon trésor." Renchérit Maria, affectueuse.
"Maria, je suis ravi de voir que tu te portes bien mieux." S'empresse de constater Ben.
"C'est justement pour ça que je suis là Ben, tu mérites une explication, et je suis à présent en mesure de te l'apporter." Indique Maria sur un ton décidé.
"Maman, Meg elle a volé Franklin, elle refuse de me le rendre !" Recommence à chouiner Benjy, conscient du capital sympathie qu'il a auprès de ses parents.
"Oh vraiment, je suis certaine qu'elle ne l'a pas volé, tu sais, il se peut que Franklin ait eu envie de partir, peut-être pour retrouver ses origines, comme toi quand tu es arrivé à Sunset Beach." Tente Maria pour apaiser la tension.
"Non, c''est Meg ! Elle l'a caché parce qu'elle est méchante ! Elle fait ça rien que pour m'embêter." Continue Benjy, qu'aucun argument n'empêchera de s'acharner sur Meg.
"Benjy, monte dans ta chambre, on en rediscutera ultérieurement." Somme alors Ben, agacé par la situation pesante qui règne dans sa maison.
"Alors que Benjy s'exécute, Maria ne peut s'empêcher d'être hésitante. :
"J'arrive peut-être au mauvais moment." Admet Maria, un brin joueuse.
"Pas du tout, tu tombes très bien, j'ai pas réussi à dormir tant je m'inquiétais de connaître la raison de ta volteface d'hier." Argumente Ben, trépignant d'impatience.
Maria lui dévoile alors l'histoire du tableau de Ross, ainsi que l'horrible sensation qu'elle a ressenti en le voyant, et insiste sur le fait qu'elle ne comprend toujours pas l'exactitude des détails entre la scène peinte par son ami et les souvenirs qu'elle garde de cette horrible nuit. Mais elle n'a guère le temps d'écouter la version que Ben pourrait avoir, car ce dernier entre dans une colère noire, et exige de Maria qu'elle lui révèle l'endroit exact où se trouve l'atelier de Ross.
Maria saisit immédiatement que Ben est sur le point d'affronter l'artiste-peintre.....

Dans la propriété voisine, la suspicion se lit sur les visages ébahis d'Olivia et d'Annie, scandalisées par la révélation surprise d'Armando. :
"Quoi ? Que dis tu ?" Parvient à sortir Olivia, sous le choc.
"Je suis persuadé que tu as parfaitement compris Olivia, Jude aussi s'inquiète pour Gregory, il défend même ses intérêts, si j'ose dire....." Lance Armando, plutôt ravi d'être au centre des attentions.
"Mais qu'est ce que vous voulez dire exactement ?" Interrompt brutalement Annie, désireuse d'en finir avec ces insinuations.
"Ce qu'il essaie de vous dire, c'est que je suis son avocat." Déclare Jude, presque soulagé de ne pas avoir eu à le révéler de son propre chef.
"C'est une plaisanterie. Tu es avocat maintenant ?" Agresse Annie, en rogne.
"Oui, disons qu'être agent du FBI est plutôt éreintant, et puis surtout, c'est un métier qui requiert de nombreux déplacements, et ce, constamment. Alors que je me sens bien ici à Sunset Beach, avec toi." Essaie Jude, dans le but de recoller les morceaux.
"Ne t'approche pas de moi !" Tonne aussitôt Annie, voyant clair dans le jeu de son petit-ami.
"En tout cas, il me paraît évident que ton premier client ne fait pas l'unanimité, Jude." Glisse Armando, légèrement pontifiant.
"Ne faites pas attention à eux." Se permet alors Olivia, sur un ton mielleux. "Vous prenez là une excellente décision, quoi de tel pour lancer votre carrière d'avocat que dé défendre un ténor du barreau accusé de meurtre."
"Accusé de meurtre ?" S'égosille Annie ! "Mais il l'a tué donc il est coupable !"
"Une personne est innocente jusqu'à la preuve qui démontre sa culpabilité, n'est ce pas maître ?"  Récite Olivia, qui se réjouit des conséquences de tout ceci sur le couple de sa rivale.
"C'est n'importe quoi, Olivia, tu sais très bien qu'il a assassiné Francesca, il a même laissé ta fille croupir en prison à sa place, et toi, tu le défends." S'offense Armando, jaloux de l'intérêt qu'elle lui porte toujours.
"Laissez Armando, vous perdez votre temps avec cette ganache là où elle est, à son plus bas niveau. Vous n'avez qu'à m'accompagner sur la plage pour retrouver Tante Bette." Souligne Annie, qui tente de rendre à sa coiffure un semblant de dignité.
"Annie, on devait y aller ensemble à cette fête, non ?" Se raccroche Jude, sans espoir.
"Désolé, mais je n'ai aucunement l"intention d'être vue en compagnie de l'avocat de l'homme le plus haï de tout Sunset." Lance Annie, pédante.
Tandis qu'Annie décide de quitter la pièce en compagnie d'Armando sur cette remarque au combien acerbe, Olivia, elle, prend un malin plaisir à révéler à Jude qu'il voit là la véritable personnalité de son amie. Mais elle ne s'arrête pas là, car elle a une autre cible : Armando, selon elle, il se pourrait fort bien qu'il soit lui aussi derrière l'agression de Gregory....

A la prison, Caithlin rend visite à son mari et remarque instantanément les marques de blessures qui se trouvent sur son arcade sourcilière, elle s'en montre particulièrement soucieuse. :
"Oh mon Dieu, Cole. Mais que s'est-il passé ?" Demande Caithlin, paniquée.
"Ce n'est rien, un truand a essayé de me faire la peau, mais je l'ai vite ramené dans les girons de son commanditaire." Clame Cole, certain que cet homme était en réalité un homme de main.
"Quoi ? Mais qui aurait pu faire ça ? Quelle question, c'est ma mère, n'est ce pas ?" Accuse Caithlin, toujours aussi résolue à prouver qu'elle complote contre son mari.
"Je ne suis pas certain que ce soit elle justement, en fait mon père est venu me voir tout à l'heure et il a laissé entendre que le tien aurait pu manigancé sa propre agression dans le but de me faire tomber." Souffle Cole, en messe basse de peur que des gardiens soient eux aussi payés par l'impitoyable homme d'affaires pour l'espionner.
"Tu crois que ma mère et mon père sont complices ? C'est ça ?" Rajoute Caithlin, qui continue de sangloter à la seule idée que son mari puisse être à nouveau aux prises avec des voyous.
"Je n'en sais rien, mais en attendant que je sorte d'ici, je veux que tu ne fasses confiance à personne, tu entends, personne, et tâches de tenir Trey éloigné d'Olivia, je n'ai aucune envie qu'elle entraîne mon fils dans ses déboires." S'inquiète Cole, victime peu à peu de sa paranoïa.
"Ne t'inquiète pas Cole, je vais l'empêcher de s'en approcher, après tout, c'est moi qui l'ai élevé jusqu'à présent, et il est hors de question qu'elle réussisse à l'éloigner de nous deux." Assure Caithlin, prenant sa mission à coeur.
Leur conversation est écourté par le gardien présent qui n'accepte que très modérément leur rapprochement qui se veut de plus en plus physique. Les deux tourtereaux se promettent amour éternel et tous les clichés de proses qui vont avec, comme à leur habitude.

Sur la plage, alors qu'Amy dévisage avec une insistante malsaine Emily et Sean qui fricotent amoureusement, Brad arrive par derrière et jette un regard dans la direction où sa copine a les yeux rivés, et l'entend parler à elle-même :
"Emily, tu n'es qu'une cruche, si je le voulais, je pourrai récupérer Sean quand je veux.... D'ailleurs, je me demande si je ne vais pas le faire, uniquement pour te faire enrager...."
"Ca fait toujours plaisir, et moi qui venait te proposer d'être "ma" victime...." Lance alors Brad, dépité.
"Brad, mon choupinet, tu sais bien que je plaisante, je m'en fiche de ce crétin de Sean...." Tente Amy, qui ne souhaite absolument pas voir une autre qu'elle utiliser son "pantin" qu'est Brad.
Brad, sur le point une nouvelle fois de lui passer cet écartade, voit alors arriver, non sans tirer la langue, la plantureuse Sofia, avec un bikini rouge des plus provocants tant il cache mal ses formes.
"Salut Bradley ! Comme tu peux le voir, je suis fin prête pour notre petite démonstration de talent, après ça, tu verras, la star ce cette plage, ce sera toi...."
Brad, qui ne parvient pas à avaler sa salive, acquiesse d'un hochement de tête, dont le visage est illuminé par un sourire pour le moins pathétique, Amy, consciente du danger que représente cette jeune nymphomane, décide d'intervenir :
"Désolée, mais il y a un changement de programme, c'est moi que Brad sauvera aujourd'hui, et non toi, donc tu peux aller te rhabiller, allez vite !" Ordonne Amy, narquoise.
"Ah oui ? Et tu vas faire comment pour justifier que Brad t'ai laissé prendre le risque d'aller à la mer avec les gigantesques vagues qui s'y trouve...." Demande Sofia, certaine d'être la "proie" idéale.
"Sofia a raison, de plus, seule une nouvelle arrivante peut faire ainsi fi des recommandations de prudence sur cette plage, toi, tu sais très bien qu'il ne faut pas aller nager avec ces déferlentes...." Explique Brad, remis de ses émotions visuelles.
Amy ne décolère pas, mais se voit contrainte d'en prendre son parti, elle s'éloigne de ces deux conspirateurs et se fait une promesse à elle-même :
"On va bien rigoler, Sofia, c'est moi qui te le dis....." Glousse Amy dans son coin.
De leur côté, Brad et Sofia mettent au point leur plan, lorsque Emily s'immisce soudainement pour intimer à la jeune fille de quitter les lieux :
"Comment oses tu te montrer ici après ce que tu as fait à la boutique ? Va t'en !" Tente d'obliger Emily avec un ton presque menaçant.
"Non mais ça va pas ? Tu ne vas pas me faire la morale pour deux soutien-gorge ! En plus, c'est de la camelote !" Ose Sofia, dont l'arrogance défie toute concurrence.
"Tu ne peux pas l'obliger à quitter la plage, c'est un lieu public." Dit Sean, prenant part à la discussion.
"Non, mais c'est la boutique de Sara, et c'est elle l'invitée d'honneur, alors je pense qu'une voleuse dans ton genre n'a rien à faire ici." Poursuit Emily, qui semble passer ses nerfs sur Sofia à défaut de pouvoir rabattre le caquet d'Amy.
"Très bien, je m'en vais, je vais aller nager puisque c'est comme ça....." Termine Sofia en se dirigeant vers la mer.
Brad la regarde s'éloigner, parfaitement conscient du fait que cette dispute vient d'apporter de la crédibilité à son futur "exploit".

Sur cette même plage, Antonio voit arriver tambour battant sa très chère Maman, qui agite ses bras comme si elle pouvait s'envoler en s'approchant de son fils :
"Mon Antonio, comment vas tu ?" Implore Carmen, comme si ce dernier était en danger.
"Que fais tu ici Maman, je ne pense pas que tu aies été conviée." Lance Antonio, plutôt froid.
"Mon Fils, je suis venue aux nouvelles, je veux savoir comment ça s'est passé hier soir avec Ricardo...." Continue Carmen, toujours prête à s'incruster dans la vie privée de ses enfants.
"Je ne vois pas de quoi tu parles, Maman, je n'ai pas parlé à Ricard depuis le mariage de Ben et Meg." Proteste Antonio, sachant très bien que sa mère a raison puisqu'il a surpris la veille une discussion animée entre elle et Ricardo, qui s'apprêtait alors à entrer à Surf Central.
"Je ne comprends pas, pourtant mes cartes m'ont assuré ce matin qu'un affrontement terrible allait se produire..." Baragouine Carmen, ne se rendant pas compte de l'incohérence temporel de son propos, ce que lui fait remarquer Antonio. :
"Tu viens de dire que ça ce serait passé hier soir, et maintenant tu me parles de ce matin, Maman, combien de fois faudra t-il donc te le répéter : arrêtes avec tes maudites cartes....." Revendique Antonio, nerveux.
Soudain, Carmen s'immobilise et se met à cacher ses esgourdes en vociférant des propos incohérants :
"Dios Mio, Ca y est......Le Diable est parmi nous.....Il va entrer dans nos vies.....Cet horrible affrontement est tout proche.....Il va détruire notre famille........" Débite Carmen à la suite, comme ensorcelée, voire possédée.....

A Surf Central, le mystérieux individu entre dans la maison alors que Gabi s'y trouve esseulée, cette dernière est à l'étage et se prépare pour assister aux festivités tout en appréhendant de retrouver Ricardo, et surtout sa réaction.
Perdue dans ses pensées, elle n'entend pas les bruits de pas dans l'escalier, encore moins l'entrebâillement de la porte de sa chambre qui s'ouvre.
L'homme reste la regarder fixement alors qu'elle commence à se dévêtir, inconsciente du danger qui rôde. Il sort de sa poche son appareil photo et se met à prendre une tonne de clichés, arborant un sourire évoquant la salacité malsaine.
C'est alors qu'il entend brusquement des voix et comprend aussitôt qu'ils ne sont plus seuls dans la maison :
"Quelle tête en l'air je fais, j'ai oublié mes clés."
"C'est probablement l'anxiété de ta journée avec Casey qui te fait perdre la tête." Plaisante gentiment Meg.
"Ca doit être ça." Continue Sara, toute guillerette. "Tiens, je vais en profiter pour voir si Gabi est prête à nous accompagner."
"Très bien, je t'attends dehors, je vais téléphoner à Papa pour qu'il n'oublie pas le déjeuner."
L'inconnu se retrouve alors au pied du mur, Sara n'est plus qu'à quelques marches de l'étage où il se fera immanquablement repéré, il se faufile aussi rapidement que possible dans la chambre d'en face, se munissant d'une vase, prenant soin d'en retirer les fleurs, au cas où la malheureuse aurait l'idée d'y entrer.
Sara le manque de peu et retrouve Gabi qui n'a pas conscience de ce à quoi elle vient d'échapper.
Enfermé, l'étranger se voit dans l' ncapacité d'entendre ce qui se passe dans l'autre pièce, il attend patiemment que Gabi soit à nouveau seule et se promet :
"Tu vas être toute à moi, comme autrefois....Je sais à quel point tu aimais ça, Gabriella...." Se gargarise cruellement l'odieux individu qui n'a qu'une idée en tête : la posséder.
Il ne manque d'ailleurs pas d'entendre la porte de la chambre voisine se rouvrir, et ne rate pas un mot des paroles prononcées par les deux femmes :
"J'ai un coup de fil à passer, on se voit sur la plage...." Entend l'homme provenant de la femme qu'il ne connaît pas.
"Oui, moi je vais préparer ma tenue et j'arrive." Ouie l'homme reconnaissant sans nul doute possible la voix de Gabi.
Il entend les marches de l'escalier et patiente sournoisement jusqu'à discerner le claquement de la porte, signifiant ainsi qu'il est à nouveau seule avec l'objet de ses fantasmes.
Sortant de la chambre où il s'était camouflé, il entreprend désormais de rendre visite à Gabi, il se dirige vers la porte et place sa main sur la poignée. A cet instant, il est lui-même surpris de constater que la porte s'ouvre toute seule et pour cause, la personne qui s'y trouve s'apprêtait à sortir et là, en se voyant, les deux protagonistes ont la même et effroyable réaction :
"Mais qu'est ce que vous faites là ?"
Revenir en haut Aller en bas
Anne



Féminin
Bélier Chat
Nombre de messages : 2662
Age : 29
Personnage préféré : Olivia/Gregory
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Mer 14 Aoû 2013, 00:07

Hâte de lire la suite, il y a du suspense de tous les côtés!!! Et Carmen qui agite les bras comme si elle allait s'envoler, c'est exactement ça!!! J'adore!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://picassiette19.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach   Aujourd'hui à 19:30

Revenir en haut Aller en bas
 
Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Essai Fan-Fiction Suite Sunset Beach
» More Sunset Beach
» Sunset Beach sur Wikipédia
» Sunset Beach Maniac
» SeriesLive on Air:un petit clin d'oeil à Sunset Beach !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le forum Sunset Beach :: Autour de Sunset Beach :: Fans fictions :: Autres-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: